• 2 femmes en maraîchage bio

     

     

      
       

    Deux jeunes femmes engagées dans le maraîchage bio 

           
      Actualités   Delphine Morel et Anouk Prévot se connaissent depuis l'enfance et se sont engagées dans le maraîchage diversifié en agriculture bio. Elles travaillent ensemble depuis quelques mois et viennent de créer le Gaec La Pachamama. Forum 

     

     

       
     
       
           
    le maraîchage bio
     Delphine, un choix personnel et familial

    Delphine Morel a travaillé comme animatrice socioculturelle. De retour du Pérou, avec Régis, son mari, ils se sont installés sur l'exploitation agricole de ses beaux-parents. Ils y ont créé l'association La Pachamama, d'éducation à la solidarité internationale. « Mon installation dans l'agriculture bio complète les valeurs de l'association que je défendais déjà dans mon premier métier. Mais il y manquait une dimension concrète. Dans le maraîchage bio, on travaille de ses mains, on produit des aliments. Vendre en local, cela a du sens aussi. On vend à des gens qu'on voit régulièrement. On vend aussi aux écoles et collèges. À l'école où sont mes filles. »

    Anouk, des fleurs au maraîchage

    Anouk Prévot a fait une formation de fleuriste et travaillait à Rennes. Elle a eu envie d'autre chose et a choisi de partir avec le réseau Woof (World wide opportunities on organic farms), un réseau mondial de fermes bio qui permet de découvrir le milieu agricole. Direction la Nouvelle-Zélande. Tout comme Delphine, elle a ensuite passé un diplôme agricole en maraîchage bio et leur projet s'est monté peu à peu. « Un choix que je suis contente d'avoir fait. C'est un travail physique, qui prend beaucoup de temps. Être chef d'exploitation, c'est du stress, mais c'est aussi une satisfaction de faire pousser des légumes, d'entretenir des terres et d'avoir des échanges avec les consommateurs. »

    Aujourd'hui, les jeunes femmes font de la culture en pleine terre et sous tunnel. Elles travaillent sur deux sites : à la Croix-Madame à Saint-Brice et à Lécousse au lieu-dit l'Euche. Elles ont mis en place le système de paniers et tiennent leur marché à la ferme trois fois par semaine : le mercredi et le vendredi à la Croix-Madame, le mardi à l'Euche, de 16 h 30 à 19 h. Elles sont aussi au marché du samedi à Fougères. Bientôt peut-être sur le marché de Saint-Brice du vendredi matin, dont la création est en réflexion parmi les élus.

    Elles participent aussi à une étude sur la restauration collective qui réunit divers producteurs locaux autour du Pôle de développement de l'économie sociale et solidaire du Pays de Fougères.

    Magnifique entreprise; on leur souhaite bonne chance.  

    Ouest-France Entreprises 
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques Photos 

     

    ............-->

       
      bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    « V8 V-FusionCœur de bœuf »
    Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :