•  

     

      
       

    Laurier Tin

           
      Les Arbres    Forum 

     

     

       
    Sous-catégorie : Arbuste 
    Sujet du message: Les malheurs de Sophie...et de son laurier-tin ! 
    Photos Pépinières Naudet   
    Viburnum tinus   Posté le: Dim 29 Mar - 08:16 (2009)      
    Originaire des garrigues du midi et de l’Afrique du Nord, ce petit arbuste à feuillage persistant et au port arrondi fleurit sans discontinuer de novembre à avril. Les boutons blancs, gris ou roses s'épanouissent en de ravissants bouquets de petites fleurs blanches et délicates, parfaitement insolites en hiver.
    La floraison dure en général de novembre à avril. Les fleurs sont parfois suivies de jolies baies bleues, qui tendent vers le noir.
    Laurier Tin
     Petit arbuste persistant et plein de fougue, le laurier tin nous offre pendant tout l'hiver de charmants bouquets de petites fleurs blanches, insolites en cette saison.
     Gerbeaud
    Laurier Tin
     Les malheurs de Sophie...et de son laurier-tin !
    A Pierrelatte dans la Drôme, Sophie possède un laurier-tin dont les feuilles sont trouées, grignotées, comme "broutées" par une bête invisible. Notre auditrice se demande que faire, et quelle bête peut en vouloir à ce point à son laurier-tin....

    Le laurier-tin est un bel arbuste à feuillage persistant qui pousse spontanément dans les garrigues méditerranéennes, surtout dans les bois de chênes. Il fleurit tôt en fin d’hiver, en bouquet de petites fleurs blanches (les boutons sont rosés !) sur un feuillage vert profond. Le contraste est splendide. Et celui en saison des nouvelles feuilles d’un vert franc également. A l’automne les fleurs sont suivies de fruits d’un bleu métallisé très surprenant. Ce n’est pas un laurier, mais une viorne, parente de la viorne "boule de neige" et de toutes les viornes. Son nom botanique est Viburnum tinus.

    Sophie ne voit pas l’insecte qui se nourrit sur les feuilles, et pour cause la bestiole est nocturne. Il s’agit d’un petit coléoptère appelé galéruque. La galéruque de la viorne, en l’occurence, car les différentes espèces de galéruque ont chacune un genre végétal de prédilection. La galéruque de la viorne est sur les viornes, celle de l’orme sur les ormes etc...

    Déjà, pour cette raison, une chose est sûre : contrairement à ce qui est souvent redouté, cette bestiole n’ira pas s’alimenter sur d’autres plantes du jardin. Elle ne se généralisera pas. Avantage à la DIVERSITE végétale ! Si dans une haie vous mélangez les viornes à d’autres arbustes appartenant à des familles différentes le problème reste limité...

    L’attaque de galéruque est spectaculaire , inesthétique, mais en général peu dangereuse pour les viornes.

    Je ne recommande aucun traitement chimique ou biologique. Le ramassage des larves au mois de mai et des adultes en été est une façon efficace de contrôler leur présence. Lorsque la nuit est noire, il suffit de déployer une pièce de tissus sous l’arbuste (en évitant si possible de faire du bruit et d’allumer une lampe !) et vous secouez vivement les branches de l’arbuste. Les galéruques tombent sur le drap où vous n’avez plus qu’à les attraper. Ca ne pique ni ne mord. Anecdote : pour ce type de collecte, les entomologistes se servent de "parapluies" spéciaux, ouverts sous les végétaux !

    Joël Avril & Claude Bureaux - 27 mars 2009

       France-Info 
     Compteur de visiteurs en temps réel       Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  Photos

     

       
      accueil

     
    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

      
        Essais de greffes        
      Tomate    Forum       
      Sujet du message: Tomates greffées 
       
     Alain Posté le: Ven 27 Mar - 10:51 (2009)

       

     Hier, j'ai repris mes essais de greffes. Cette année, je teste 3 différents porte greffes:
    Le ground force F1 que j'avais utilisé l'an dernier.
    Un F2 produit l'an dernier à partir du précédent.
    et enfin petit moineau.
    Compte tenu des mauvais résultats que j'avais obtenu avec les greffes "au cure dent", J'ai fait uniquement des greffes à 45°, ce qui pour finir est peut-être plus facile à réaliser ( pas de risque d'éclatement du porte greffe )
    Pour l'instant tous les plants greffés sont dans la chaleur humide d'une petite serre, le temps de la reprise.

    A suivre

     Photo et texte Alain
    L'explication est ici:
    http://www.greffer.net/?p=107
    L'intérêt  de la méthode du cure dent est de ne pas nécessiter de pince à greffer, par contre, j'ai constaté une reprise beaucoup plus rapide de la greffe en utilisant la greffe dite à l'anglaise simple à 45°.
     
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos

     

       
      accueil

     
    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

      
        Horde de chevreuils sur la plaine        
          Forum      
      Sujet du message: le printemps arrive
       
      Posté le: Lun 23 Mar - 07:00 (2009)     
     Belle cavalerie sur la plaine.

    Le 7 mars 2009

    À 3 km de la maison.
    Le blé en herbe subit une tonte.
    Des herbicides en quelque sorte.
    Gare au légitime courroux du cultivateur!

    Il y en avait au moins 3 fois comme celà.

     
     
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos

     

       
      accueil

     
    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

      
        La Berce du Caucase       Photos
      Adventices
      Forum       
      Sujet du message: La Berce du Caucase
       
      Posté le: Dim 22 Mar - 07:56 (2009)     
    La Berce du Caucase
     La Berce du Caucase


    Caractères diagnostiques :

    Plante bisannuelle de 3-5 m de hauteur. Tige atteignant plus de 6 cm d’épaisseur, tâchée de rouge. Feuilles longues de 0,5-1 m, divisées en lobes, eux-mêmes découpés et dentés.
    Ombelles à 15-30 rayons ; la terminale atteignant 50 cm de largeur.
    Plusieurs bractées et bractéoles.
    Fleurs blanches ou jaune verdâtre, les extérieures plus grandes.
    Fruit comprimé, elliptique, long de 10-14 mm et large de 6-8 mm ; côtes marginales bordées d’aiguillons recourbés vers le haut. Floraison de juin à septembre.

    Confusions possibles :

    Il n’y a guère de confusion possible avec cette espèce aux dimensions impressionnantes.

    Caractères biologiques :

    Hémicryptophyte bisannuelle ou pluriannuelle. Espèce cultivée pour l’ornement dans les parcs et les jardins ; contient une toxine qui provoque de fortes réactions cutanées allergiques (dermatoses).

    Aspects des populations sociabilité :

    Espèce favorisée par les perturbations de l’habitat ; considérée comme invasive.

    Caractères écologiques :

    Talus, terrains vagues, bord des routes, friches, berges des cours d’eau, lisières des forêts alluviales et riveraines, parfois prairies fraîches ; sur sols humides et riches en azote.

    Habitats concernés :

    Végétation plus ou moins nitrophile des stations rudéralisées (Arction lappae) ; lisières nitrophiles humides (Convolvulion sepium) ; mégaphorbiaies (Thalictro flavi-Filipendulion ulmariae) ; roselières (Phragmition communis)…

    Répartition géographique :

    Espèce originaire du Caucase. Naturalisée en Europe. En France, H. mantegazzianum est surtout présent dans le tiers nord du pays et sur la frange est, notamment dans les Alpes du nord et en Lorraine.
     Dans le territoire d’agrément du CBNBP, l’espèce est pour l’instant sporadique et a été observée en Ile-de-France, dans le sud de la région Centre et çà et là en Bourgogne.

    Etat des populations :

    Espèce fortement invasive dans les pays voisins, qui semble être en expansion en France notamment en bordure des voies de communication (autoroutes).

    Menaces potentielles :

    H. mantegazzianum est une espèce très compétitive, qui par sa croissance rapide et sa grande taille, élimine de nombreuses espèces indigènes, et conduit à une rudéralisation du milieu.
     Par ailleurs, la toxine contenue dans toutes les parties de la plante peut provoquer, à son contact, de fortes réactions allergiques (dermatoses), surtout lorsque la peau est exposée au soleil.



    Conservatoire Botanique 
     je préfère ne pas la rencontrer  Very Happy
    Il serait intéressant de connaitre la nature de la substance qu'elle délivre au contact de la peau..
    Est-ce un acide?
    Est-ce une base.
    Un alcaloïde?

    Car la berce du Caucase est particulièrement agressive pour la peau en cas d'exposition prolongée au soleil
    D'après ce que dit l'article.
    L'inquiétant c'est que, comme les frelons, on  va la trouver bientôt partout
    WS
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos

     

       
      bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     

     

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

      
       

    Tableau Mis à jour le 21 mars 2009

           
      Mes Tomates   Forum       
      Sujet du message: Tableau de mes variétés de tomates
       
      Posté le: Lun 21 Mar - 15:49 (2009)    
    Tableau de mes variétés de tomate
    Mise à jour le 21 mars 2009





     
     


     

       
        accueil

     
    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

      
        Tomates en pot 2009        
      Tomate    Forum       
     
    Sujet du message: Tomates en pot
       
      Posté le: Ven 20 Mar - 20:38 (2009)     

     C'est reparti! pour un nouveau test de culture de tomates en pot. Je viens tout juste de planter dans leurs pots:une stupice,une Edouard,une matina,une bétalux,une bloody butcheret une sun belle.Qui va gagner pour donner la première tomate?La bétalux qui laisse déjà apparaitre ses premières fleurs semble bien partie.

     
     
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos

     

       
      accueil

     
    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

      
         Méthode de désherbage biologique       
      Adventices   Forum       
      Sujet du message: Méthode de désherbage biologique
       
      Posté le: Sam 14 Mar - 09:01 (2009)      
     Méthode de désherbage biologique

    Méthode de désherbage biologique



    Vinaigre blanc à 0,40 Euros le litre le désherbant total

    J'utilise du vinaigre que je pulvérise ! Du vinaigre tout seul et en un jour, plus rien ! Bon, évidemment je l'utilise sur des pousses ou plantes coupées d'avances (pour ne pas utiliser des tonnes de vinaigre) !
    100 % naturel

    A utiliser en faisant attention a ne pas exagérer dans le nombre d’utilisations pour ne pas acidifier le sol.

    Du vinaigre produit blanc ne coûte pas cher. Celui que j'ai acheté coûtait environ 40 cent le litre ! donc du pas cher !

    L'acide acétique n'est pas reconnue  comme dangereux pour l'environnement car il est très rapidement biodégradable par la plupart des organismes (d'ailleurs notre propre corps en synthètise!) De plus le vinaigre n'est pas de l'acide acétique pur!

    J’utilise donc du vinaigre blanc pur pour éliminer la mousse et les mauvaises herbes. C’est tout à fait efficace. C’est encore plus efficace si vous arrosez au soleil. S’il y a des mauvaises herbes récalcitrantes, j’utilise de l’eau très chaude : dès le lendemain elles sont flétries.

    Double avantage : vous faîtes des économies car le vinaigre et l’eau chaude sont beaucoup moins chers que le Roundup et surtout c’est une méthode tout à fait écolo.

    Dilution : 20 à 50%, herbicide de contact. Prix environ 0,40 euros le litre.


    Huile essentielle de basilic et de citrus.

    Certaines huiles essentielles ont des propriétés désherbantes en plus des propriétés bactéricides, insecticides et fongicides connus. Il y a lieu de choisir la bonne huile essentielle qui a l’action voulue. Certaines huiles essentielles peuvent être utilisé comme désherbant total, d’autres comme anti-germinatif.

    Ajouter du savon liquide bio pour faire une bonne solution avec l’eau.

    Dilution : 100 ml à 1 litre par hectare en bas volume donc pour 30 à 200 litres d'eau.



    Farine de gluten de Maïs (FGM)

    Antigerminatif, herbicide

    Il existe plusieurs alternatives afin de réduire la présence de mauvaises herbes sur votre pelouse. Il est possible de faire appel à des méthodes biologiques mais encore faut-il savoir lesquelles.
    Il y a quelques années, le gluten de maïs a fait ses preuves en tant qu’engrais et protecteur de votre pelouse contre les mauvaises herbes, telles les pissenlits et le plantain sauvage.

    Il s’agit d’un produit naturel Provenant du broyage humide du maïs qui se retrouve sous forme de fine poudre jaune ou de petites boulettes.

    Le gluten de maïs a la propriété d’arrêter la formation des racines des graminées, ce qui entraîne leur mort.

    Si vous désirez utiliser le gluten de maïs comme herbicide naturel, en premier lieu, il faut épandre le gluten de maïs sur votre pelouse.
    Il est très important de le faire avant l’apparition des mauvaises herbes, soit au temps de la germination. Cette première étape aura pour effet d’empêcher les racines de se former.
     Par la suite, il faut s’assurer d’humidifier la zone traitée ce qui activera le traitement. Nous pouvons également se servir du gluten de maïs comme engrais.
    Il est recommandé de mettre 20 livres de gluten de maïs par 1000 pieds carré.
    Son utilisation régulière permettra de réduire de 50 à 60 pour cent des plantes indésirables d`s la première année.

    Le gluten de maïs a été breveté en 1991 en tant qu’engrais naturel pro-environnemental afin de contrôler les mauvaises herbes. Depuis, vous pouvez le retrouver dans plusieurs centres de jardinage et pépinières.

    Cet herbicide est purement naturel puisqu’il provient du broyage humide du maïs, procédé de création du sirop de maïs.
     Cette farine est composée de 60% de protéines et de 10% d’azote (Lutte contre les mauvaises herbes au moyen de farine gluten de maïs, Ville d’Ottawa, 2007).
    Elle a été découverte par l’Université d’Iowa, aux États-unis.
    Le gluten de maïs a été breveté en 1991 comme engrais et herbicide naturel pro-environnemental. Elle s’attaque non pas aux mauvaises herbes, mais aux graines de celles-ci; notamment aux pissenlits, à la digitaire astringente, à l’amarante, au plantain sauvage, etc.
     La FGM inhibe l’accroissement du système radiculaire des graines des mauvaises herbes (herbicide de pré-émergence).
    Ce sont les dipeptides, des protéines végétales de la FGM, qui tuent les racines des plants. Le gluten de maïs est donc inoffensif pour la pelouse qui a déjà poussée puisqu’elle n’attaque que les graines qui n‘ont pas encore émergées.
    De plus, il est important de l’appliquer au printemps (mi-avril), pour empêcher la germination des graines de mauvaises herbes, et avant l’automne (fin août), pour tuer ces graines avant l’hiver.

    Ensuite, il est primordial d’humidifier la pelouse pour activer l’inhibiteur naturel (Melissa Caroline McDade, ″Corn gluten meal and corn gluten hydrolysate for weed control″, Université d’Iowa, 1999).

    L’épandage de la poudre ou des granules dorées de la farine de gluten de maïs est effectué directement sur la pelouse à l’aide d’un distributeur d’engrais.
     La quantité proposée par 100m2 varie de 5 à 10 kilos (selon ce que propose la ville d’Ottawa). Cependant, les granules sont plus faciles à utiliser puisqu’elles ne s’agglutinent pas comme la poudre et peuvent donc mieux inhiber les racines.

    Cet herbicide naturel est très efficace et peut éliminer jusqu’à 98% (Ville d’Ottawa) du plantain sauvage après la quatrième année d’épandage. En fait, après la première année d’utilisation, il est possible que quelques racines des mauvaises herbes aient survécu pendant l’hiver. C’est pour cela qu’il est important d’effectuer le traitement à la FGM de deux à trois fois par an pendant plusieurs années consécutives.

    La farine de gluten de maïs est très pratique puisqu’elle n’est pas toxique pour les humains, l’environnement et les animaux.
    Cependant, l’activité microbienne et une humidité excessive de la terre (dues à la pluie, par exemple) peuvent réduire son efficacité.
    De plus, elle moins disponible que des herbicides synthétiques dans divers magasins.



    Eau de cuisson de pommes de terre ou de riz

    On utilise l'eau de cuisson de pommes de terre ou du riz additionnée d'un peu de savon liquide qui permettra une bonne adhésion aux feuilles des mauvaises herbes.
    On pulvérisera le mélange sur les feuilles à éliminer. C'est l'action de l'amidon qui en bouchant les pores de la plante la feront mourir.

    L'eau de cuisson des pâtes alimentaires constitue également un puissant désherbant naturel.



    Désherbant TopGun à base d'huile de colza et de coton

    Désherbant total, 100 % naturel et écologique, donnant des résultats rapides, surtout lorsque la température est supérieure à 17°. Non toxique pour l'homme et les animaux! Disponible en prêt à l'emploi en 750 ml (flacon pulvérisateur) et 5 litres ou concentré en 1 et 5 litres

    Un herbicide sous forme de solution émulsionnable, à base d'huile végétale biologique (colza) et d'huile de coton, à pulvériser sur les feuilles des herbes indésirables qui se décomposent et sèchent sous l'effet du produit.
     La sève ne peut plus circuler dans les feuilles.
     Les racines s'épuisent ainsi et meurent.
    Une repousse n'est pas exclue, mais elle peut être combattue par une deuxième vaporisation deux semaines plus tard.
    Après application, le produit se désagrège totalement en quelques jours.
    7,50€ le pulvérisateur Ecostyle de 750 ml



    Eau de mer
     
    Il y en a des tonnes à la mer et c’est gratuit.        On rit

    Bien pour les allées. Cependant ne pas mettre dans un potager ou jardin au risque de saliniser le sol et le rendre incultivable. L’eau de pluie lessive ou rince le sol du sel en profondeur et rend ainsi le sol à nouveau cultivable.



    L’eau chaude solaire

    Pour les désherbeurs, l'arme absolue écologique:
    L'eau très chaude, chauffée au solaire.

    Un panneau solaire thermique dans le jardin permet de chauffer l’eau à une température au dessus de 70°C qui peut être utilisé pour désherber.


    Fermentation d’orties putréfiés           

    Ca sens fort mais c’est un très bon désherbant écologique. Très riche en azote et acide ca va brûler les plants et jouer ainsi le rôle de désherbant.


    Herbicide bio à base d’huile de pin   

    On ne permet pas aux des producteurs biologiques d'utiliser des pesticides synthétiques dans leur système de production.
    Cependant, les herbicides dérivés des sources naturelles sont souvent permis.
     Interceptor est un herbicide homologué et certifié pour la production biologique en Nouvelle-Zélande.
    Un herbicide biologique non sélectif peut être très utile pour remplacer le travail du sol avant les semis ou après l'apparition des plantes.
    Cette étude avait pour objectif de : 1) évaluer l'efficacité d'Interceptor pour lutter contre les mauvaises herbes indicatrices et 2) définir les paramètres d'application qui peuvent améliorer l'efficacité d'Interceptor. Intercepteur est un herbicide de contact non sélectif, dérivé d'un extrait d'huile de pin.
    Puisque cet herbicide tue les plantes par contact, il est essentiel de vaporiser le produit uniformément sur les plantes cibles pour une efficacité maximum.



    Extrait de betterave

    Herbicide

    Jus de sciure de bois

    Utilisation d’outils

    La grelinette, la binette

    Désherbage thermique

    Gaz propane à la torche

    Le paillage

    Ce n'est pas une méthode de désherbage mais le paillis aura l'avantage de ne pas laisser germer les graines.
    Son action est préventive en empêchant la germination des mauvaises herbes.

    Appareil Electroflash

    Vous trouvez la description de l'appareil sur le site http://www.ecosonic.net dans la liste des produits.Cet appareil permet par un traitement électromagnétique par une antenne d'avoir une action désherbante et antigerminatif. La technique a été testé avec succès par le ministère de l'agriculture espagnole sur des champs de maïs.

    Arrow http://jardineraveclalune.weebly.com/


     
    Quelques solutions connues.
    Beaucoup de solutions inédites.
    Quelques anciennes pratiques.
    Des solutions qui, manifestement, demandent un peu plus d'effort que l'emploi systématique d'herbicides nocifs pour l'environnement, mais qui finalement, au bout du compte, sont efficaces.
    WS
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos    Photos

     

       
      bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     

     

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

      
       

    Haricot d'autrefois

              
      Légumes    Forum       
     
       

     
    Par White Tendance le 13 Mars 2009 à 19:08    
         


    Arrow http://unjardinblancoise.xooit.fr/t2401-Culture-des-Haricots-en-maraichage.htm#…

    Arrow http://unjardinblancoise.xooit.fr/t1482-Des-haricots-en-serre.htm


     
    La culture du haricot est bien plus compliqué qu'il n'y parait.
    Sa mise en production est toujours rapide.
    Et elle doit l'être.
    60 jours pour des filets en condition optimum.
    Un ralentissement de la végétation dans les débuts de la culture sera toujours préjudiciable à la qualité de la récolte.
    Il vaut mieux retarder le semis pour semer sous de meilleures conditions.
    La chaleur du sol est toujours prépondérante.
    De bonnes condition climatiques conditionneront, par la suite, le plein succès de la récolte.
    De plus en plus, il faut souvent s'attendre à recommencer un semis .
    Les saisons étant devenues plus chaotiques qu'autrefois.
    WS

     

     
     Compteur de visiteurs en temps réel                      

     

       
      accueil

     
    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

      
       

    Calendrier

              
      Légumes    Forum       
     
       

     
    Par White Tendance le 13 Mars 2009 à 19:01    
     



    corde

    Les principales maladies du haricot sont l’anthracnose, le virus de la mosaïque et la graisse. Dans tous les cas, il est conseillé de choisir des nouvelles variétés résistant aux maladies, en particulier à l’anthracnose et au virus de la mosaïque.
    Pour la graisse, il faut détruire immédiatement les pieds malades dès l’apparition des premiers symptômes (taches d’aspect gras sur les feuilles, les tiges ou les gousses).

    corde

    Haricots à rame

    Préparez la germination dans des pots de tourbe remplis d'un terreau sablonneux en plaçant 2/3 graines par pot. Placer les pots à l'abri, au jour, à température comprise entre 16 et 18 ° . Installer les rames avant la transplantation. transplanter le pot en tourbe au pied de la rame, face interne, chaque pot étant éloigné de l'autre d'au moins 30 cm. (selon les variétés, toujours prendre connaissance des conseils sur le sachet.)



    Planter fermement à 30 cm de profondeur des rames de 2 à 3 mètres de hauteur sur deux rangs parallèles, écartés de50 à 60 cm.

    Croiser les rames deux à deux à leur extrémités de telle sorte qu'elles forment un V renversé.

    Stabiliser le tout en installant une rame horizontalement au sommet de l'ensemble des croisillons. Les plants se situeront au pied de chaque rame, à l'intérieur du V

     
     Compteur de visiteurs en temps réel                      

     

       
      accueil

     
    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

      
       

    Violette

           
      Vivace    Forum 

     

       
           Sujet du message: Violette     
      Posté le: Sam 13 Mar - 19:21 (2010)     

     Violette


    Des blanches

    Des violettes



    Voila donc mes petits tapis de violettes..............au soleil au printemps et à l'ombre  fraiche l'été..............

     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques

     

       
      accueil

      
    Yahoo! Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires