• 500 kg de pommes de terre

     

     

      
        500 kg de pommes de terre        
      Légumes   Forum       
      Par White Tendance le 7 Octobre 2009 à 01:33
       
           
     

    Jeudi 13 Août 2009

    BEAUVAIS 500 kg de pommes de terre récoltés !

    « Le mal de dos,on l'oublie vite », confie ce jardinier qui a achevé son arrachage de pommes de terre en deux jours.

    Sous un soleil de plomb, Henri Sebire s'est lancé dans l'arrachage de pommes de terre dans les jardins familiaux de Saint-Just-des-Marais. La récolte a été bonne avec près de 500 kg de tubercules.

    Dans les jardins familiaux de Saint-Just-des-Marais, à Beauvais, Henri Sebire garde la patate en toutes circonstances.

    Et hier, il avait toutes les raisons d'être satisfait. Pendant deux jours, sous un soleil de plomb, l'ancien mécanicien à la retraite aura récolté près de 500 kg de pommes de terre contre 400 habituellement. « En quarante ans de jardinage, c'est la première fois que je vois ça ! » Cette récolte exceptionnelle englobe la production de six variétés de pommes de terre.

    Le trésorier de l'association des jardins familiaux de Saint-Just se doit de donner l'exemple. En avril, sur ces parcelles de 2,5 ares chacune, il a repiqué 400 pieds de pommes de terre : de la charlotte, de la rose de France, de la bernadette, de la bonotte ou encore de la lady christl' et de la dolwenn.
    « C'est un petit échantillon car il en existe entre 350 et 400 variétés en France », explique-t-il.
    Ses bêtes noires : le doryphore et la courtilière
    Sous des feuilles de rhubarbe, installées dans des caissettes, ses protégées sont à l'abri d'un coup de soleil « qui les transformerait en purée ». Une autre caisse accueille des pommes de terre abîmées par les bêtes noires du jardinier : les doryphores et les courtilières. Véritables fléaux, ces insectes vivent sous terre et se régalent des légumes.

    Mais le jardinier n'est pas du genre à se laisser impressionner par ses petites bêtes : « Pour éloigner les doryphores, on met de la paille de lin. Et j'utilise des granulés contre les courtilières. » Seulement 1 % de sa récolte a été grignoté, mais ces tubercules ne seront pas perdus pour autant : « J'en fais profiter ceux qui en ont besoin ».

    Henri Sebire est un voisin très apprécié. Il n'hésite pas à partager le surplus de sa récolte. Chaque année, lors de leur forum de septembre, lui et les autres membres du bureau de l'association distribuent des légumes aux visiteurs : « Je réserve chaque année 5 kg de pomme de terre à Madame le maire. » De la lady christl', une des meilleures variétés, « tant qu'à faire ! »

    Mais pas le temps de s'endormir sur ses lauriers. Henri Sebire est déjà reparti à l'arrachage de patates. D'autres plants ont été repiqués. Leurs pommes de terre devront être récoltées début octobre. Henri Sebire devrait pouvoir tenir tout l'hiver avec sa récolte.
    FANNY DOLLÉ

    http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-locale/Beauvais-Cler…

     
    500 kg de pommes de terre


     Compteur de visiteurs en temps réel                   Crocus

     

       
      accueil

     
    « 50 rosesPompadour à Raray »
    Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :