• Bonjour

  •  

         Journal Ordinaire D'Un Jardinier Ordinaire

           

    «Tomatons»

    Bonjour

    Glacial le vent qui nous vient du Nord Est . Très beau temps mais congelé hier toute la journée.
    On en a profité pour commencer à repiquer les variété de tomates. Semées il y a un peu plus de huit jours, elles commencent à lever un peu partout dans les bacs. Il y a déjà dans les bacs 50 plants de tomates semés vers le début février, qui sont installés dans des godets de 7cm. Ces petits «Tomatons» sont de la variété «Stupice», une tomate très précoce. en ce qui concerne les nouveaux semis, Il va falloir alors les repiquer rapidement, car ces petites folles allongent désespérément leurs longs cous à la recherche de la lumière. Nous n'élevons pas un troupeau de girafes mais pratiquons une culture de plants de tomate. Si leur tiges s'allongent trop vite, celles-ci risquent de retomber sur le terreau de la plantation; il ne nous reste plus, alors, qu' à déplorer le décès de ces jeunes plants intrépides. Comme c'est triste de mourir un jour de printemps....... C'est pourquoi il faut repiquer ces plants dans un godet de 7 cm bien garni de terreau et  de tourbe. Ceci afin de survivre tranquillement jusqu'en mai; époque où ces jeunes «Tomatons» pourront rejoindre en pleine terre leurs congénères qui dés le mois de juillet nous offrirons le meilleur fruit ou le meilleur légume, c'est selon. Au repiquage on enfonce le «Tomaton» nouveau jusqu'au fond du godet en ne laissant surnager que les deux petites feuilles nouvellement formées. Il ne faudrait quand même pas noyer ce rejeton sous une nappe de terreau nourricier. La tige bien enfoncée va développer de minuscules racines, car la tomate à éminemment besoin de capter l'eau et les nutriments qui l'entourent. Ceci afin de nous régaler de ses plus beaux fruits. Les plants semés début février ont déjà leurs quatre feuilles. Ils sont tirés d'affaire. 

    Bonne journée

     

     

       Les carnets de Jules Hostouley 

     

        À L'Aube Du Poète 

     

     

     
    Bonjour Webcam  Bonjour    Le jardin de l'Echassière
    Bonjour Bonjour    
    Bonjour Bonjour 7 mars 2021 : Minima  -3° - Maxima 11° -Beau temps - Vent modéré glacial secteur Nord  
            RAILWAY GAME     
        Dernière mise à jour  Lundi 8 mars 2021 6h22
    Image
          Le pluviomètre du mois :  6 mm
                     Photos  Création & Techniques   Photos   Photos   Modèle
       

     

     

    bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

         Journal Ordinaire D'Un Jardinier Ordinaire

           

    «Temps frileux»

    Bonjour

    Beau temps, ciel bleu et légère brise , mais l'hiver n'a pas encore épuisé ses dernières cartouches. Il continue de pourchasser le frileux et le frigorifié.Moins trois degrés sur un thermomètre abrité et exposé plein nord, cela ne laisse pas indifférent au temps qui passe.. Comme le temps est toujours incertain, il faut procéder aux derniers travaux d'hiver. Emmitouflé dans un chaud polaire, on attrape des suées dignes de l'été. Il faut transporter les dernières brouettes de compost et de fumier; transplanter quelques arbustes que les oiseaux nous ont apporté dans les années précédentes; surtout les houx et les sureaux aux baies si appréciées des oiseaux. Il faut encore éradiquer des indésirables tels que ronces et orties, que les vents sont venus délivrer généreusement, les soirs de tempête. Pour sortir une ronce de son écrin terrestre, il faut remuer une quantité considérable de terre, afin de bien retirer toute la partie racinaire. Ne dit-on pas que ronce coupée est une ronce taillée façon rosier de thé. On lui assure, alors, un avenir confortable au sein de nos plantations. Comme ronce brûlée devient une indésirable enrichie et fumée par l'apport de  cendres issues de la combustion de son feuillage. Un autre aventurier peu recommandable dans notre jardin est le frêne. Pourtant l'un des plus beaux arbres de notre région. Mais comme plusieurs de ces spécimens se trouvent sous les vents dominants sur nos plateaux, les graines découvrent lors des grandes bourrasques hivernales, un transport gratuit et un asile confortable parmi nos plantations. Si l'on n'a pas pris le soin de l'arracher dès qu'on a identifié cet immigrant, on se retrouve très rapidement avec une tige malingre et ténue qu'il faudra éradiquer tout de suite, sinon lorsque celle-ci aura atteint la taille d'un manche à balai il faudra, alors, avoir recourt à la collaboration d'une barre à mine détournée de son usage primitif. Hier, comme le temps était glacial, nous avons jardiné en serre. Plus de trente degrés sous cette dernière. Les semis de tomates sont achevés. Il va, bientôt, falloir repiquer les semis de persil et de céleri en godets de 7cm. Les semis de fleurs annuelles sont en train de germer. Malgré les moins trois du dehors, ces plantations sont bien au chaud avec vingt degrés dans les bacs de propagation. Même en hiver, il faut assurer l'irrigation des serres. Les quelques pieds de tomates (20cm) et les soixante dix laitues ont été largement abreuvés. Après cette opération, il faut mettre les circuits d'arrosage, hors gel. Sinon les morsures de l'hiver risquent de leur être fatales.

    Bon dimanche  

     

     

       Les carnets de Jules Hostouley 

     

        À L'Aube Du Poète 

     

     

     
    Bonjour Webcam  Bonjour    Le jardin de l'Echassière
    Bonjour Bonjour    
    Bonjour Bonjour 6 mars 2021 : Minima  -3° - Maxima 11° -Temps variable - Vent modéré glacial secteur Nord  
            RAILWAY GAME     
        Dernière mise à jour  Dimanche 7 mars 2021 6h50
    Image
          Le pluviomètre du mois :  6 mm
                     Photos  Création & Techniques   Photos   Photos   Modèle
       

     

     

    bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

         Journal Ordinaire D'Un Jardinier Ordinaire

           

    «Graines Confinées»

    Bonjour

    Déjà trois jours de temps gris et glacial sous un fort vent de Nord. L'hiver marque des points. Le printemps a momentanément rejoint sa tanière. Cela ne donne pas envie de se balader dans la nature. Cela tombe bien, car celle-ci est maintenant polluée par les retombées néfastes des grandes villes; la grande ville, en ce qui nous concerne, c'est Paris. Paris libérée, chantait le Général, mais, maintenant martyrisée par la pollution. La peste brune a changé de nature. Paris ne se situant qu'à quelques cinquante kilomètres de notre cher village, brouillard et grisaille sont notre quotidien. Si seulement cette pollution pouvait anéantir le virus..... Ce serait sympa, mais il a pris ses précautions, le bougre!. Il ne se promène plus sans son  masque, lui! Un masque anti-vaccin qui fait merveille dans le concert totalement désorganisé, des grandes et petites puissances de notre pauvre planète complètement submergée par les turpitudes de l'humanité. Donc nous voici, encore une fois, bientôt confinés dans nos logis. Pour reprendre un terme à la mode, ces temps-ci, mes graines sont confinées dans des grandes boites métalliques. On en profite pour passer en revue les stocks de graines dûment  conservées dans ces boites en fer souvent sérigraphiées de belles et jolies images en couleur et à l'épreuve de l'appétit des rongeurs. Ces boites qui hébergèrent pendant un temps des sucreries ou de délicieuses pâtisseries. Les contenants en plastique ou en bois trépassant rapidement sous le tranchant des incisives des rats des champs stigmatisés par le fabuliste. L'ordinaire des pondeuses étant lui aussi conservé dans des récipients en métal à l'épreuve de l'âpre convoitise des mulots et autres surmulots. L'ordinaire de la volaille étant composé de blé et de maïs cultivé devant chez nous (les circuits courts, ça existe), il a fallu trouver des contenants à l'épreuve de la voracité de ces malfaisants. Anciennes lessiveuses démobilisées, stérilisateurs en retraite ou tambours arrachés aux entrailles des machines à laver en manque de lessive. Dans notre civilisation du plastique, ces matériels sont devenus introuvables ou ont atteint des tarifs prohibitifs qui dépassent largement les budgets de nos petites entreprises. Donc, les graines récemment achetées vont rejoindre le stock. Il faut, alors, vérifier les dates de fraîcheur de chaque paquet. Les graines en vieillissant perdent au fil des années, un peu de leur pouvoir germinatif. Ce serait vraiment «couillon» de semer des graines périmées. 

     

     

    À demain 

     

       Les carnets de Jules Hostouley 

     

        À L'Aube Du Poète 

     

     

     
    Bonjour Webcam  Bonjour    Le jardin de l'Echassière
    Bonjour Bonjour    
    Bonjour Bonjour 5 mars 2021 : Minima  1° - Maxima 4° -Temps variable - Vent modéré glacial secteur Nord  
            RAILWAY GAME     
        Dernière mise à jour  Samedi 6 mars 2021 6h30
    Image
          Le pluviomètre du mois :  6 mm
                     Photos  Création & Techniques   Photos   Photos   Modèle
       

     

     

    bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

         Journal Ordinaire D'Un Jardinier Ordinaire

           

    «Navets»

    Bonjour

     

    Je ne sais pas si le soleil va se lever de bonne heure, aujourd'hui, mais hier il n'a même pas daigné ouvrir l’œil. Le fumiste! Temps couvert, gris et glacial toute la journée.On a continué les semis de tomate en serre. Les premiers semis réalisés début février, sont déjà bien avancés. Le persil et le céleri vont bientôt être bon à repiquer.Des roses d'Inde semées il y a quelques jours, sont déjà en train de se manifester en soulevant la chaude couverture de tourbe qui garnit leur nid douillet.
    Donc, du temps à semer des navets. Ce légume déjà cultivé depuis des temps immémoriaux fait partie des «racines» que les serfs du moyen age étaient tenus de consommer, tandis que les nobles se goinfraient et s’empiffraient de gibiers et autres viandes sophistiquées. C'est ce que l'on nous raconte dans les livres d'histoire. Un légume pourtant si savoureux qui a bien failli passer à la trappe et figurer au catalogue des légumes oubliés. Il a très mauvaise presse dans les milieux cinématographiques. Coté gastronomie, il serait même un peu méprisé; servant le plus souvent de supplétif dans quelques ragoûts ou pots au feu. J'ai toujours observé l'air soupçonneux de mes proches, quand je proposais la recette du navet passé au moulin à légume, façon carottes rappées. Ne dénonçons-nous pas les paresseux en stigmatisant le jus de navet qui coule dans leurs veines? 
    La culture du navet analogue à celle des radis est un peu plus longue. Contrairement aux dix huit jours du radis, il faut compter deux bons mois pour récolter de beaux navets. Si tout c'est bien passé, car le navet déteste la sécheresse et la canicule. Pour récolter de beaux spécimens, il est nécessaire de semer clair, de biner et de sarcler les routes de semis, pour ne garder qu'un plant tous les vingt centimètres. Comme sur Nintendo, je ne vous lancerai pas les navets que «Super Mario» lance habituellement  sur ses ennemis.

     

     

    À demain 

     

       Les carnets de Jules Hostouley 

     

        À L'Aube Du Poète 

     

     

     
    Bonjour Webcam  Bonjour    Le jardin de l'Echassière
    Bonjour Bonjour    
    Bonjour Bonjour 4 mars 2021 : Minima  4° - Maxima 7° - Temps humide - Vent modéré glacial secteur Nord  
            RAILWAY GAME     
        Dernière mise à jour  Vendredi 5 mars 2021 6h20
    Image
          Le pluviomètre du mois :  6 mm
                     Photos  Création & Techniques   Photos   Photos   Modèle
       

     

     

    bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  •  

         Journal Ordinaire D'Un Jardinier Ordinaire

           

    «Réchauffement»

    Bonjour

    Hier soir, un orage assez violent s'est abattu sur la plaine. Pluies et grêles abondantes.C'est inhabituel pour la saison. En mars on attend plutôt des giboulées. Mais il faut bien vivre avec le réchauffement climatique. Comme pour le virus, il va falloir l'héberger dans notre galerie de réjouissances virales et coutumières. Chaque année, dès le début de l'automne, il faudra se préparer à recevoir dignement, cette petite bestiole qui, décidément, ne manque pas d'air, en venant s'attaquer à nos bronchioles. Il faut s'adapter. On nous le répète chaque jour de l'année, depuis plus d'un an. C'est la même chose pour la culture et le jardinage. Il va falloir abandonner les méthodes pompeusement qualifiées de «Modernes» depuis plus de cinquante ans. Eviter le bêchage qui brise et déstructure la terre, habitat de tous les serviteurs minuscules et microscopiques  qui constituent les forces vives qui vont assurer la prospérité de nos semis. Mais pour se passer de bêcher, il faut que cette terre ait été déjà travaillée depuis des année, voir des décennies. On ne passe  pas aussi facilement d'un mode de culture impropre à la qualité de l'environnement à de nouvelles pratiques qui s'inspirent largement des techniques ancestrales. Le nouveau jardinage demande plus d'effort physique. La binette doit remplacer la pulvérisation des herbicides si néfastes au monde vivant dans son ensemble. La vedette de chez «Monsanto» doit être effarée de subir sans broncher cette publicité pour des méthodes plus douces pour notre cadre de vie. Les engrais dits «chimiques» doivent s'effacer devant les épandages de compost, de terreau et de fumier. Il était plus facile de disperser au gré des vents quelques billes de sulfates ou de nitrates, que de transporter des dizaines de brouettes chargées  des nutriments essentiels à la vie de nos potagers. Même  les agriculteurs, nos voisins, transportent de plus en plus de lourdes remorques chargées de compost destiné à être dispersé dans les pièces de céréales. Les déchets végétaux étaient, il n'y a pas si longtemps, brûlés ou même, parfois, déposés en décharge. C'est pourquoi je ne transporte pas les déchets de notre jardin à la déchetterie, mais je les valorise par le compostage ou le broyage. Cet hiver j'ai déjà déposé près de cent brouettes du compost et du fumier de mes poules. Des brouettes que j'évite de charger à raz-bord. Je n'ai plus vingt ans.

     

     

    À demain 

     

       Les carnets de Jules Hostouley 

     

        À L'Aube Du Poète 

     

     

     
    Bonjour Webcam  Bonjour    Le jardin de l'Echassière
    Bonjour Bonjour    
    Bonjour Bonjour 3 mars 2021 : Minima  7° - Maxima 14° - Temps variable - Orage Pluie et grêle en soirée  
            RAILWAY GAME     
        Dernière mise à jour  Jeudi 4 mars 2021 6h31
    Image
          Le pluviomètre du mois :  0 mm
                     Photos  Création & Techniques   Photos   Photos   Modèle
       

     

     

    bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    Yahoo! Pin It

    3 commentaires
  •  

         Journal Ordinaire D'Un Jardinier Ordinaire

           

    «Ballot»

    Bonjour

    L'hiver est aussi propice à tous les gros travaux de jardinage. Les parcelles étant débarrassées de leurs cultures, il est ainsi plus facile de nettoyer, d'enlever adventices et déchets de légumes. Il est maintenant recommandé de recouvrir toutes ces surfaces avec de la paille. A condition de pouvoir disposer de paille. Le petit ballot de paille vendu en jardinerie, me parait d'un prix vraiment très prohibitif. De plus il est fournit dans un emballage en matière plastique. Un emballage qu'il faudra mettre dans la poubelle de tri réservée à cet usage. Pour mon jardin et ma basse-cour je fait rentrer deux à trois fois par an, un gros ballot de paille tout rond et très lourd. Trois cent kilos de paille à chaque fois. Bien sur, il faut disposer d'un terrain suffisamment grand pour entreposer ce personnage imposant et  ventripotent. Mais cette paille me permet de recouvrir les parcelles dénudées de mon jardin potager. Au printemps, il suffit de ramasser à la fourche, la paille qui n'a pas été décomposée. Avec l'humidité constante des hivers de notre région, ce processus s'accélère rapidement, si la saison est très humide.  L'autre utilisation de cette paille est réservée pour mes pondeuses. Une dénomination momentanément usurpée, car depuis novembre ces cocottes se contentent de ne  fournir qu'un seul œuf par jour, et encore seulement les jours de beau temps. Ce qui, comme chacun sait, est une situation assez peu répandue sur notre vaste plateau du Vexin, dans les Hauts De France (anciennement la Picardie). Encore une petite réforme de ce genre, et si l'on n'y prête pas attention, notre territoire finirait bien par ne plus s'appeler  la «France» , mais se trouverait rebaptisé la «Gaulle», par exemple. En cette époque où l'on déboulonne facilement les statues de nos illustres aïeuls, restez sur vos gardes, on pourrait très bien vous débarrasser subrepticement de votre cher patronyme. Rigolez pas! Cela s'est déjà produit dans le passé. Souvenez-vous des «Citoyens» de la Révolution de 89 ou des «Camarades» de celle d'Octobre. Bref, après ce petit détour historique, il s'avère que durant  les mois d'hiver, nous devons faire appel à la grande distribution, si l'on veut aller se faire cuire un œuf. Info importante! La ponte de nos volatiles vient seulement de reprendre avec quatre coquilles journalières. Donc, la paille distribuée tout au long de l'année sur le parcourt des poules , permet d'obtenir un compost assez riche pour fertiliser le potager.Et cela facilite la mise au sec des petites pattes de nos chères gallinacées. Comme la volaille est aussi très gourmande en verdure de toute sorte, leur territoire est aussi désertique et aussi sec que le Sahara. Il faut alors leur apporter en permanence, céréales variées, verdures et déchets potagers et aussi les nombreux et innombrables épluchures, raclures et résidus  alimentaires issus de nos cuisines. De plus ces infatigables besogneuses grattent, dégrattent et regrattent continuellement ce sol apparemment stérile et inculte, à la recherche du moindre petit ver de terre, follement aventureux et somme toute bien imprudent.

     

    À demain 

     

       Les carnets de Jules Hostouley 

     

        À L'Aube Du Poète 

     

     

     
    Bonjour Webcam  Bonjour    Le jardin de l'Echassière
    Bonjour Bonjour    
    Bonjour Bonjour 2 mars 2021 : Minima  3° - Maxima 14° - Très Beau temps - Vent Nul  
            RAILWAY GAME     
        Dernière mise à jour  Mercredi 3 mars 2021 7h04
    Image
          Le pluviomètre du mois :  0 mm
                     Photos  Création & Techniques   Photos   Photos   Modèle
       

     

     

    bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  •  

         Journal Ordinaire D'Un Jardinier Ordinaire

           

    «Panégyrique»

    Bonjour

    Vraiment du très beau temps. Comme nous n'avons pas pu travailler au jardin durant cet hiver très humide et glacial sur la fin, on remédie à tout cela en ce moment. C'est fou ce qu'il y a comme boulot en hiver, pour un jardinier expérimenté. Le citadin «Lamda» pense toujours que le jardinage est une occupation du printemps et de l'été. Que nenni ! Ma bonne Dame! L'hiver et l'automne sont l'envers du décor; les coulisses de l'été et du printemps. Les grandes décisions, les grandes orientations, les nouvelles cultures se décident et se mettent en place vers la  fin de l'automne. En novembre/décembre en quelque sorte. Au printemps, il sera bien tard pour formuler de nouveaux projets et ensuite de les mettre tout de suite en pratique. Planter un arbre est un des exemples les plus significatif de projet à mettre en chantier durant la mauvaise saison. Essayez donc de planter un arbuste au moment de la floraison du muguet. Pour faire survivre le malheureux, futur compagnon de vos siestes et de vos barbecues, il faudra transformer votre lopin de terre en marécage, en cloaque, en grenouillère ou en bayou; les alligators en moins. Cet infortuné arbuste devra dans le même temps panser les plaies et les contusions que son arrachage auront provoqué à ses racines et aussi se mettre à fabriquer de nouvelles feuilles, quant ce n'est pas de devoir développer une magnifique floraison. Un challenge trop lourd à relever pour un seul homme; pour un seul arbre, devrais-je dire. Malheureusement, au cours de l'été, devant son mutisme mortel, vous serez contraint d'exhumer  l'objet insensé  de votre funeste projet .Il ne vous restera qu'un cadavre squelettique et rabougri à mettre à la cheminée, au cours d'une de ces longues soirées hivernales. Heureusement, me direz-vous, les nouvelles techniques agricoles permettent de déplanter, de transplanter et de replanter des végétaux de toutes sortes et même de très grandes tailles. Mais ce service à un coût considérable et il est bien plus économique de planter à racines nues au moment propice. C'est à dire dès novembre. La sagesse populaire nous enseigne qu'une certaine Catherine pourrait insuffler de bons augures pour la croissance et la survie de nos plantations. En réalité, on peut planter pendant tout l'hiver. Mais comme autrefois, les hivers étaient bien plus rudes que de nos jours, ils était recommandé et même judicieux de planter dés la fin novembre. Il faudra lorsque l'on déplante le végétal , s'assurer de préserver ses racines et tel Samson , de ne pas le priver de sa chevelure salvatrice; plus précisément du chevelu de ses racines. Donc, rendez-vous dans les jours prochains, afin de dresser le panégyrique de tous ces travaux exécutés durant l'hiver.

    À demain 

     

     

     

       Les carnets de Jules Hostouley 

     

        À L'Aube Du Poète 

     

     

     
    Bonjour Webcam  Bonjour    Le jardin de l'Echassière
    Bonjour Bonjour    
    Bonjour Bonjour 1er mars 2021 : Minima  1° - Maxima 11° - Très Beau temps - Vent faible Sud Est  
            RAILWAY GAME     
        Dernière mise à jour  Mardi 2 mars 2021 8h27
    Image
          Le pluviomètre du mois :  0 mm
                     Photos  Création & Techniques   Photos   Photos   Modèle
       

     

     

    bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

         Journal Ordinaire D'Un Jardinier Ordinaire

           

    «Acanthes»

    Bonjour

    Hier repiquage des laitues dans les serres. Déjà 72 plants protégés par un film plastique, non pas pour les faire progresser plus vite, mais pour les soustraire à la voracité des nombreux moineaux qui habitent dans les toitures des maisons voisines. Repiquage en godets de cinquante plants de tomates semés au 30 janvier dernier sur mini-cubes. Ces plants sont de la variété très connue et très précoce: «Stupice».
    Les pluies de ces derniers jours ont littéralement embrasé la végétation. Il va falloir sortir le taille-haie et la pétarade qui l'accompagne. Chaque année la période de tonte des haies commence de plus en plus tôt. Les vivaces sont gigantesques. Les acanthes recouvrent de leurs larges feuilles tout ce qui les entoure. Lorsque ces feuilles n'ont pas subit les morsures des gelées d'hiver, elles sont en avance sur tout le monde. Cette année les moins dix degrés leur ont été fatal. Les acanthes qui subsistaient encore début février, avaient déjà été terrassées par les sécheresses de juillet et d'août dernier. Il faut voir la bataille avec les arums qui partagent les mêmes plate-bandes. Les feuilles d'arums, façon feuilles de bananiers, tentent de supplanter les acanthes. Mais ce sont ces mêmes acanthes qui gagnent la partie grâce à leur grande vigueur. Elles peuvent disparaître sous l'effet d'une sécheresse sévère et réapparaître quelques semaines plus tard. Les arums n'arrivent que seulement à brandir de nombreuses tiges au bout desquelles émergent de ravissantes fleurs immaculées porteuses d'un spadice en or. Mais ces fleurs finissent par faner et les tiges par mourir. Victoire éphémère, car les acanthes étouffent tout sur leur voisinage. C'est à ce moment qu'il faut régler la circulation. Les feuilles les plus âgées finissent dans la basse-cour. Les poules dédaignent ces grandes feuilles très coriaces, mais finissent par les transformer en compost, à force de les piétiner et de les griffer. Après cette opération, les arums se refont une santé. Les spathes, façon voile de mariée éclatent au grand jour; mais pour combien de temps encore? Il faut pratiquer la même chirurgie avec les plants de rhubarbe. Ceux-ci occupent rapidement les chemins du potager. Cette année ils sont particulièrement développés. Faut dire que leurs pieds sont gavés du fumier des poules. Ces tiges qui finissent en pâtisseries sont très gourmandes en nutriments et amendements divers.

    Bonne semaine  

     

     

       Les carnets de Jules Hostouley 

     

        À L'Aube Du Poète 

     

     

     
    Bonjour Webcam  Bonjour    Le jardin de l'Echassière
    Bonjour Bonjour    
    Bonjour Bonjour 28 février 2021 : Minima  0° - Maxima 8° - Très Beau temps - Vent modéré Nord Est  
            RAILWAY GAME     
        Dernière mise à jour  Lundi 1er mars 2021 6h57
    Image
          Le pluviomètre du mois :  0 mm
                     Photos  Création & Techniques   Photos   Photos   Modèle
       

     

     

    bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

         Journal Ordinaire D'Un Jardinier Ordinaire

           

    «Kartoffel»

    Bonjour

    Une belle journée, hier. Le vent est passé plein nord. C'est de la fraîcheur pour les jours prochains. Dans les serres, des semis de tomates commencent à lever; le persil apparaît, lui aussi; Celui de 2020 dans le potager a survécu aux fortes gelées de ce mois. Quelques laitues commencent aussi à grandir. Les graines de céleri pointent aussi leur frimousse. Hier nous avons acheté les plants de pommes de terre.  On va en profiter pour nettoyer les planches qui recevront ces tubercules. Plus de temps à perdre; c'est dans quelques jours maintenant! Chaque année il faut se procurer des plants de pomme de terre. Des plants bien germés; c'est mieux pour démarrer une culture. Surtout si on cultive une variété précoce pour avoir des pommes de terre en primeur. C'est là que la difficulté commence, car les variétés les plus réputées et les plus précoces sont rapidement acquises par les amateurs. En janvier dernier, on pouvait déjà se fournir en cagettes de 100 plants.Si on n'a pas acquis ses plants avant la mi-mars, il faudra  alors se contenter des variétés plus tardives. 70 jours de culture pour «Amandine», par exemple. 140 jours pour une tardive comme «Roseval» Les prix suivent la loi de l'offre et de la demande et «Amandine» se retrouve parmi les plus chers. Les pommes de terre demandent un sol riche. Un sol plus riche que pour des radis, si l'on veut comparer. On met toujours beaucoup de fumier dans un sol qui a déjà été cultivé. Dans un sol tout neuf, une culture de pommes de terre nettoiera rapidement la terre par l'ombrage de son feuillage. Donc fin juin, si tout va bien, il sera possible de récolter des pommes de terre nouvelles au gout sans pareil.

     

     

    A demain 

       Les carnets de Jules Hostouley 

     

        À L'Aube Du Poète 

     

     

     
    Bonjour Webcam  Bonjour    Le jardin de l'Echassière
    Bonjour Bonjour    
    Bonjour Bonjour 26 février 2021 : Minima  6° - Maxima 11° - Beau temps - Vent modéré Nord  
            RAILWAY GAME     
        Dernière mise à jour  Samedi 27 février 5h45
    Image
          Le pluviomètre du mois :  37 mm
                     Photos  Création & Techniques   Photos   Photos   Modèle
       

     

     

    bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

         Journal Ordinaire D'Un Jardinier Ordinaire

           

    «Mineuse»

    Bonjour

    Hier on a pu travailler au jardin. Nettoyage et récolte des dernières mâches. Comme il n'y avait aucun souffle de vent, réparation et entretien des serres. Les nombreuses et redoutables tempêtes de ces derniers temps ont été préjudiciables aux plaques de polycarbonate. Il faut remettre en place celles qui se seraient évadées. Le potager est prêt à être bêché. Aéré devrais-je dire. Car je ne retourne plus la terre. J'emploie à cet effet une bêche un peu spéciale. Voici le moment de semer les poireaux. Le meilleur légume pour passer l'hiver. Il ne gèle pas et peut donc rester tout l'hiver dans le jardin jusqu'à l'arrivée du printemps. Tout cela c'était avant! Avant l'arrivée de la mineuse du poireau. Impossible de se débarrasser de cette mouche qui pond sur les poireaux. Pas de traitement connu pour éradiquer cette calamité. La mouche traditionnelle ne résistait pas à un traitement à l'eau de javel. Mais celle-ci est blindée contre tout traitement. On peu, d'après les spécialistes, poser des filets anti-insectes. Mais le prix de revient et la manipulation dissuadent de recourir à cette méthode. Résultat c'est «Carrefour» qui nous les cultive nos poireaux. Même ces poireaux de la grande distribution, sont infestés par les pupes de cette mineuse. Comment font les producteurs pour remplir nos étals de ces magnifiques et très gros poireaux? L'année dernière, j'en avait repiqué une petite centaine. Dés l'arrivée des premières pupes (Peste brune) je les ai tout de suite arraché. Evidemment, ils étaient trop petits pour constituer une bonne récolte. On va encore, cette année, faire une tentative de culture, mais sans trop d'illusion. Depuis quelques temps, les virus prennent toutes sortes de visages différents mais très redoutables, pour nous embêter . À quand le vaccin anti-mineuse du poireau?

     

    A demain 

       Les carnets de Jules Hostouley 

     

        À L'Aube Du Poète 

     

     

     
    Bonjour Webcam  Bonjour    Le jardin de l'Echassière
    Bonjour Bonjour    
    Bonjour Bonjour 25 février 2021 : Minima  7° - Maxima 17° - Couvert - Vent nul  
            RAILWAY GAME     
        Dernière mise à jour  Vendredi 26 février 5h521
    Image
          Le pluviomètre du mois :  37 mm
                     Photos  Création & Techniques   Photos   Photos   Modèle
       

     

     

    bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    Yahoo! Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique