• Céline, agricultrice céréalière

     

     

      
       

    Céline, agricultrice céréalière 

           
      Actualités    Forum 

     

     

       
     
       
           
     

    Céline, agricultrice céréalière

    Publication : 10 juin 2013

    Après des débuts dans la finance, Céline décide de devenir agricultrice en reprenant l’exploitation familiale aux portes de Toulouse. A 30 ans, elle gère désormais 145 hectares de polyculture céréalière. Elle nous explique le quotidien d’un métier loin des idées reçues.

    une jeune femme souriante dans un champs de blé

    Comment s’organisent vos journées ?

    Je cultive une exploitation de 145 hectares depolycultures : blé dur, blé tendre, tournesol, luzerne, colza, pois. Je n’ai pas de journée type mais des objectifs en fonction des périodes : labours, semis, moissons, …  je participe à des réunions, j’ai une grosse charge de de travail administratif, je suis le cours des marchés pour savoir quand vendre mes récoltes au meilleur prix. J’effectue régulièrement des tours de parcelles pour surveiller les plantes et vérifier qu’il n’y pas une maladie. Dans ce cas, il faut intervenir au plus vite. Je sous traite l’application des produits phytosanitaires à un exploitant et un autre agriculteur vient m’aider pour les moissons. Pour le reste, je suis autonome.

    Que préférez-vous  dans le métier d’exploitant agricole ?

    La liberté qu’il peut offrir. A priori, cela peut paraître paradoxal parce qu’on dépend à la fois de la météo, des marchés internationaux, des normes de plus en plus contraignantes, des directives européennes mais au final, je m’organise comme je l’entends. Je choisis mes horaires, les cultures que je veux développer, la manière de les mener… (Biologique, conventionnel)… et on est beaucoup plus libres que lorsqu’on travaille avec des horaires fixes pour un employeur.

    Est-ce plus difficile pour une femme d’être agricultrice ?

    Les gens sont toujours surpris quand je leur dis que je conduis les tracteurs. Ce métier n’est pas plus difficile pour une femme. La seule difficulté pour moi en effet, c’est le manque de force physique. Les machines sont plutôt conçues pour un public masculin et c’est un peu handicapant parfois. D’ailleurs, les constructeurs d’agroéquipements l’ont bien compris puisqu’ils sont en train d’imaginer des machines plus adaptées. A part ça, le monde agricole n’est pas plus macho qu’un autre.

    Il y a d’autres a priori sur les agriculteurs ?

    Impossible d’échapper à l’image de l’agriculteur pollueur ! Pourtant cela a changé, les agriculteurs ont intégré cette dimension et le matériel est maintenant assez sophistiqué pour nous permettre de mettre la dose de produit suffisant. Nous intégrons les normes de respect de la terre et de l’environnement, la terre est notre support de travail et on la respecte. C’est aussi pour cela que j’adhère aux Jeunes Agriculteurs : pour défendre l’image des agriculteurs, préserver les terres et aider les jeunes à s’installer.

    Quel message auriez-vous envie de délivrer aux jeunes ?

    C’est un métier complet qui touche à la fois à l’agronomie, le machinisme, la finance aussi. Bien sûr il ne faut pas avoir peur du travail, savoir s’adapter en permanence et ne pas être effrayé par les lourdeurs administratives et autres contraintes réglementaires. Mais pour moi, c’est un des plus beaux métiers du monde parce qu’il permet de nourrir les gens, un métier qui a du sens, qui offre la possibilité d’être au contact de la nature où chacun peut s’épanouir dans sa voie en trouvant quelque chose qui lui convienne. Ce monde n’est pas fermé : il offre de nombreuses possibilités à qui veut se former, se réorienter, se reconvertir même si on ne vient pas du monde agricole.

     Onisep.fr
     
     
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques Photos 

     

    ............-->

       
      bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    « Clignancourt danse sur les railsLe chemin de la plaine »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :