• «Cinéraire maritime»

     

         Journal Ordinaire D'Un Jardinier Ordinaire

           

    «Cinéraire maritime» 

       Bonjour

    Quel beau temps, encore, hier. 29°C à l'ombre; peu de vent sur la plaine. On en profite pour tailler la haie sur la plaine. Une haie champêtre de 50 mètres de long. Coté Jardin, sous le couvert des bouleaux, il est très aisé de réaliser ces travaux de taille. Coté chemin de la plaine, c'est l'été meurtrier. Meurtrier par son exposition plein sud sans aucun couvert. Sous le couvert des arbres, légèrement ventilés par un vent nordique, l'ambiance est plus douce et plus fraîche que barricadé dans la maison, à l'ombre, toutes persiennes closes et stores baissés. Pendant la taille, le staccato lancinant du taille-haie électrique nous amène à songer aux cultures et aux récoltes déjà terminées. Le temps passe vite, le mois de juillet déroule ses beaux jours trop vite, à notre gré . La récolte des fèves et des pommes de terre, c'est déjà du passé.
    Quand  on pense  pois mangetout «Carouby de Maussane» ou  fèves d'«Aguadulce», on évoque, pour certains, des légumes oubliés. Oubliés, mais pas pour tout le monde. Mes Parents et ma Grand-Mère, mettaient ces «pois gourmands» au menu pour accompagner de  jeunes carottes très sucrées  ou aussi des patates nouvelles, non épluchées. Tout cela fondant dans la bouche, avec délice. Les jardiniers des villes, que je côtoyais au boulot, avaient en partie éliminé de leur catalogue de graines, ces variétés de pois grimpants, que l'on n'écosse plus. Seuls, les collègues de nationalité Portugaise, s'amusaient de l'ignorance de leurs compagnons de travail. On ne sait pas très bien pourquoi, on s'est mis, à une certaine époque, à ôter de son potager ces excellents légumes. Pour les rutabagas, pas besoin de faire un dessin; tout le monde a compris pourquoi. Tout le monde a compris, sans y avoir goûté une seule fois, du dégoût résultant de la consommation, pendant plus de 4 ans, de ce chou-navet en lieu et place de succulentes pommes de terres; pommes de terres que nos futurs Amis Allemands, avaient détournés à leur profit sous forme de «Kartoffel»; détournement puissamment aidé par certains «collabo» dont nous préférons oublier les méfaits et l'existence. Warum? Mêmes raisons pour les topinambours. Qui sont d'excellents légumes au gout très fin d'artichaut, mais qui en cas de consommation excessive, deviennent très vite écœurants, voir entêtants. On peut même faire un déni de ce légume, qui propose, pourtant, au cœur de l'été, à plus de 2 mètres de haut, de grandes marguerites toutes jaunes. En ce qui concerne les fèves, le souvenir de ces préparations un peu «bourratives» n'a pas joué en faveur de ces fabaceaes; un peu comme l'évocation des purées de pois cassés n'ont pas toujours ravi nos chères petites têtes blondes, dans les cantines scolaires des années 50. On trouvait encore les fèves au menu dans les départements du sud, mais plus beaucoup dans les assiettes du nord; sauf quelques champs destinés à la nourriture animale.
    Il faut reconnaître que les grands progrès, très récents, de la gastronomie ont largement contribué à la réhabilitation de ces légumes mis à l'index du bon gout. Il existe aussi parmi les fleurs des plantes oubliées ou passées de mode. Des plantes souvent supplantées par des variétés plus clinquantes et plus agressives au regard. C'est le cas pour le cinéraire argenté que l'on appelle aussi le cinéraire maritime. Cette plante rangée depuis des lustres au rayon des fleurs ringardisées. Même chez les fleurs on peut très vite tomber en disgrâce, tant le public est ingrat dans ses choix et dans ses goûts. Le gris n'est pas si fréquent que cela dans les jardins. La texture du feuillage est, elle aussi, originale. On croirait caresser quelque petit animal. Cette vivace se sème en février/mars pour être repiquée en mai. Un peu comme les tomates. Cette astéracée, originaire des bords de mer, développe en été des petites capitules jaunes. La récolte des graines étant très aisée, on la multiplie par semis. Bientôt nous contribuerons, modestement, à la résurrection de ces variétés, en feuilletant et en fouinant dans nos catalogues de graines.


    Donc, à bientôt, si vous le voulez bien.  

     

     

        Bonne journée

        

     

         

     

     

     

     
    Bonjour   Bonjour    Le jardin de l'Echassière
    Bonjour Bonjour    
    Bonjour Bonjour 22 juillet 2021 : Minima  18° - Maxima 29° - Variable - Vent modéré secteur nord Mon site de musique 
      Marion Alabama      Salut les confinés sur Facebook   
    Lombart Illinois   Dernière mise à jour  Vendredi 23 juillet 2021 6:10
    «Ageratum»
          Le pluviomètre du mois :  38 mm
                     Photos  Création & Techniques   Photos   Photos   Modèle
       

     

     

    bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    « «Coquelourde»«Camomille» »
    Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :