• Jeudi 28 septembre 2017

     

         Journal Ordinaire D'Un Jardinier Ordinaire

           

    Bonjour 

    Maintenant que le jardin produit tous les espoirs de ce premier semestre, et qu'il est prêt à affronter les frimas, il reste du temps pour parcourir bois et prairies, en quête de carpophores multiples, au merveilleux gout de nature originelle, au merveilleux gout de sous-bois, au merveilleux gout de terroir.
    Bien que l'immense majorité de ces  hôtes automnaux de nos bois et de  nos forêts ne soient pas vraiment néfastes pour notre santé, il faut, néanmoins bien connaitre les quelques espèces délibérément mortels, et ne cueillir que les champignons dont nous sommes absolument certains de la bonne réputation. Un peu comme les hôtes que nous accueillons dans notre logis. Il n'est malheureusement plus possible de ramasser des rosés des prés, l'agaric campester pour les puristes. Car la politique agricole commune est passée par là. En instaurant des quotas laitiers, la PAC a obligé bon nombre d'agriculteurs à transformer leurs pâtures en champs de colza. Et à conduire leurs troupeaux de vaches laitières à l'abattoir, pour les transformer en steaks que Carrefour, et les autres, nous revendent à prix d'or sous l'appellation de viande de bœuf, ce qui n'est jamais que de la vieille vache laitière de réforme. Que de paniers avons-nous rapportés autrefois de ces sublimes rosés des prés. Des champignons qui à la cuisson, embaument toute la maison. Pas comme ces Parisiens élevés en catacombes; les champignons de Paris, sans odeur et à la texture très quelconque. Les champignons de nos près atteignaient souvent la taille d'une main, avec le dessous du chapeau noirâtre. Il suffisait alors de briser un petit morceau du chapeau pour vérifier la présence ou non de ces petits vermiceaux.Si tel était le cas, nous dispersions aux quatre vents, façon puzzle, les hôtes de nos herbages devenus inconsommables. On participait ainsi au réensemencement de de la prairie, que nos charmantes bêtes à cornes viendraient fertiliser, par la suite. D'ailleurs dans notre quête de ces chapeaux blancs, nous privilégions notre recherche vers ces grosses touffes d'herbes bien grasses, anciennes résidences d'une grosse bouse de vache. Des bouses de vaches que l'on nomme des «bousas», dans notre région. En Normandie, la région d'à coté, dans la ferme de ma grand-mère, nous allions, quotidiennement à «bousas». Une opération qui consistait à étaler, toujours façon puzzle, au moyen d'une fourche à quatre dents, la grosse galette, souvent encore fumante, et banquet très fréquenté par ces mouches jaunâtres à l'aspect brillant, que l'on nomme vulgairement des «mouches à merde». Il va sans dire, que ce travail nécessaire de fertilisation était réservé aux «tiots» gamins que nous étions. Entre ces différentes menues tâches que nous accomplissions, journellement, nous préférions, et de loin, aller aux fraises dans les bois d'à coté. Des petites fraises au gout sublime. Étaler de la bouse de vache, pourtant une  corvée peut ragoutante, trouvait sa récompense dans les éloges des agriculteurs de ma famille, résidant dans l'Oise en Picardie, qui étaient toujours émerveillés par l'aspect verdoyant des ces pâtures normandes de Seine Maritime, qui n'avaient pourtant rien à envier au «Green» des plus célèbres terrains de golf.

      Â demain  

     Les carnets de Jules Hostouley

     

         

    En bas de cet article, cette petite flêche bleue pour ouvrir le sommaire d'une rubrique

     
    Bonjour   Bonjour    Le jardin de l'Echassière
    Bonjour Bonjour Si vous passez votre souris sur les petites flêches
    Celles-ci vous inviteront à voyager sur le blog
     
    Bonjour Bonjour Ci-dessous les derniers articles publiés sur le blog Récolte de tomates du 6 septembre  2017
    USSR  Mark Knopfler   Une drôle de posture    Récolte de tomates  du 15 septembre 2017 
    Pecotee  Colchique 2017  Dernière mise à jour  Jeudi 28 septembre 5:25
          Le pluviomètre du mois :  78 mm
     Compteur de visiteurs en temps réel                  Photos  Création & Techniques   Photos   Photos   Modèle

     

     

     

     

    bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    « Mercredi 27 septembre 2017Récolte du 22 septembre 2017 »
    Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Septembre 2017 à 06:48

    j'ai aimé te lire comme chaque matin d'ailleurs !!

    cela me fait un bien fou d'apprendre avec toi

    2
    Jeudi 28 Septembre 2017 à 09:59

    Bonjour

    je n'y connais pas grand chose en champignons donc je ne cueille pas,

    j'en achète tout préparé LOL

      • Jeudi 28 Septembre 2017 à 16:41

        Excellente initiative.
        Il faut aller souvent avec quelqu'un qui connait bien.

        Mon père, mes oncles et des voisins m'ont appris à reconnaitre  certains champignons.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :