• Les Carnets de Jules Hostouley

    Les carnets de Jules Hostouley

    02/03/2012 07:28:21  

       Pendant que nos présidentiables s'empoignent à qui mieux-mieux, enfin une bonne nouvelle  dans notre petit village; on va avoir une une brocante cette année. Temporisons quand même un peu ! Cette info n'est pas confirmée, pour l'instant, sur le site officiel (Tel 03 44 47 52 22). Souhaitons qu'ils ne la virent pas au dernier moment. Déjà 2 fois ce hiatus à jouy.
    On peut voir aussi que notre maire se prépare des jours difficiles. Pas très transparent tout çà! Bon Week End Amis Jovaciens...


    03/03/2012 07:38:24 
             

    Un Charlot qui tire sa révérence. La Campagne Présidentielle qui  durci le ton.
    La croisière qui a cessé de s'amuser. Les temps ne sont pas à la rigolade. C'est la crise! Ma bonne dame! C'est la crise.....
    A jouy c'est la prose des compte-rendus du conseil municipal qui fait l'actualité.
    Si l'on en juge par l'article de LECHOJOVACIEN .Il y a manifestement des divergences dans l'objectivité de ces rapports de séance.
    On peut lire aussi : Sur les Chemins de Compostelle...Ma plume a fourché; je voulais dire Sur les chemins...de Jouy sous Thelle
    Sentes, Chemins et droits de passage sont à l'ordre du jour, en ce moment à jouy..
    @+

     04/03/2012 08:33:10  

    Que vous avez de beaux yeux Mère-Grand!


    Bonne fête aux Mamies! Buvons! Buvons du café , car c'est grâce à une marque de café que l'on souhaite la fête des Grand-mères depuis 1987. C'est récent.... On trouve tout cela dans Wikipédia.

    Y aurait-il une zone bleue à Jouy...   On se le demande, depuis qu'une conseillère s'est vu verbalisée pour stationnement illégal pendant les délibérations du Conseil municipal. A Goincourt, aussi, on a photographié le véhicule du Maire sur un emplacement pour handicapé.
    Histoire de le mettre en difficulté...Mais rassurez-vous pas de zone bleue à Jouy, ni rouge, non plus; simplement le site officiel de la Mairie qui nous rappelle ou nous apprend ( je ne le savais pas), que l'on doit, depuis le 1 janvier 2012, pouvoir présenter aux représentants de la maréchaussée, le nouveau disque de stationnement Européen. Merci à ce site pour cette info qui pourra  nous éviter un PV.
    Bon dimanche

      05/03/2012 07:27:33   

    Ne lâche pas  ma poste!
    Si l'on en juge par la fréquentation du blog ce Week End, c'est la poste qui remporte le pompon .
    Nos concitoyens sont légitimement préoccupés par l'avenir de leur bureau de poste au sein de Jouy sous Thelle.
    La disparition de ce bureau serait un mauvais coup pour l'épanouissement de la commune. Un de plus!
    Il n'apparait rien de nouveau, dans les projets, à Jouy,  sur le plan commercial. La commune a tout misé sur la future salle socio-culturelle. Quand on voit  le développement de la construction de la zone d'activité commerciale de Chaumont ( à 7km seulement), on est en droit de frémir pour l'avenir des quelques commerces survivants à Jouy.
    .Qui habet aures audiendi, audiat

      06/03/2012 06:57:18  

    Carte Blues
    Oui vous lisez bien; notre carte bleue aurait le blues.Le Petit bleu revient sur les chiffres de la piraterie par Carte Bleue.
    La votre dans le cas présent. 500000 foyers dont la carte a été piratée en 2010.Combien en 2012?.
    La moitié donc sur Internet. En n'achetant pas sur Internet on a autant de chance de se faire pirater sa carte.
    Le circuit vers la banque est le même dans les 2 cas. Votre transaction Auchan ==> Banquàvous peut très bien être piratée.
    Le Petit Bleu indique que la moyenne des débits frauduleux est de 750€. Pas une mince affaire. On s'attend bien entendu à une augmentation de cette criminalité dans les années à venir. Mais il faut aussi relativiser car les paiements par cartes bancaires vont se développer dans l'avenir.
    Diminution du volume des chêques émis et explosion des ventes par Internet. Plus de détails ici sur le Petit Bleu.
    Un drôle de Fromage!

    07/03/2012 09:26:32

      Fesse Bouc
    Le réseau social Facebook est en panne depuis ce matin 7h20, d'après Clublic.com. 
    On  ne sait pas si c'est une attaque de pirate ou un problème technique qui est à l'origine
    de ce dysfonctionnement. Twitter, l'autre réseau social suit les évènements avec un grand intérêt.
    La grande réussite de Facebook peut très bien attirer des pirates, afin de le bloquer pendant quelques heures et ainsi le discréditer en faveur d'un concurrent  éventuel . On a déjà remarqué cette pratique sur de gros hébergeurs sur le net. Les pertes financières étant alors énormes.
    En terme de publicité et d'hébergement de sites commerciaux. Certaines sociétés ne s'en sont jamais remises.
    Vive Internet!

    08/03/2012 06:15:33 

    Pompons!
    Il passera encore beaucoup d'eau..... Sale et nauséabonde dans les caniveaux de Jouy sous Thelle. Avant que le premier coup de pioche soit donné dans les rues de notre village. Il est certain que l'installation du tout-à-l'égout va couter très cher. De quoi dégouter nos concitoyens de promouvoir un système d'égout moderne et efficace. Actuellement ce n'est guère ragoutant. La municipalité manque vraiment de gout, quand au choix des priorités dans la commune. Mais quelle tranquillité chacun de nous goutterait; débarrassé  du mauvais gout des tracas d'écoulement de ses eaux usées. Alors que, la plupart des communes qui nous entourent ont déjà fait, vont faire ou sont en train de faire leurs réseaux d'assainissement. Qu'il est difficile d'avoir de grands projets à Jouy. Voyez la corrida avec la salle des fêtes. Alors un tout-à-l'égout, je vous dit pas....Avec un cout incomparablement plus élevé qu'une modeste salle Socio-culturelle .C'est l'insurrection armée assurée ; les barricades dans Jouy....La maréchaussée n'a pas fini de rendre  visite aux locaux  administratifs et municipaux de  Jouy...
    Pompons..........

    09/03/2012 07:55:20

    Ha! Les belles brocantes.
    Le sujet qui a le plus préoccupé nos concitoyens, hier, sur le Blog, c'est la Brocante.
    La population de Jouy sous Thelle semble en manque de sa Brocante. Il faut dire qu'on lui a supprimé son bon plaisir l'année dernière.
    Si la fête communale est toujours fêtée et organisée suivant les règles, Il ne semble pas que ce soit le cas pour la Brocante . Manque de bénévoles, fut la raison invoquée, l'année dernière. Cela parait évident, avec l'ambiance déplorable au sein de la commune.
    Le manque de dynamisme, dans ce domaine, dans notre commune, provient surtout de l'attitude des différentes associations qui ne coopèrent pas vraiment entre elles. Quand on est en petit nombre, on se regroupe, on se serre les coudes. Ce n'est pas le cas à Jouy ; on s'y disperse.
    Où sont les belles fêtes d'antan avec leurs chars en grand nombre et les Brocantes envahies par un  public nombreux et enthousiaste. Les dirigeants actuels des associations donnent l'impression de décourager les bonnes volontés.
    Rendez-vous en juin 

      10/03/2012 07:54:27   

    Caca Fopa
    On nous annonce que le Coca aurait des propriétés cancérigènes. Le colorant principal qui imite la couleur caramel de la boisson mondialement  absorbée, contiendrait des substances cancérigènes.En quantité limitée, heureusement. Mais le Coca a aussi d'autres propriétés ; des propriétés allergènes... La nature est devenue absolument allergique à tous ces dégueulasses qui balancent leur cannette dans la nature. Le bord des routes est fleuri de ces boites multicolores. Car il n'y a pas que Coca  qui  agrémente et décore notre nature; toutes les bibines alcoolisées et gazeuses sont du voyage; et aussi les boites à Fast Food  de Mec Crado.... De Mac Do aurait-je du dire! Ou encore des multiples cartons  à pizza qui s'invitent sur les pelouses de la commune.    Imaginez un peu, ces lascars et ces crouillats, en train de jeter leurs cannettes au fin fond de leur salon, en évitant soigneusement de nourrir la poubelle de la cuisine. Ils seraient immédiatement dégagés de l'appartement à grands coups de pompes dans le cul par leur Légitime. De plus ces saligots consomment au volant des boissons alcoolisées. Voila qui pourrait intéresser les gendarmes, en matière d’ébriété routière. Songez au travail répugnant auquel les agents communaux doivent se livrer, pour aller récupérer les reliefs indignes des coupables passions de tous ces pollueurs ... Avec les Merdes crottes de chien en plus . Les cantonniers, comme on les nommait autrefois, pourraient être employés à des tâches bien plus valorisantes et gratifiantes, pour eux et pour nous mêmes.. Enfin quelle image déplorable pour toutes ces marques, dont les emballages sont confiés aux caprices du vent. Un vent qui pourrait, un jour,  souffler énergiquement aux oreilles de tous ces Salauds...Il n'y a pas d'autres termes!
     Que tout cela ne vous empêche pas de continuer à consommer vos boissons favorites....Avec modération, quand même!
    Bon Week End

      11/03/2012 08:02:54   

    Copains d'avant (Copainsdavant)
    Pourquoi cette dénomination ? Plus copains maintenant ? 178 membres inscrits à Jouy sous Thelle. C'est pas rien! Une formule qui a du succès. Comme tous les réseaux sociaux d'ailleurs. Nos concitoyens seraient-ils en manque de reconnaissance ? Eux, qui bien souvent ne regardent même pas leurs voisins.
    S'enfermant dans des bastions de mépris, des donjons de préjugés, des tours d'ivoire d'auto-suffisance ou des culs-de-basses-fosses d'incivilités. Il suffit de regarder tous nos contemporains au volant de leurs véhicules, dans la file d'attente des commerçants, derrière les remparts de leurs haies, enfumant leur entourage aux gaz de barbecue, ratiboisant hebdomadairement leur moquette engazonnée à grand renfort de décibels, parcourant inlassablement (surtout le dimanche) les chemins communaux aux commandes de Bi, Tri ou Quadri bidules rugissants et polluants, enfin délestant quotidiennement sur le domaine public, le contenu nauséabond de l'appareil digestif de leurs compagnons choyés, adorés et à fourrure soyeuse, quand ce n'est pas à la mâchoire puissante et agressive. Bref, la vie contemporaine en communauté, serait-elle à ce point incroyablement pénible à supporter, pour aller à ce point se réfugier dans le virtuel, pour tenter de reconnecter des relations, si hâtivement balayées de leurs souvenirs.. Autrefois dans les quartiers et les villages ont se regardait (presque toujours), se côtoyait , s'appréciait , s'aimait, s'enviait, s’engueulait (assez souvent), se fâchait (parfois), se colletait (quelques fois)...Mais on vivait pleinement au sein de la communauté des Autres. L'Autre serait-il devenu un ennemi ? Un être puant et porteur de microbes, voire de virus ?. On ose espérer que tout cela ne soient que fictions ou cauchemars. Mais il faut bien vite se rendre à l'évidence.. C'est la réalité du quotidien. C'est pourquoi, on assiste sur le Net, à un fantastique engouement pour ces réseaux sociaux qui atteindront très vite leur limites..Faisons un rêve, en ce dimanche.... Si le retour en grâce de la politesse, du don de soi, de l'altruisme, de la bienséance et de la gentillesse pouvaient être le souci légitime de nos compatriotes et une réalité quotidienne...
    I have a dream

     12/03/2012 07:08:39   

     Le vol des voitures s'envole
    Habiter dans l'Oise ça craint! Pour votre voiture!  4ème  département pour le vol de voiture, l'Oise peut même encore améliorer son score. C'est ce que rapporte un article du Parisien. Tous les systèmes antivols actuels peuvent être facilement déjoués par les voleurs.  Un tiers des véhicules volés sont retrouvés, mais la plupart du temps incendiés. C'est pourquoi dans Jouy, il est recommandé de ne pas laisser son véhicule sur le trottoir, la nuit.  Même si les autorités municipales ne le signalent pas, il y a déjà eu de nombreux véhicules dérobés dans Jouy. Ce record en matière de vol dans notre département, s'explique aussi par le voisinage de la région Parisienne; une partie de la délinquance de cette région s'exporte vers notre département. La justice s'est souvent montrée un peu laxiste en matière de vol de voiture. N'a-t-elle pas souvent parlé d'emprunt plutôt que de vol. Elle fait très bien la distinction entre cambriolage et vol de voiture.Le vol d'un véhicule entrainera une peine de quelques mois de prison, souvent avec sursis; un cambriolage sera sanctionné par plusieurs années de prison ferme. Il faut aussi signaler les escroqueries à l'assurance.. La Gendarmerie retire, périodiquement, de nombreux véhicules immergés frauduleusement dans l'Oise, et convoque souvent la Presse pour l'occasion. Cette pratique, c'est aussi du vol. Se méfier, lors de la revente de son véhicule, des embuscades organisées par des voleurs, à l'occasion d'un rendez-vous sur un parking urbain..

     

    Allo! Gendarmerie Nationale! J'écoute.........

      13/03/2012 07:44:23 

    jouysousthelle.fr.
    Deux ans déjà! Comme le temps passe vite! Le site officiel de la commune de jouy sous Thelle fête ses 2 ans d'existences.Selon les voeux du Maire, il se voulait, à l'origine, convivial et proche de la population. Cela est  réussi ! Bravo! Longue vie à jouysousthelle.fr.  Depuis le début du mois de mars 2012, déjà 7 articles très pertinents dans les colonnes du site. Quand on sait que beaucoup de sites officiels municipaux restent souvent figés depuis plusieurs mois sans nouvel article, ni nouveau message.L'enthousiasme du début faisant souvent place à une lassitude, voire un manque d'imagination. Il faut dire que surfer sur Internet demande une certaine agilité, mais publier sur Internet, demande des connaissances et beaucoup de temps. A l'instar des jeux vidéos, Internet est prodigieusement lent. Cela tient aussi bien aux navigateurs, aux heures de pointe, à la conception des sites, à la qualité des hébergeurs. A  jouy, la qualité des rédacteurs de notre site communal, nous offre une parution toujours à la hauteur des espérances du début. Mais dans ce concert de louanges, il faut apporter un petit bémol. Quid de ceux qui ne disposent pas d'Internet.?
    Car en 2012 c'est encore une réalité; tout le monde ne peut pas se payer un abonnement téléphonique groupé avec le Net; c'est encore trop cher!
    Bien que beaucoup de démarches, d'achats, de ventes, d'administration se fassent, de plus en plus, sur la toile; Internet n'est pas obligatoire; comme une pièce d'identité, par exemple. Alors comment font toutes ces personnes pour être informées, comme nous le sommes, nous les Internautes? Journal communal et Gazette ont disparu de nos boites aux lettres, depuis bien longtemps. On se souvient d'un Journal Communal d'Information, particulièrement bien rédigé et remarquablement mis en page. Ces personnes à mobilité souvent réduite, doivent-elles se déplacer pour consulter les panneaux d'affichage ? Quand au compte-rendu des délibérations du Conseil Municipal, il est de plus en plus anémique, quand on sait dans quelle ambiance se déroulent les débats... Si l'on peut encore parler de débats....Tout juste une lecture publique (pas toujours) des directives et des souhaits de l'équipe Municipal..."Oyez Braves Bourgeois de jouy sous Thelle, la bonne parole de vos élus.... Tout va bien  et dormez tranquille!!!!!".  Alors publier de nouveau une feuille de chou, n'est pas, non plus, la panacée; ce serait une dépense supplémentaire, en ces temps de restriction budgétaire. Comment faire, donc, pour que ces exilés de l'info, puissent accéder à leur légitime information. Malheureusement, je n'en ai pas la moindre idée. Si quelqu'un avait une idée sur le sujet; c'est quand il veut!  Je voulais simplement rappeler qu'il demeure encore des foyers exclus de l'information; et peut-être pour longtemps encore; car les perspectives économiques de notre pays, ne sont pas prêtes d'aller dans le sens du progrès. Néanmoins , Félicitation à ceux qui animent notre site communal!


    Happy birthday to you

      Parrain, Marraine ou Marine ? 
    Ouf! Certains candidats à la présidence de la République ont eu chaud. Les 500 parrainages nécessaires pour la candidature, sont réunis.
    D'autres assiègent encore les Mairies de leurs suppliques électoralistes. Beaucoup trop de candidats, me direz-vous; mais c'est ainsi, dans les habitudes politiques et électorales de notre démocratie. On comprend très bien que beaucoup de Maires ne tiennent pas à divulguer publiquement, ce qu'ils ont voté secrètement dans l'isoloir. Comme si on vous demandait à brule-pourpoint, pour qui vous avez voté aux dernières élections. La charge du premier magistrat de notre commune n'incombe pas de révéler ses opinions politiques. Surtout dans les toutes petites communes. Dans les villes, c'est différent; entrer dans la gestion d'une grande ville, c'est véritablement entrer en politique; il est donc nécessaire de faire connaitre ses opinions politiques. Mais ce qui est peut-être plus grave en matière de parrainage, ce sont les mesures de rétorsions, pouvant provenir du Député ou du Sénateur de la circonscription ou du conseiller général du canton ou même de quelques administrations ombrageuses. En fonction de la couleur politique affichée publiquement par le Maire de notre commune. Et alors apparait le risque de voir diminuer le montant des aides demandées, des subventions sollicitées, des emprunts souhaités, par nos élus. Et même, parfois, le refus catégorique de toutes ces demandes. Cela peut devenir fâcheux pour les projets de nos petites communes. C'est pourquoi, finalement, ce système de parrainage nous interpelle au plus au point en tant qu'administrés. Il en va de la bonne gestion des finances communales. Ce n'est pas que de la petite cuisine électorale. En douteriez-vous encore?
    Vito Corleone
    15/03/2012 07:51:13  

    Louche pas sur ma poste!
    Ce matin, nous pouvons constater que de nombreux visiteurs de notre Blog pointent vers les nombreux articles de journaux, de 2008, faisant états de l'activité de madame  Martine Herbin et de monsieur Maurice Monge, au sein de l'association "Touche pas à ma Poste" . Nous rappelant que la prochaine réunion du bureau de l'association, se déroulera le samedi 24 mars à 10h30, salle du Foyer Rural. Les différents articles de Presse publiés et retranscrits ici sur le Blog, permettent de nous remémorer les revendications légitimes de l'association "Touche pas à ma Poste".
    On remarque aussi, qu'actuellement l'enthousiasme de l’Équipe Municipale des débuts, en 2008, n'est plus de mise; c'est le moins que l'on puisse dire . Alors qu'ailleurs en France, de nombreux élus se battent pour sauvegarder, soit leur bureau de poste, soit une classe menacée de fermeture, soit un commerce en difficulté, soit une ligne de chemin de fer en voie de désaffection, soit un itinéraire de car plus profitable à la population..... A  Jouy, coté Élus : Rien de nouveau.. Dans quelques semaines, le résultat des élections va réorienter les politiques gouvernementales en faveur ou en défaveur de nos institutions et particulièrement celles des collectivités territoriales. Celles qui touchent, justement, le plus au quotidien et à la survie de nos petites communes. Bref, la casse du service public va-t-elle reprendre et, pire, s'intensifier? Malgré les différentes promesses, actuellement diffusées de toutes parts, dans la fièvre de la Campagne Présidentielle .  C'est pourquoi la réunion de cette association est très opportune, dans ce concert  Politico-électoraliste, qui nous lessive un peu les neurones, depuis de nombreux mois, déjà!. N'oublions surtout pas, que l’État et surtout le nouveau Gouvernement auront un besoin crucial d'argent, en ces temps de crise et de restriction; et par conséquent devront obligatoirement pratiquer des coupes sombres dans les structures de l'édifice social, administratif et politique de notre cher pays, La France. Nous souhaitons à l'Association "Touche pas à ma Poste" sous l'égide de son Président: Monsieur Maurice Monge, de pouvoir continuer à porter, très haut,  l'essentiel de ses revendications légitimes, dans la tempête sociale qui se déchainera au cours du  2ème semestre de 2012.....


    Je vous promet que si je suis élu je vais..........

     16/03/2012 07:15:23   

    Au loup!
    La Chapelle de la Chaire à Loup à Jouy sous Thelle a déjà couté beaucoup d'efforts aux habitants de Jouy sous Thelle. Cette Petite Chapelle qui semble porter un nom à lui attirer la malédiction Divine, si l'on est quelque peu superstitieux. Cette Petite Chapelle perdue au beau milieu des champs de blé à la couleur dorée; couleur de la chevelure flamboyante de notre ami, Le Petit Prince. Cette petite Chapelle nous parait bien solitaire dans cette plaine souvent très ventée et surtout,  glaciale en hiver. Cette Petite Chapelle qui  n'a pas le bonheur de siéger au cœur de l'écrin communal, comme l’Église de notre Paroisse. Cette Petite Chapelle qui n'a que pour seuls compagnons, nos amis Agriculteurs, qui œuvrent, tout au long de l'année, pour assurer notre indépendance alimentaire Cette Petite Chapelle qui n'a pas subi que les outrages du temps, mais  a été le théâtre, depuis plus de 30 ans, des exactions les plus éhontées, de certains de nos concitoyens. Cette Petite Chapelle  qui pourrait être le symbole de notre époque, qui se caractérise par la  violence, la lâcheté et l’obscénité.  Cette Petite Chapelle qui est à l'ordre du jour, ici, dans les colonnes du site de notre commune. Cette Petite Chapelle qui fait l'objet d'une publication de Monsieur Lommer sur le site Prestigieux de la Picardie. Cette Petite Chapelle qui  a engendré aussi la polémique quant à sa restauration; tant les élus doivent être comptables des couts et investissements devant la population. Cette Petite Chapelle que nous pouvons apercevoir facilement de chez nous, tout au long de l'année. Cette Petite Chapelle,  qui est, néanmoins trop éloignée de notre domicile pour que nous puissions exercer un minimum de vigilance en cas de vandalisme aggravé. (il faudrait disposer, pour cela, d'une très bonne paire de jumelle de marine).Cette Petite Chapelle, enfin, que nous savons condamnée, à terme, au pire des saccages; l'effort de la municipalité, des collectivités territoriales et surtout l'opiniâtreté des habitants de notre commune ne pourront rien contre les suppôts d'une civilisation décadente, qui peut ainsi exercer son art à l'abri de tous les regards, à l'abri de toutes les suspicions,  à l'abri de toutes les condamnations.Tel est le destin de Cette Petite Chapelle, qui a pu traverser près d'un demi-millénaire de relative tranquillité pour supporter, malheureusement, ces quelques dernières années, les conséquences, les affres et les tourments de notre société délinquante et irresponsable.Nous vous invitons à visiter ces différents sites et sujets, en guise de petit pèlerinage vers Cette Petite Chapelle , comme sur les chemins de Compostelle.

    Oh!Vandale et Saccageur Anonyme! Que la malédiction Divine retombe sur toi et tes semblables.

      17/03/2012 06:58:15   
    Lommel, Heverlee

    Deux communes dans la peine. La Belgique en Deuil. Les communes d'Europe sont tristes aujourd'hui. La page journalière de notre carnet sera, par conséquent très brève .
    Respect . Recueillement!

      18/03/2012 07:13:56 

    A L'heure du Printemps ?
    Dans une semaine ce sera fait; nous serons rentrés, de nouveau, dans le cycle de l'été.. De l'heure d'été, comme on dit.... On aura avancé les pendules, montres, réveils et horloges d'une heure : à 2 heures du matin, il sera 3 heures; et on aura perdu une heure de sommeil. Cet évènement est toujours l'occasion d'alimenter les polémiques au sujet du bien-fondé de cette mesure. Cela nous évadera quelque peu de cette atmosphère de plus en plus pesante, de la Campagne Présidentielle. En 1940, à la suite des conventions d'armistice,  les Allemands dévaluèrent le Franc au profit du Mark et imposèrent l'heure d'été  à tous les Français. De nos jours, on peut remarquer que les plus farouches polémistes en  matière de changement d'heure, changeront immédiatement d'opinion et de camp, en cas d'abandon de ce dispositif.  Quelque soit l'objet de leur mécontentement, le lot des mécontents restera toujours intangible. Les multiples raisons invoquées au cours de ce débat font souvent sourire. Si à l'origine ce bouleversement horaire était destiné à faire des économies d'énergie, il faut avouer que cet objectif s'est un peu émoussé au fil des ans. C'est le moins que l'on puisse dire. L'heure d'été, nous procure quand même un peu plus de temps de détente après le travail. Il est quand même plus sain de disposer d'un peu de loisir consacré au sport, à la promenade, à la nature ou à toute autre activité d'extérieur, plutôt que de rejoindre immédiatement le téléviseur ou l'ordinateur, après son travail. La plupart des métiers d'aujourd'hui, se pratiquent en milieu confiné, avec une activité physique réduite en contrepartie  de rythmes de plus en plus stressants. En hiver, il est souvent difficile de s'adonner aux joies de la nature à cause de la tombée précoce de la nuit. Le manque de lumière affecte quand même notre santé. Les peuples Scandinaves, vivants près du Cercle Polaire, pourraient vous en raconter beaucoup à ce sujet. Je pense qu'une mesure qui mettrait d'accord le plus grand nombre, serait d'abandonner ce changement d'heure..... Au mois d'octobre prochain pour rester toujours à l'heure d'été. Je déplore, comme beaucoup, que l'heure d'été soit en retard de 2 heures sur l'heure du soleil. Mais si cela avait encore une importance réelle, il y a encore quelques décennies; nos habitudes de vie ont considérablement changé, depuis une trentaine d'années. En terme de sécurité routière, par exemple, il est préférable de circuler le matin dans l'obscurité, pour se rendre à son travail; plutôt que de rentrer le soir à la nuit tombée (pendant les heures d'hiver). Chacun sait que les accidents les plus fréquents ont lieu en soirée à la tombée de la nuit; entre Chien et loup, comme on dit . A cause de la plus grande fatigue des usagers et de l'obscurité. Le matin, de très bonne heure, la vigilance des conducteurs est restaurée et à son maximum. Je vois aussi une autre solution pour ne pas changer semestriellement les horaires; ce  serait de décaler nos horaires vers le matin. Prendre son travail, une heure plus tôt, décaler le repas de midi à 11 heures du matin et ainsi de suite....Mais il faudrait accepter de se lever plus tôt et surtout de se coucher plus tôt. Et là, c'est pas gagné...Nous savons tous que nos contemporains, et leurs enfants surtout, se couchent beaucoup trop tard, désormais....

    Avant l'heure, c'est pas l'heure; après l'heure, c'est plus l'heure........

    19/03/2012 07:05:40 

    Faites vos jeux, rien ne va plus!
    Ce Week End la plus grosse préoccupation des visiteurs  du blog, s'est portée principalement sur l'organisation des Lotos, suivie de celle des brocantes. Plus de 30% d'interrogation, quant à l'organisation d'un Loto à Jouy sous Telle, dans les prochaines semaines. Surtout que les  Lotos et les cérémonies municipales seront les seules manifestations autorisées dans la nouvelle salle-socio culturelle.. Exit Mariages et Grosses Bouffes, d'une époque déjà révolue; où l'on pouvait encore s'amuser à Jouy sous Thelle. Ce n'est plus le cas de nos jours. Pourquoi revenir inlassablement sur ces sujets?  Mais parce que fêtes et rencontres sont très rares dans nos petites communes. Nous ne sommes pas habitants d'un chef-lieu d'arrondissement comme Beauvais, avec cinémas, théâtres, piscines, patinoires, salle de sport, magasins, etc.. etc.. etc... A Jouy, si on supprime le peu de manifestations festives qu'il reste, désormais, notre village va sombrer dans une tristesse et une mélancolie quotidienne, tant l'époque actuelle est dure. Les Lotos à Jouy représentaient, dans le passé, au moins trois manifestations annuelles. Du public venait de très loin, tenter sa chance. L'indisponibilité temporaire de la salle des fêtes, ne nous parait pas la raison essentielle de ce manque de manifestation à Jouy, mais bien la détérioration du tissu associatif de notre commune. Nous l'avons déjà souvent stigmatisé : Manque de coordination entre les associations ; Absence de coopération entre elles.. Souhaitons-nous de nombreuses manifestations festives à Jouy dans les prochains mois. Il n'est pas interdit d'espérer.
    Panem et circences

    20/03/2012 06:50:19 

    Ô mon païs, ô Toulouse, ô Toulouse..
    Après AZF, Toulouse subit de plein fouet les affres d'une cruelle actualité. La vocation de notre forum nous oblige à nous recueillir devant la douleur de cette grande commune de France. Notre forum, ayant un regard particulier sur chacune des 36380 communes de France; Jouy sous Thelle étant le siège de cet observatoire. Vaste entreprise........ Ce nouveau serial killer, nous ramène toujours et  inévitablement vers des souvenirs funestes et morbides; Un nouveau Jack l'éventreur; un vampire à Düsseldorf ; Un tueur dans l'Oise; un docteur Petiot ou bien quelques Landru, en mal de séduction . Marcel Barbeault fut un tueur en série qui sévissait dans notre département dans la fin des années 70, qui après sept meurtres, fut condamné à mort ; peine commuée à perpétuité, en raison de l'abolition de la peine de mort en 1981. Alain Lamare "Le tueur de l'Oise" était un Gendarme qui déclencha la stupeur et l'incrédulité dans les milieux judiciaires. Il fut déclaré irresponsable, par la suite. On ne connait pas encore l'identité du tueur de la région du Sud-Ouest, mais il semble à peu près certain que l'on a affaire  à un exalté épouvantablement dangereux. La réplication quasi mystique de ces assassinats semble orienter les enquêteurs vers un tueur solitaire. Rarement le cas des attentats terroristes; qui sont le plus souvent l'aboutissement  d'une organisation concertée de plusieurs exécutants..Si tel était le cas, on peut mettre en cause, certains sites sur Internet, certains propos outranciers ou racistes de quelques-uns de nos concitoyens, qui sont ravageurs sur des cerveaux faibles, d'individus persécutés par leur propre regard vers une société dans laquelle ils ne peuvent ni s'insérer ni se retrouver. Décidément, les communes de notre Continent Européen, sont à l'épreuve, ces derniers temps.
    Ô Tolosa! Chère ville rose......

      21/03/2012 14:01:05  

    Jouy sous Thelle sur Internet.

     On peut remarquer plusieurs sites animés par des habitants de Jouy sous Thelle. Ormis les sites déjà indiqués sur notre blog comme LECHOJOVACIEN , Vivre ensemble à Jouy sous Thelle  , ou   jouysousthelle.fr ; on peut remarquer ce site La cuisine de Delph. consacré à des recettes très personnelles et personnalisables. Un autre site animé par nos jeunes amis :  defrey du 60 . Le site du FC Jouy sous Thelle : le  FcJouy.. Si vous connaissez d'autres sites sur Jouy sous Thelle, nous serions très heureux de leur rendre une petite visite.
    http://jouysousthelletouslesautresites.com

    22/03/2012 07:40:50   

    Les Aliens ont débarqué
    A l’heure actuelle, le terroriste solitaire est encore retranché dans son bunker ( ?) ; son appartement, devrais-je dire. Les autorités ont choisi de le capturer vivant, au grand dam de la plupart d’entre nous. Le RAID a les moyens de foncer sur l’immeuble déserté de ses habitants et de faire exploser l’appartement du monstre. Mais il faut absolument capturer vivante, la bête, afin de pouvoir étudier , disséquer, explorer ce genre nouveau de malfaisant : Un Alien... Hé oui, monstres de film d’horreurs, récemment proposés au public, les Aliens viennent de tomber de l’écran. L’ennui, c’est que nous ne connaissons rien de leur configuration, leur morphologie, de leurs projets assassins, de leur ambition démoniaque. C’est pourquoi, il faut absolument capturer vivante cette engeance des temps modernes ; avant-garde d’autres créatures criminelles ; même si cette idée ajoute à notre chagrin légitime. Quelques candidats courageux, aux Présidentielles, ont osé se prononcer sur les causes, selon eux, de cette invasion inédite, au risque de perdre des plumes le 22 avril prochain. Ces nouveaux monstres sont nés au sein de notre civilisation, de notre pays, La France ; à cause de nos atermoiements, de nos divagations, de notre insouciance, de notre décadence sociale et morale. Il est temps de se ressaisir. Trop d’armes de guerre en circulation ; trop de propos assassins et racistes ; trop de parutions obscènes ; trop de sites sur internet qui devraient encourir le courroux légitime des autorités. Si cet Alien est capturé vivant, un long Calvaire se profile pour l’état, pour la justice, pour chacun de nous. Car ce Kraken humain après avoir été minutieusement disséqué, devra être remis à la justice de notre pays, La France ; c’est ainsi dans notre Démocratie. Les plaies des proches des victimes ne cicatriseront, donc, jamais. Et un long feuilleton judiciaire, peut être pronostiqué pour la décennie à venir.
    Le sommeil de la raison engendre des monstres (Francisco de Goya)

    23/03/2012 07:58:21

    Semences dans les champs et dans les cœurs

    Périodiquement vous pouvez découvrir dans vos boites aux lettres, un petit journal qui vous informe sur la Paroisse Sainte Thérèse d’Auneuil . A part les publicités informatives des grandes enseignes, Semences est la dernière publication à venir s’inviter dans nos boites aux lettres. Publication bimestrielle. Que l’on soit pratiquant, croyant ou non, cette publication offre plusieurs informations très appréciables . Ainsi on peut y remarquer un ou plusieurs articles recensant le très riche patrimoine de nos Églises, de nos communes. Ceci concerne aussi bien les chrétiens pratiquants que les amoureux de notre très riche patrimoine architectural . De nos jours, point  besoin d’être croyant, pour aimer et admirer cette richesse que nos ancêtres nous ont légué . Malheureusement, une fois de plus, en dehors des heures de culte, ce patrimoine est désormais sous clé, à cause du vandalisme croissant dans notre société. Bien sur, on peut facilement se faire ouvrir l’Église que l’on désire visiter ; mais cela demeure quand même une petite contrainte, par crainte de déranger l’autorité conservatoire ou simplement de se faire remarquer du public .Il y a encore quelques années, toutes les Églises étaient ouvertes au public. Je me souvient, que l’on y trouvait une certaine fraicheur pendant les heures chaudes de l’été ; mais aussi recueillement, admiration et réflexion devant la contemplation de ces splendeurs. Ce petit journal fait aussi, naturellement, état de l’activité religieuse et social de la Paroisse. C’est là son objectif principal. Enfin on peut y remarquer les professionnels qui le soutiennent sur le plan financier. Car il faut le rappeler, Semences est gratuit. On peut le soutenir, nous aussi,  par un abonnement de 10€. Si Semences cessait de paraitre, plus aucune information dans nos boites aux lettres, sur notre Paroisse, notre Canton, notre Commune. S’il vous plait, faites un bon accueil à ceux qui distribuent cette parution.

    Je sème à tout vent (Larousse)

      24/03/2012 07:36:29 

    Force doit rester à la Loi
    Un monstre qui se jette dans les airs comme un Archange au risque de devenir un emblème, un martyr, un mythe, une icône pour d’autres cerveaux complètement dérangés ; c’est là l’aboutissement d’une épopée absolument obscène quant au sort tragique de ses victimes. Comme nous le pensions, nous-mêmes, le RAID a tout mis en œuvre pour capturer vivant ce nouvel Alien ; la volonté du monstre fut autre. Dommage pour la compréhension de la mécanique totalement irrationnelle et criminelle qui a pu animer ce monstre d’un nouveau style. Respect aux hommes du RAID qui ont mis leur vie en jeu. A Jouy le feuilleton municipal continue, si l’on se réfère au dernier article de LECHOJOVACIEN. Très prochainement va se tenir la réunion du Conseil Municipal, le plus important de l’année. Celui du vote du budget ; celui aussi qui renouvelle la confiance des conseillers pour la poursuite du mandat de notre Maire. Ce conseil peut très bien être celui de tous les dangers ; comme ce fut le cas à Jouy, à la fin du siècle dernier. Ce propos me rappelle que dans 1 mois le spectacle Politico-Présidentiel aura renvoyé quelques-uns de ses Figurants-Candidats à leurs chères études ; pour ne garder que la crème des crème ; lequel des Présidentiables restants portera l’estocade finale ? Nul ne sait !... Et ensuite, enfin, vers la fin juin, à l’aube des vacances, à l’orée de l’été ; quelle Paix, pour nos concitoyens, après toutes ces campagnes, ces évènements tragiques, ces escarmouches électorales… La pratique de la Démocratie, le meilleur des systèmes, est un sport bien difficile dont on ne perçoit pas forcément, sur l’instant, les tenants et les aboutissants. Les systèmes extrémistes, beaucoup plus enfantins et simplistes, dans leurs réflexions, pouvant toujours séduire durablement, ceux de nos concitoyens, lassés par ces feuilletons Politico-médiatiques. Ainsi va la Démocratie.
    La politique, c’est comme l’andouille ; ça peut sentir la merde, mais pas trop ! (Hérriot)

    25/03/2012 07:13:28 

    Hosanna ! Hosanna !
    Bientôt la fête des Rameaux. Une occasion pour certains de se rendre dans les cimetières. Dimanche prochain certaines sépultures seront fleuries ou agrémentées d’un rameau de buis béni le dimanche des Rameaux. Telle est la tradition. Pourquoi cette pratique ? Parce que la liturgie Chrétienne commémore, ce jour là, l’entrée du Christ à Jérusalem. Le peuple massé sur son chemin accueille le Christ en agitant des palmes. Notre tradition a retenu le rameau de buis. En Provence c’est un rameau d’olivier. J’ai connu cela dans mon enfance. L’Église Catholique, par la suite, à l’occasion de la fête des Rameaux, organisa une petite procession autour de l’Église de la Paroisse ; comme à l’époque, les défunts étaient mis en terre autour de l’Église, les fidèles prirent l’habitude de déposer un rameau béni sur la sépulture de leurs défunts. L’Église Catholique a souvent rappelé que la fête des Rameaux était plus une fête de joie, plutôt qu’une commémoration des morts. La Toussaint étant, à ce propos, la véritable fête des Saints, et le jour suivant la fête des morts. Mais c’est bien, que cette fête permette une visite supplémentaire à nos chers défunts ; eux si souvent délaissés. Récemment LECHOJOVACIEN s’étonnait légitimement de voir, certaines sépultures anciennes, fleuries de petites affichettes, invitant les familles à se rapprocher de la Mairie. Ce site rapporte, en outre, les différents textes de loi afférant à l’organisation des sépultures au sein des municipalités. J’espère me tromper, mais le site officiel de la commune, est particulièrement muet en matière de démarches à suivre en cas de décès. Elles sont souvent nombreuses et contraignantes, et prennent souvent les familles au dépourvu. C’est normal, on n‘enterre pas, tous les jours, un membre de sa famille. Rien non plus sur les modalités d’entretien des concessions ; les textes de loi se rapportant au cimetière ; Etc….etc.. Le cimetière étant, quand même, un domaine important au sein de nos communes. Un élu de Grandvilliers , Michel Delattre, attirait récemment l’attention du Conseil Municipal sur l’opportunité de démolir ou pas,certaines sépultures anciennes, délaissées par les familles. Profitons d'avoir, une petite pensée pour les 2 habitants de Jouy sous Thelle, récemment disparus.

    26/03/2012 07:21:59   

    Mobiles démobilisés
    Coup de tonnerre, ce matin, dans le ciel de nos opérateurs. Il est vrai que l’orage menaçait depuis longtemps; Les offres de Free mobile ayant cassé le marché depuis quelques mois.
    Abonné chez Orange et chez France-Télécom et ne possédant pas de téléphone mobile, je trouve amusant ce déchirement au sein de la famille des opérateurs ; eux qui pratiquent le plus souvent, l’entente illicite ; le racket des abonnés. Pertes d’abonnés pour les principaux opérateurs et pannes à répétition semblent être le moteur de la discorde .
    Certains opérateurs s’apprêtent à proposer des tarifs discount sur le marché de la téléphonie sans fil. Profitables aux abonnés ? Pas sur ! Car si un opérateur, exténué par cette course au tarifs très bas, met la clé sous la porte, cela peut devenir dramatique pour ses abonnés. Le monde de l’information et de la télécommunication, entre les mobiles, le téléphone, les ordinateurs, Internet, la Télé, la Radio, les journaux, et le bouche à oreille, coute très cher aux budgets des familles. Pour finalement recevoir une information surabondante mais tronquée, universelle mais disparate ; Cela étant du au trop grand nombre de systèmes de média. La télévision ne nous fournit pas toute l’information mondiale, nationale, régionale, départementale et locale, que l’on est en droit d’exiger, après avoir souscrit à la redevance. Il faut, malgré tout, continuer d’écouter la radio, d’acheter son quotidien, de s’abonner à internet, de renouveler son forfait de portable, de payer ses communications téléphoniques et j’en passe….. Pour finalement ne pas toujours être bien informé. Le XXIème siècle sera celui de l’information, nous a-t-on dit….. Pas si évident que cela… On s'rappelle?.
    Allo ! Allo ! allo ! Allo………

    28/03/2012 07:48:15 

    Valse des étiquettes
    Que vont-ils faire avec vos sous ? Titre ce matin Le Forum & Blog de jouy sous Thelle. En ces temps de disette, il est important de suivre le cours des débats et des votes du Conseil Municipal. On ne vous apprendra rien, en vous rappelant que la répartition de tous vos impôts et de tous vos prélèvements, changent en défaveur de la taxe d’habitation et de la taxe Foncière. Bref ! Ces deux taxes iront toujours en augmentant. Le gouvernement actuel ayant réussi à transférer vers les collectivités territoriales une partie de sa part de prérogative ; donc sa part d’imposition. Cela lui permettant de réduire l’impôt sur le revenu ; de réduire les prélèvements sur les successions ; la TVA n’ayant pas pour l’instant (pour l’instant !) subi de changement. Depuis plus de cinq ans le gouvernement se prive de recettes fiscales très importantes, par souci électoraliste, tout en étant dramatiquement surendetté. Ainsi que l’opposition socialiste qui nous promet, avec un peu de démagogie, des jours meilleurs en matière fiscale. Mais les lois de la comptabilité sont ainsi ; elles sont intangibles. Il faudra bien, de toute façon, que la facture globale soit honorée. Et ce sont les collectivités locales qui vont s’y coller. Normal, à partir du moment que le patrimoine des Français augmente sans cesse. Normal, à partir du moment que le nombre d’emploi régresse ; moins de recettes fiscales en matière de revenus. D’où l’importance de plus en plus cruciale de la gestion des communes ; celles-ci, ayant à faire face à des dépenses de plus en plus importantes, à des responsabilités croissantes. Il en est de même pour la gestion départementale et régionale. C’est pourquoi, vendredi soir, ayez une petite pensée émue pour nos élus confrontés à des choix cornéliens, shakespeariens (to be or not to be), pour répartir dotations, subventions, affectations, reconductions et taux d’imposition . Rendez-vous en octobre, à la réception de vos impôts fonciers.
    Lucri bonus est odor ex re qualibet.

    29/03/2012 06:23:15  

    Marché aux fleurs
    Aux Marais se prépare à organiser son 11ème marché aux fleurs. En plus de sa brocante et de sa fête patronale, Aux Marais présente chaque année un marché aux fleurs particulièrement bien achalandé. Beaucoup de professionnels, d’artisans, voire d’artistes. De plus tous les 2 ans, Aux Marais organise une fête de l’âne dont la réputation n’est plus à faire, à caractère même européen. Une commune qui a eu, a et aura encore des idées. Pourrions-nous en prendre de la graine, si j’ose dire ! A Jouy, cette année, sauf incident, nous aurons un sympathique marché aux fleurs ; une fête patronale agrémenté d’une présentation et d’un défilé de voitures anciennes, selon les dernières infos de LECHOJOVACIEN. Présentation devenue, maintenant, traditionnelle ; mais toujours de grand intérêt ; tant l’automobile occupe une place prépondérante dans nos esprits et dans notre société. Nous devons, aussi, avoir une brocante, cette année….En principe ! Quand aux lotos, en l’absence de salle, l’organisation en parait singulièrement complexe ; problème de logistique. Et peut-être un chaleureux petit marché de Noël en fin d’année. Nous allons, encore une fois nous répéter, mais si le climat actuel dans notre commune, n’était pas aussi tendu, ces derniers temps, peut-être que de nouvelles bonnes volontés se dévoileraient pour soutenir et épauler les organisateurs actuels de ces réjouissances et de ces manifestations. Organisateurs, qui arrivent à faire superbe avec très peu de moyens. Il nous faut aussi patienter encore au moins un semestre pour récupérer une salle des fêtes (sociaux-culturelle) entièrement rénovée. Notre commune va bientôt atteindre les mille habitants ; et devrait passer à la vitesse supérieure, dans ce domaine et dans bien d’autres. On ne peut pas continuer à jouer que dans la cour des p’tits.
     Qu’as-tu fait de ton talent ? (St Matthieu)

    30/03/2012 06:13:51 

      Des sous ! Des sous !
    Donc c’est ce soir que les budgets et les subventions sont votés et reconduits. Les subventions des associations étant déjà très maigres, il est permis d’espérer un coup de pouce pour 2012.
    N’ayant pas été convié aux vœux du Maire, nous, habitants de Jouy sous Thelle, ne pouvons nous faire une idée très précise des orientations décidées par le Maire et son Conseil. Si l’on se réfère au document émis sur le site Vivre ensemble à Jouy sous Thelle le menu de ce soir est particulièrement copieux. On va enfin parler de l’assainissement ; une enveloppe est prévue. On va aussi apporter sa contribution à la bonne marche de notre justice ; elle a besoin de sous pour pouvoir, enfin, fonctionner sereinement, cette justice. 10000€…..Pas moins !. On va aussi inaugurer la salle sociaux-culturelle ; mais là, c’est pas gagné. Tout cela, LECHOJOVACIEN nous l’a rappelé récemment.
    Un pot à la santé de nos impôts (anonyme)

    31/03/2012 11:58:36

    Des rameaux dans le vent
    Le vent des rameaux est traditionnellement observé et ce depuis longtemps. La direction du vent ce jour là permettrait de prévoir la direction principale des vents dans les neufs mois à venir. Croyances ou véritable observation météorologique ; le débat est ouvert. Il est toujours facile de préciser dans les 10 jours qui suivent les Rameaux, que le temps prendra telle ou telle orientation dans les prochains mois ; en fonction de la direction du vent des Rameaux. Quelques mois plus tard tout le monde aura oublié ce pronostic. Et vous aurez fait votre petit effet. Il faut s’astreindre à noter le temps au jour le jour et jour après jour, pour pouvoir être en possession d’une documentation solide ; et cela sur de nombreuses années ; pour éviter de tomber sur une coïncidence ; fâcheuse, quand à la valeur de l’observation et des relevés. « Le vent qui a soufflé pendant l'office du dimanche des Rameaux sera le vent de l'année : c'est le coq du clocher qui en a décidé » Ce dicton rend bien compte de la connotation religieuse de cette observation. Quel crédit cela apporte-t-il en plus à ce genre de pronostic ? On reste un peu dubitatif sur le sujet. Retenez seulement une chose ; pour pouvoir faire des prévisions météos fiables il faut des gros ordinateurs très puissants ; tant les paramètres sont nombreux et complexes ; cela pour des prévisions à 10 jours ; alors sur neuf mois, je vous dis pas ! Si vous êtes croyant et pratiquant, que cela ne vous empêche pas d’aller à l’office demain matin, pour y porter votre petit rameau de buis, selon la tradition. Joyeuses Pâques !
    Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent ! (Edgar Faure)

      01/04/2012 13:21:39

    Thuyas et buis
    Le buis est l’arbrisseau bien connu mis à contribution le dimanche des Rameaux. Autrefois (il y a 50ans), les enfants des villages (les enfants de cœur) passaient dans chaque maison pour collecter le buis auprès des propriétaires qui en possédaient. Pratiquement toutes les fermes, toutes les maisonnettes en possédaient. Donc les enfants ramassaient le buis , le samedi précédent les Rameaux, au moyen d’une petite remorque à lait, que l’on nommait bannette, et venaient le déposer dans l’Église du village. Le dimanche des Rameaux, le curé au cours de l’office, bénissait un tas de branches de buis, souvent très important .Nombreux étaient les fidèles ce dimanche là ; afin de récupérer leur petits rameaux de buis bénis. C’est dire l’importance que la population accordait à cette pratique, cette tradition, cette dévotion ; que certains ne manquaient pas de railler en la taxant de superstition. Les gens en mettait partout ; dans les maisons, les étables, les écuries, etc. etc. Il faut dire qu’à l’époque les compagnies d’assurance ne faisaient pas grandes recettes dans ces petites bourgades ; pauvreté oblige. Cela ne coutait rien de disposer ces rameaux aux endroits stratégiques pour se protéger de la foudre, des tempêtes, des maladies, des incendies et des accidents. On n‘y croyait ou n’y croyait qu’à demi, mais c’était la tradition. Et l’après-midi du dimanche des Rameaux les enfants de cœur rapportaient les rameaux de buis aux habitants qui n’avaient pu se déplacer ;à cette époque il y avait énormément de travail dans les fermes, même le dimanche. En échange les enfants recevaient quelques piécettes pour leur peine, car les hameaux étaient souvent forts distants de l’Église. La plupart du temps les habitants se montraient forts généreux. Malheureusement tout a changé ; le temps a passé ; la ferveur des villageois a beaucoup diminué ; les vocations d’enfant cœur se sont raréfiés ; la tradition s’est perdu ; le besoin de protection, s'est fait moins sentir. Les massifs et les haies de buis ont été délaissés, voire arrachés. Le thuya a fait son apparition pour remplacer les murs de clôtures dans les habitations nouvelles ; le buis relégué dans les quelques parcs de châteaux ou de grandes demeures bourgeoises, avec une image passéiste et désuète. Le thuya véhiculant une image plus moderne. Et poussant beaucoup plus vite que le buis. Pratique pour avoir une haie rapidement .Ensuite les gens se sont enfermés derrière leurs haies de thuyas ; se sont progressivement désintéressés de la vie du village ; se sont détournés de leurs voisins. Bref, difficile pour les enfants, quand ils doivent solliciter les habitants pour quelques menues ventes à l’occasion des fêtes et des cérémonies du village, au profit de quelques causes caritatives et généreuses ; difficile, donc, dans de nombreux cas, qu’on face un accueil favorable à la modeste requête de ces enfants. Il reste, encore, heureusement, des demeures où l’on ouvre grand les portails. Et puis le buis a été remis à la mode ; taillé de diverses formes ; un art que l’on nomme topiaire ; il orne, maintenant, de nombreux jardins en apportant des formes très diverses, parfois chargés de mélancolie, souvent empreintes de nostalgie. Le thuya, lui, est tombé en disgrâce, bien qu’encore très présent partout. Ce sont les écologistes qui ont provoqué son déclin dans les esprits au profit des haies champêtres. Ils ont même parlé de « béton vert » à son endroit. En fait, le thuya est aussi victime d’un parasite, le bupreste, qui provoque le dessèchement de son feuillage, dans les départements du sud. Cette calamité progressant lentement vers le nord, certes, mais surement. On peut espérer que le retour vers ces recettes du passé (toutes ne sont pas bonnes à garder) permettra de remettre un peu de sociabilité dans nos cités. Que nos concitoyens se cacheront moins derrière leurs murailles de conifères toujours verts.
    Atrovirens Occidentalis…..

      03/04/2012 06:54:22   

    Poubelle la vie
    Nouvel épisode dans la 2ème Guerre Municipale. Ce sont nos poubelles qui deviennent le théâtre des opérations. On avait espéré qu’avec les évènements actuels, et aussi la Campagne Présidentielle ; on avait espéré, donc, que la 2ème Guerre Municipale aurait conclu une trêve ; trêve Pascale par exemple. Que nenni ! Il n’en est rien ! Dans les banlieues ce sont les poubelles qui brulent ; à Jouy sous Thelle ce sont les poubelles qui hurlent ! Hurlent leur désespoir devant tant de gamineries, tant de mesquineries. LECHOJACIEN nous rappelle que certaines poubelles ne sont pas collectées, alors que d’autres sont ramassées, d’après nos observations, dans le cadre de passe-droits injustifiables. Il suffit de circuler, tôt le matin, dans le village, pour remarquer ces irrégularités. C’est pourquoi nous pouvons titrer « La guerre des Poubelles à jouy sous Thelle »… Et en plus ça rime ! Quelle misère.............Quelle tristesse..........
    Tout le monde veut sauver la planète, mais personne ne veut descendre les poubelles (Jean Yanne)

      04/04/2012 06:52:43  

    Bonjour les Jardinautes
    Les Jardinautes  : Une nouvelle race de jardiniers; des jardiniers qui utilisent toutes les ressources d'Internet pour parfaire leurs connaissance; faire partager leur expérience; échanger avec d'autres Jardinautes, graines et plants; discuter amicalement entre jardiniers et aussi commander graines et fleurs auprès des pépiniéristes honnêtes et sérieux; rassurez-vous, leur nombre va croissant. Donc nous voici arrivé en avril; encore un mois très important en jardinage; même si l'on ne peut pas encore tout confier à notre terre que l'on a préparé et bichonné depuis de longues semaines. Car des gelées matinales peuvent encore survenir. Avril étant le mois de tous les excès en matière de climat. Ce mois-ci il faut quand même accomplir certaines taches qui ne peuvent plus attendre. Comme planter les pommes de terre; semer les poix (mai est un mois plus délicat pour ce légume friand d'une certaine fraicheur) ; planter les bulbes; semer les fèves; semer les poireaux. Les petits semis délicats  étant à réserver plutôt en fin de mois
    Quand mars a fait l'été, avril met son manteau

      05/04/2012 06:02:04 

    Mars a oublié de pleurer
    Le mois de mars 2012 vient de se terminer par un bilan catastrophique sur le plan de la pluviométrie. 20mm sur seulement 6 jours de précipitation. Un mois à la réputation si humide. 54mm en moyenne depuis l’année 1995 à 2007, pour avoir une moyenne représentative. Ces cinq dernières années n’ayant déjà plus des valeurs moyennes normales et correctes. Février 2012 n’est guère mieux loti; 20mm en 13 jours de précipitations. Pour de nombreuses régions le scénario 2011 se précise à l’horizon. Le mois dernier on comptait sur mars pour renflouer nos nappes phréatiques et nos citernes ; hé bien ce ne fut pas le cas. En 2012, c’est maintenant sur avril que tous nos espoirs se portent ; on ne va quand même pas pronostiquer un mois de mai pourri. Mais déjà pour les premiers jours d’avril on parle plus de froid que de grosses précipitations. Avec des vents, maintenant, en majorité de Nord Est, dans nos régions, c’est le régime sec, pour nos nappes. Les jardiniers et surtout les agriculteurs peuvent se faire du mouron pour les prochains jours en matière d’irrigation….Et aussi les professionnels du tourisme ; car un semestre hivero-printanier* très déficitaire en précipitation, se solde très souvent par un été pourri. On ne voudrait pas être des oiseaux de mauvaises augures ; surtout envers tous nos amis qui prendront leurs vacances en juillet/août.

    Bergère! Rentre tes blancs moutons!


    * Idiome spécifique à la rédaction Very Happy

      06/04/2012 07:38:57 

    Dictons! Mais dictons bien!
    En avril, ne te découvre pas d'un fil
    . Le plus connu pour le mois d’avril et peut-être le plus connu des dictons de l’année. Tant il est vrai et facile à observer. En ce moment même, les températures, dans nos régions du nord,et à Jouy sous Thelle, sont exécrables. Et la chaleur peut très bien revenir en quelques jours…. Mais gare à la rechute !  Au premier avril, poisson se faufile. Pas très météorologique ce dicton ; mais traditionnel des canulars et des farces ; il nous rappelle, aussi, que la fin mars voit l’ouverture de la pêche dans les rivières de notre beau pays. Quand il pleut le jour de Saint-Georges, sur cent cerises on a quatorze. Un dicton très important pour les cerisiers ; particulièrement ! La pluie, le jour de la Saint-Georges n’est pas véritablement dommageable pour la floraison et la nouaison de la fleur des cerisiers ; mais de nombreux jours de pluies en avril, provoquent une baisse très sensible de la production des cerises en juin/juillet. On appelle cela la coulure des fleurs ; la pollinisation étant, alors, très perturbée par les pluies fréquentes d’avril. Avril et mai sont la clé de l'année. Un dicton qui est d’une évidence certaine ; même pour ceux qui ne s’adonnent pas aux joies du jardinage ou n’ont pas pour occupation et vocation : L’agriculture. La plupart des semis s’opèrent en avril et en mai. Les arbres fleurissent et se parent de leur nouveau feuillage, dans leur immense majorité, pendant ces 2 mois. La montée de sève est aussi très intense dans cette période. D’où l’importance capitale de cette réflexion. Et avril et mai n’occupent-ils pas les trois quart d’une saison que l’on appelle le Printemps. La saison du renouveau.

    Avril fait la fleur Mai en a l'honneur.

    07/04/2012 05:46:52   

    On ne vous dit pas tout
    Monsieur Le Maire, par arrêté municipal, a décidé de limiter l’accès aux registres et aux documents administratifs de la commune. Recèleraient-ils des secrets inavouables ? Y aurait-il un trésor caché à découvrir. Il est vrai que nous sommes à quelques kilomètres d’un haut lieu du mystère, d’une énigme que des siècles et des siècles de recherche, n’ont pu réussir à élucider. Le château de Gisors et l’hypothétique Trésor des Templiers. La malédiction de Jacques de Molay serait-elle tombée aussi sur Jouy sous Thelle ? Après avoir empoisonné la vie de la lignée des Capétiens ; que l’on a appelé les Rois Maudits. On pourrait croire que notre village est maudit ; rien ne s’y déroule normalement ; rien ne s’y fait dans la sérénité. Et cela depuis des décennies. Et maintenant l'accès aux documents relatifs à l'administration de notre commune est soumis à réglementation. Et pourtant le vrai trésor de Jouy sous Thelle n’est-il pas cette terre riche et fertile, inlassablement labourée, hersée, ensemencée, fertilisée par nos amis, Agriculteurs. Des Agriculteurs âpres à la besogne quotidienne, qui se dispensent bien d’alimenter  ces polémiques incessantes, puériles et stériles, de la vie municipale. Vitrine fructueuse pour alimenter les chroniques de la Presse locale. Notre village étant, ainsi, trop souvent tourné en dérision.
    Un riche laboureur, sentant sa mort prochaine………

    08/04/2012 08:08:25 

    Pourquoi les œufs en chocolat ?
    Les cloches sont parties ; le clocher est muet ; plus de réveil matin ; plus de tocsin les jours d’incendie ; plus de glas les jours de deuil ; plus de sonnailles les dimanches matin ; plus d’amer pour la navigation ; seuls les choucas peuvent dormir en paix. Le clocher n’égrène plus les heures de labeur des villageois ; Millet a perdu son Angelus. Depuis 3 jours les enfants de cœur remplacent le clocher en grève. Trois fois par jour, les crécelles endiablées tentent de sortir le village de sa torpeur. Laudes, matines et vêpres ne sont plus rythmés au son du vénérable donjon et de ses clochetons. Nonnes et moines s’en remettent à la course du soleil ; pour chanter les louanges du Seigneur…. Et miracle ! Le quatrième jour, le campanile sort de son sommeil et carillonne à tout va ; le bedeau tel un diable sorti de sa boite monte et descend au rythme de la grosse cloche ; le curé revêt ses plus beaux atours ; les enfants de cœur s’époumone sur les charbons ardents de l’encensoir ; Beffrois et clochers en appellent à la population. Bref, l’objet de tout ce tintamarre nous rappelle que c’est Pâques ; la fête la plus importante dans la liturgie Chrétienne. Après l’office, les enfants de cœur se mettront en quête de leur gratification pour ces 3 jours de labeur tonitruant. Le jour de Pâques mettant fin à leur CDD pascal. Leur salaire leur sera versé, non en monnaie de singe, mais avec des œufs ; des œufs de Pâques. Et cela s’organise, pour nos joyeux gamins, en visitant toutes les maisons qui n’auraient pas tué la poule aux œufs d’or. Ce jour là le villageois est particulièrement prodigue, tant sa joie est grande, en ce jour de Pâques. Les paniers se remplissent rapidement. Les surplus d’œufs se verront, dans les jours prochains, converti, en bonne monnaie sonnante et trébuchante, au marché du canton ; sous la halle au beurre. Ah ! Si ça pouvait être Pâques tous les jours….
    In illo tempore…..

      09/04/2012 08:09:35    

    Dans le Coltard !
    Anesthésiés ! Nous sommes anesthésiés ! La faute à qui ? A la campagne présidentielle qui ne débat pas des vrais sujets ; des sujets aux conséquences très graves pour chacun de nous. Elle évite en permanence les sujets qui fâchent. Édulcore les dossiers brulants ; pour se perdre en billevesées et propos stériles. Comment les futurs élus vont-ils faire face à la dette ? Pas la moindre indication pour l’instant. Attendez vous à savoir, après les législatives, pendant vos vacances, de préférence, à quelle sauce vos maigres économies vont être bouffées. A la sauce très pimentée, très épicée ; comme la recette Espagnole actuelle ; grave pour votre avenir ! Les années de vaches maigres sont derrière nous ; d’après les promesses politiciennes. Mais la disette, c’est pour dans quelques mois. Il va falloir payer plus d’impôts ; voir ses recettes et salaires, diminués ; fondre ses maigres économies, comme neige au soleil. Ce ne sera pas la grippe Espagnole ; mais la crise Espagnole qui étranglera notre pauvre pays ; après avoir terrassé la Grèce, le Portugal et l’Italie. Avec les mêmes effets sur notre avenir, que chez nos amis Espagnols, actuellement dans l’épreuve et le chagrin, où leurs gouvernements successifs, les y ont plongés. Le coma se prolonge aussi dans notre bonne commune de Jouy sous Thelle ; si l’on se réfère à l’article de presse publié par LECHOVACIEN ; une réunion houleuse et tendue, au bord de la rupture ; un compte rendu sous hypnose ; tant les projets sont nombreux et couteux ; tant les recettes sont imprécises et obscures quand aux subventions, quand aux dotations ; en clair les taux d’impositions ne bougent pas pour l’exercice 2012/2013. Aurait-on déniché un mécène qui financerait aveuglément les actions dispendieuses de notre Conseil Municipal. Faut pas rêver, l’état et les collectivités locales sont ruinées. Là, aussi, cela va être une sacrée gueule de bois dans moins de 2 ans lorsque le nouveau conseil municipal va ouvrir la caisse. Pas noire la caisse, mais vide ! La commune risque la mise sous tutelle, comme en son temps à Porcheux ; ce n’est pas loin d’ici ; ou comme à Saint Germer de Fly, ruiné par les couts pharaoniques de sa magnifique salle des fêtes. Tiens ! Encore une histoire de salle des fêtes ! Alors vous voyez, votre avenir n’est pas rose, voire bouché, même. Rassurez-vous ! C’est vous qui paierez ! Allez ! Rendormez-vous ! Non ! Tout ceci n’est pas un cauchemar ; pas vraiment un rêve, non plus. Rendormez-vous, car nous sommes le lundi de Pâques ; et c’est seulement, demain matin que vous retournez bosser ; du moins pour ceux qui ont encore un boulot……Les veinards !
    Qui perd ses dettes s'enrichit. (H. de Balzac)

      13/04/2012 08:01:19   

    Gare à la tuile!
    Évitez les chats, surtout les noirs. Ne passez pas sous les échelles ; évitez aussi de grimper à l’échelle ; on ne sait jamais ; vaut mieux ne pas prendre de risque ; ce serait couillon de se ramasser ; car on est vendredi 13 ! Restez couché ! De toute façon c’est bientôt le week end. Évitez aussi votre boite aux lettres ; qui déborde de factures et de Pubs malsaines. Avec en plus, parution hier, du compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal. Encore heureux qu’il ne se soit pas réuni aujourd’hui. On y remarque pas mal de catastrophes pour notre porte-monnaie, dans les prochaines années. Les taux d’impositions de la commune ne sont pas augmentés. Nécessité électoraliste et municipale oblige. Dans 2 ans, après les municipales, il faudra bien augmenter ces taux. Il faudra bien honorer la facture de toutes ces nouvelles dépenses ; alors que chaque citoyen Français sera plongé dans la rigueur et le désespoir ; conséquence des gestions irresponsables des gouvernements successifs, depuis près de 30 ans. La commune de Jouy sous Thelle, trop endettée, aura, elle aussi, perdu son Triple A (AAA). Ha ! Ha ! Ha ! Je vous vois bien ; Il n’y a vraiment pas de quoi rigoler ! Plutôt pleurer, ma bonne dame !
    Plaie d’argent peut devenir mortelle…

      14/04/2012 07:16:39   

    Napoléon à St Hélène……
    Le site de notre commune http://jouysousthelle.fr/elections nous rappelle que dans 8 jours l’Urne Municipale sera à notre disposition pour choisir notre Président ; qui va nous accompagner pendant cinq ans. La campagne Présidentielle est morne et tristounette, selon certains, féroce et enragée, selon d’autres, très intéressante, selon une minorité. Ce que l’on peut remarquer d’ors et déjà, c’est l’acharnement tout azimut pour dégommer l’actuel Président. Même de la part de ceux qui n’ont aucune chance de prendre pension sous les lustres du Palais de l’Élysée. Lui, qui vint au pouvoir sur un consensus assez large ; ouvrit largement l’horizon politique de son gouvernement ; fut très présent auprès de tous les Français (trop souvent parfois). Lui, qui se désespère de constater, aujourd'hui, que le consensus assez large a muté en une unanimité générale, pour le renvoyer à ses chères études. Fut-il si populaire ? Portât-il très haut les espoirs des électeurs ? En tout cas son quinquennat fut toujours en rupture avec ses prédécesseurs. La cinquième République n’a jusqu’alors produit que des Présidents remarquables ; avec des tendances politiques différentes, certes. L’érosion du temps faisant apparaitre, au fil des ans, la somme des qualités de chacun ; tout en ponçant les aspérités négatives de leur ouvrage présidentiel. Notre Président actuel, que tous les sondages donnent perdant, rejoindra-t-il ses prédécesseurs au cénacle des Présidents de la cinquième République ? Mais comme le rappelle les politologues, un sondage n’est qu’un cliché à un instant donné, une réalité virtuelle. Le 6 mai prochain à 20h00 le suffrage des Français aura eu le dernier mot ! Vous pouvez retourner à vos occupations ; en n’oubliant pas d’aller voter dimanche 22 avril.
    Les lièvres mêmes viennent insulter le lion, quand il est mort.

    15/04/2012 07:29:19  

    La vérité est au fond du puits
    Puits de mine ou puits artésien ? Alors que les propriétaires de Jouy sous Thelle, devront combler leurs puits filtrants et leurs puisards, dans les prochaines années ; à l’issu de l’installation du tout-à-l’égout ; notre commune se propose, elle, de construire des puits…Pas un, mais deux puits ! Quelle mouche a encore piqué le conseil Municipal et son Maire, en ce début de printemps ? La mouche tsé-tsé du bon sens mis en sommeil? Pas la mouche à miel ; industrieuse, laborieuse, intelligente et économe ! Ni la mouche de mai, chère aux pêcheurs ; encore moins la mouche à merde (car nous sommes et restons polis)….Non c’est plutôt le bourdon ; le bourdon des prochaines élections municipales qui se profile à l’horizon ; des nuages noirs s’amoncellent, là-bas, plus très loin, du coté de 2014 ; là où il va bien falloir rendre des comptes ; publier des bilans ; donner des explications (enfin). On entend déjà, ici où là, quelques bruits de bottes dans les arcanes (mystérieuses) de la vie municipale et politique dans notre bonne commune de Jouy sous Thelle. Si l’on est un peu perspicace, on peut déjà, voir se dessiner dans l’ombre les silhouettes des futurs candidats à la municipale. Il y aura pléthore en la matière dans la commune, dans deux ans ! C’est pourquoi le temps de la poudre aux yeux est arrivé ; le saupoudrage de vos impôts, aussi ! Dans des réalisations aussi futiles qu’inutiles. Le temps n’est plus à la rigolade ; la crise est là et va s’intensifier (tous les spécialistes économiques et politiques le prédisent) ; le financement de la salle socioculturelle n’est toujours pas bouclé ; l’installation du tout-à-l’égout même pas, sérieusement, envisagée ; L’enfouissement des câbles électriques, encore enterrés sous les strates de ces réalisations aussi disparates que stériles. Des projets légitimes, mais pharaoniques, pour lesquels il serait bon de se constituer un trésor de guerre ; une poire pour la soif ; une épargne conséquente. Nous sommes encore au temps des cigales ; mais bientôt Dame fourmi nous piquera au talon, histoire de nous remémorer, ces vers célèbres du fabuliste de notre enfance : Vous chantiez ? J’en suis fort aise. Eh bien! Dansez maintenant.
    Vanitas vanitatum et omnia vanitas

      17/04/2012 07:29:21  

    L’ADUEC ? Vous connaissez ?
    Non ? Hé bien vous allez apprendre à connaitre. Un projet d’assainissement est en cours dans notre commune ; et déjà bien avancé si l’on observe le montant des sommes allouées par les communes. 30000€ par communes concernées ; pas moins pour un projet enfoui, depuis des décennies, au fond des poubelles administratives de la commune de Jouy sous Thelle. Un projet démentiel que l’ADUEC avait réussi à faire capoter en son temps. Visiblement on a fait les poubelles de la Mairie, car on nous ressert un projet tout poussiéreux et chiffonné, à l’odeur nauséabonde. Avec les mêmes caractéristiques que celles du projet originel. Pourquoi accepterions-nous de payer la flotte 10€/m3 dans les prochaines années, alors que l’ADUEC a refusé un projet, tout à fait identique, en 2001. Qu’est-ce qui est nouveau dans ce projet pour supporter un cout au m3 aussi prohibitif. Peut-être vont-ils nous installer des tuyaux en plaqué-or ? Ou alors nous servir de l’eau minérale sur nos robinets ; pourquoi pas Vichy, par exemple ? Ce serait bon pour nos cellules. Les dirigeants de la commune auraient-ils des ambitions dignes des folies des Émirats du Golfe ? Il va falloir se mobiliser, de nouveau, derrière l’ADUEC. Et peut-être adopter le discours radical d’un « Poutou » communal. Discours outrancier et un peu extrémiste, certes. Mais qui pourrait mettre un peu de sagesse dans le crane des élus de Jouy sous Thelle. En attendant, offrons aux buveurs d’eau, le verre de l’amitié, qui pourrait devenir, un jour, trop onéreux pour notre porte-monnaie. Vous verrez que dans un futur proche le pinard sera plus abordable que l’eau javellisée de nos robinets. Serions-nous tous condamnés à finir poivrots ?
    Et nunc bibendum est

      18/04/2012 07:31:15 

    Ethnonyme
    L’ethnonyme de notre commune ne semble pas officialisé. C’est ce que rappelle le compte-rendu de la dernière réunion du conseil municipal. Rassurez-vous, on n’est pas tout seul dans cette situation.
    Le Conseil général de la Somme a procédé au lancement, à la mi-novembre 2011, d’une consultation citoyenne pour que les habitants de la Somme proposent un nom ; un gentilé pour les habitants de la Somme. Samariens, Sommois, Sommiens, Samarois sont les quatre propositions les plus souvent exprimées parmi 600 autres. D’après le site http://donnonsnousunnom.fr ces quatre ethnonymes ont été validés par « un jury d’universitaires, élus, représentants des médias partenaires de cette consultation, auteurs, citoyens de la Somme ». Depuis début janvier 2012 les habitants de la Somme s’appellent des Samariens et des des Samariennes. C’est dire le sérieux de l’entreprise. Faudra-t-il en passer par là pour le gentilé des habitants de Jouy sous Thelle ; j’en doute fort ! Heureusement, d’ailleurs. Les habitants de Jouy sous Thelle disposent déjà d’un gentilé unanimement approuvé par tous ; et depuis des lustres. Pour une fois que tout le monde est d'accord..... Il est intéressant de voir comment la composition d’un ethnonyme, à partir du toponyme du lieu concerné, révèle une alchimie très alambiquée ; des calculs mathématiques hors de porté des simples mortels que nous sommes. Ainsi au Québec… Au fait !Petite question ! Savez-vous où se terrent les Ypsiloniens et les Ypsiloniennes ? Vous ne savez-pas ? Aller on va vous aider un peu : C’est en France, en Picardie dans la Somme. Près de chez nous, en somme !
    Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch

      19/04/2012 07:36:47  

    Présidentielles annulées..........
    Une rumeur qui enfle ; une rumeur qui prend corps ; une rumeur qui monte…Le premier tour des élections présidentielles pourrait être annulé. Un an que la campagne est lancée et voilà que l’on entend parler d’annulation de nos bulletins de vote. Et pas une petite rumeur ! Non ! Car elle courre déjà à grande vitesse sur Facebook et Twitter et aussi sur certains grands médias étrangers. Les résultats des derniers sondages pouvant être publiés à partir de 18h00, sur ces médias, il est permis d’envisager la tournure du vote dans les 2 dernières heures, dimanche soir. Et comme les 2 principaux candidats se tiennent sur la ligne d’arrivée à un demi-boyau d’écart (comme on dit dans le milieu de la pédale (cycliste)), on peut imaginer l’influence déterminante des 100 ou 200.000 derniers bulletins déposés dans les urnes, dimanche soir, 22 avril 2012, entre 18h00 et 20h00. Quelque soit l’issu de la consultation, il y en aura au moins un pour déposer une plainte, un recourt, auprès du conseil constitutionnel. (Un mot que tous les candidats, les médias et les chroniqueurs, ont de plus en plus de mal à prononcer ; « consitionel » entend-on le plus souvent ; il va falloir demander à nos Académiciens de réformer ce terme, après les élections ; quelle énergie économisée, pour tous ces professionnels de la parlote ; et je referme ici la ( ) : plus rapide à écrire que « parenthèses »). Pour en revenir à notre rumeur, il serait bon de signaler que nous sommes en 2012 ; à l’ère d’Internet et du formidable pouvoir des réseaux dit « Sociaux ». Les mécanismes et les dispositions électorales de ce scrutin présidentiel datent largement du siècle dernier ; la nuit des temps, l’âge des cavernes sur Internet. J’espère largement me tromper dans ma petite analyse, mais ces rumeurs persistantes ont de quoi nous foutre le bourdon. Si on doit passer le mois de mai en pénitence dans les isoloirs, ce ne sont pas ces dispositions qui feront remonter les taux de participation au scrutin présidentiel. Taux toujours en baisse de scrutin en scrutin. Que tout cela ne perturbe pas votre volonté de voter dimanche prochain !
    morituri te salutant (on saura lequel des deux, le 6 mai à 20h00)

    20/04/2012 09:16:05 

      Moustique tigre
    Grosse inquiétude chez les autorités sanitaires. Un nouveau moustique aborde sur nos côtes. Présentation :  « Le Moustique Tigre » (déjà un nom à faire rugir). Il débarque donc dans la baie d’Arcachon avec dans ses bagages de nombreuses maladies infectieuses, comme la dengue, la fièvre jaune et le chikungunya. Aedes albopictus (c’est son nom dans les labos) est activement recherché, non pas par les douaniers, mais par l’Établissement public interdépartemental pour la démoustication du littoral atlantique (le temps de prononcer tout çà et hop ! Envolé le « tigre moustiqué »). En outre il est surveillé étroitement par l’ARS (Agences régionales de santé). Il en arrive des choses sur nos côtes ; après les méduses et les pauvres hères du Maghreb en quête de boulot, c’est maintenant un moustique très vorace qui s’installe chez nous ! Les nouveaux moyens de transport faciliteraient son exode ; le réchauffement climatique pourrait être un facteur de prolifération déterminant pour cet enragé; c’est ce qui se dit dans les labos. Déjà connu sur nos côtes méditerranéennes depuis quelques temps, il avait fait parler de lui, dans l’ile de la Réunion en 2010 . Cet été, vous aurez un loisir de plus, pendant vos vacances au bord de mer : Chasser le tigre ; pas un tigre en papier, mais une sorte de Messerschmitt qui aura tout le loisir de vous empaler et de se faire de fastueux cocktails avec votre sang. A vos tapettes !
    Bzzzzzzzzzzzzzz !

      21/04/2012 08:39:53 

    Un Député est passé…..
    LECHOJOVACIEN révèle le passage du Député Jean-François Mancel, dans notre bonne commune de jouy sous Thelle, dans le département de l’Oise en Picardie, région de notre beau pays, la France. Visite éclair ou rencontre organisée subrepticement et en catimini ; c’est souvent l’usage à Jouy. Donc pas de sonnaille à l’Église, ni de clairon au Monument aux Morts, ni de littérature dans nos boites aux lettres .Non ! La visite n’était pas officielle, parait-il. Monsieur le Maire n’a pas eu à ceindre son écharpe tricolore. Et pour cause, lui et son conseil municipal n’étaient visiblement pas conviés aux festivités de la Campagne. La Campagne Présidentielle qui s’invite à la campagne. La nôtre en l’occurrence. Tout cela est assez cocasse. Un peu comme un sous-préfet aux champs ; morceau de littérature choisi, de notre bon Alphonse Daudet…. Il n’y a pourtant pas de marché à jouy sous Thelle ; encore moins de Comices Agricoles. Faut-il que les sondages secrets et officieux de la Campagne Présidentielle, soient si mauvais que cela, pour qu’un monarque de l’assemblée Nationale descende de son trône, érigé en piédestal, et vienne ternir ses beaux mocassins vernis dans la poussière de Jouy sous Thelle. Lamentable tout cela ! Du « foutage de gueulle » ! On ne prend conscience de notre existence qu’en période critique. Allez-vous faire voir ! Beaux Messieurs et Gentes Dames de toutes les tendances ! Et circulez, y a rien à voir !

    j’étais malade, et vous m’avez visité..........

    St Matthieu

      22/04/2012 07:47:36    

    Sénateur, Député & Cardinal
    Jouy sous Thelle a un sponsor ; le sénateur Marini. Déjà de nombreuses fois sollicité pour des réalisations, des travaux, des aménagements, des restaurations à Jouy sous Thelle. Marches de l’église, Chapelle de la Chaire à loup, salle socioculturelle ont déjà profités largement de la réserve sénatoriale ; dont le sénateur Marini est le gestionnaire. Le récent compte-rendu du conseil municipal fait état de nouvelles demandes de subventions. Pourquoi dans le passé les élus n’ont-ils pas fait appel plus souvent à cette manne sénatoriale ? Notre village ne serait pas autant en retard dans ses équipements. Dans le passé Jouy sous Thelle bénéficia des largesses d’un Cardinal pour construire son Église ; remarquable sur le plan architectural ; et classée par la suite. Ce cardinal c’était le célèbre cardinal de Péllevé, dont des membres de sa famille sont enterrés à jouy sous Thelle . Nous allons peut-être avoir, aussi, le soutien d’un député…. C’est ce que l’on chuchotait, pas plus tard qu’avant-hier, dans notre bonne commune de Jouy sous Thelle. Car un sénateur, c’est un député qui s’obstine. Alors deux sénateurs au chevet de Jouy sous Thelle ? Mais là c’est une autre histoire…

    Bis dat qui cito dat

      23/04/2012 07:57:20

    Hollande, Sarko, Le Pen et les autres.....
    Hollande fait Un ; Sarko fait deux ; Le Pen fait trois. Comme l'on dit dans les milieux de la petite reine. Tous classés ? Sauf, malheureusement pour Poutou, Arthau, joly, Dupont-Aignan et Cheminade qui passent la ligne hors délai. Bayrou qui déçoit beaucoup en cinquième position ; privé de son équipe ; les équipiers du centre ayant rejoint prématurément et depuis fort longtemps, la voiture balais. Mélenchon, la grande surprise de cette compétition, qui a caracolé souvent, en tête, sur le grand développement de la démagogie, et qui signe un très fort engagement dans le futur critérium des législatives. Le Pen qui après avoir brillamment conforté son classement, va s’inviter, hors compétition, dans l’ultime étape de la Présidentielle. Mais n’est-elle pas un peu dopée aux anabolisants racistes, qui font les délices d’un nombre croissant de supporters. L’étape d’hier a fait beaucoup de mal dans les organismes. L’ascension fut rude et pleine de rebondissements. Aujourd’hui c’est repos dans le grand prix du Palais de l’Élysée. On soigne ses bosses et commente ses erreurs .Beaucoup de soigneurs et d’entraineurs, hier soir, au chevet des deux derniers participants à l’ultime échappée. On prétendait jusqu’alors que les grandes classiques du sport cycliste ne réservaient plus beaucoup de surprise, mais cette grande Classique Présidentielle vient de contredire cette affirmation. Hollande, maintenant en jaune, qui part favori dans la dernière étape et Sarko, qui revêt le maillot vert du vainqueur par points, mais ce qui ne suffit pas pour le résultat de la dernière confrontation, qui est noté sur le nombre de suffrages remportés. Sarko court-il pour remporter la seconde place ; afin de devenir un second Poupou ? ( Poupou ! j’ai dit ! Pas Poutou……Faudrait suivre un peu, quand même !!) Donc quinze jours de spectacle palpitant sur les routes de la politique. Un « contre la montre » qui signera la carrière du futur Président de notre beau Pays, la France. Car personne n’est vraiment capable, aujourd’hui, de connaitre celui qui recevra le bouquet final et la bise de notre Marianne Républicaine, qui en a déjà vu tant d’autres. Allez, j'en garde un peu sous la pédale, pour les prochaines étapes.

    Quand le Tour de France passe, la France est sur le pas de la porte. (Tristan Bernard)

      24/04/2012 06:54:14  
    Chantons sous la pluie !   
    Mars s’étant avéré un mois de sécheresse, avril compense visiblement ce manque de précipitation. Le climat semble bien avoir changé depuis quelques décennies. Comme notre consommation d’eau augmente sans cesse, il va falloir, soit économiser ; soit capter toute cette eau du ciel délivrée gratuitement. Quand on songe au tarif auquel on va payer le m3  d’eau à l’issu de l’implantation de notre futur réseau d’assainissement, à Jouy sous Thelle. On paiera cette eau javellisée au tarif de l’eau minérale. Donc il va falloir songer à installer une citerne ; et une grosse citerne ! Car il faut pour alimenter les robinets de l’habitation, stocker les eaux pluviales sur un cycle d’au moins un an. Et disposer d’une capacité minimum de 15m3 au moins. Les tarifs d’installation peuvent atteindre au moins 10000€, actuellement pour une cuve enterrée de 15000 litres. Pas du tout rentable par rapport au tarif actuel de l’eau javellisée fournie pas Veolia, à Jouy sous Thelle. Mais si la consommation annuelle d’un ménage de 4 personnes, qui a besoin annuellement de 150m3 d’eau, revient à 1500€ par an, de telles installations sont, alors, à envisager. L’investissement pouvant être amorti sur 7/8ans ; car il faut quand même pouvoir disposer de l’eau potable javellisée Veolia, dans la maison, sur au moins 2 robinets ; la cuisine et la salle de bain. La citerne se réservant tous les autres usages de l’eau domestique. WC, machine à laver, jardin etc…Disposant d’une grosse citerne enterrée de 15000 litres, il nous arrive de n’avoir qu’une consommation annuelle de 40m3 d’eau du réseau. Le reste étant fourni par la citerne. Dans notre région, on peut espérer récupérer 70 à 80m3 d’eau de pluie pour 100m² de toiture ; ce qui est une économie importante, bien que nous soyons dans une région de France assez  arrosée ; les régions montagneuses et du littoral se taillant la part du lion, dans ce domaine. De plus l’eau du ciel a des propriétés physiques et chimiques non négligeables pour nos installations. Maintenant c’est à vous de boire de voir, si vous pouvez supporter le cout de tels investissements, en attendant les développements de notre futur réseau d’assainissement ; que nous attendons depuis plus de 30 ans. 
     
     
    Singing in the rain
    25/04/2012 06:19:48  

    Hollande ?
    Non! Ce n’est pas de notre encore très virtuel prochain Président de la République, qu’il s’agit. Mais de ce petit pays courageux que l’on nomme tour à tour Hollande, Neerlande, Pays Batave ou Pays-bas, qui se trouve lui aussi rattrapé par la crise. Après l’Espagne, un bon élève de l’Europe tombe dans la crise. Trop d’endettement et de déficit ; c’est ce qui suscite cette crise politique. Le ministre des finances qui démissionne ; un coup bas porté à l’entente du gouvernement confronté aux mesures radicales à mettre en œuvre. C’est au moment où il faut se serrer les coudes que les politiques se divisent. La situation aux Pays-bas est quand même sérieuse ; La date des législatives étant anticipée. On peut se poser la question chez nous, quand aux consignes de vote qui devraient être données par Marine Le Pen en faveur ou non de monsieur Sarkosy . La haine entre ces deux partis politiques, aussi bien en France qu’aux Pays-bas, parait immense. Si Sarkosy n’était pas réélu, il est facile d’imaginer les haines mortelles dans les partis de la droite française ; et cela pour longtemps. Comme la crise est toujours devant nous, ce n’est pas la meilleure solution pour apporter des réponses à nos préoccupations légitimes. Ils vont se massacrer pendant que nos concitoyens s’enfonceront dans les difficultés de toutes natures. Pauvre France ! Pauvre Hollande ! Pauvre Europe !
    Un crédit à long terme, ça veut dire que moins tu peux payer, plus tu payes.(Coluche

    26/04/2012 07:00:02 

    Fessebouqueux a déraillé
    Un jeune résident du Puy de Dôme vient d’être littéralement submergé par une marée d’invités. Il avait convié 29 amis à se rendre à la fête qu’il organisait. Ce sont près de 48000 jeunes qui sont, en fait, invités sur la toile. Panique de notre jeune ami ; dépôt de plainte du papa de celui-ci. « On utilise le nom de mon fils comme un fil conducteur pour créer un évènement » a déclaré ce dernier. C’est la copine de l’ado. qui a mis le message d’invitation sur Facebook. Lui, avait préféré le téléphone pour lancer ses invitations. Donc un ami de ce jeune adolescent a voulu l’aider en utilisant les services de Facebook ; mal lui en a pris ! Il a crée un « événement secret » sur Facebook. Le Hic, c’est que le groupe secret comportait déjà 16500 membres inscrits. Des inscrits qui purent inviter chacun 60 nouveaux membres. Moralité : 16500 membres multipliés par 60 invités = Beaucoup d’emmerdements au bout du compte. Donc plainte déposée contre X, pour usurpation d’identité. Le papa tente sans grand espoir de fermer les comptes les uns après les autres. 48000….C’est pas gagné ! Pire, certains invités promettent de s’inviter le jour de la fête et de tout casser dans la baraque. Les amis.. Faites gaffe, quand même, si vous avez en tête de me convier à l’une de vos fêtes (on peut rêver) ; débrouillez-vous pour ne pas voir apparaitre, au jour dit, plus de 100000 Jules Hostouley. (Nous sommes de gros mangeurs et de gros buveurs, mais nous ne cassons rien !)
    Croissez et multipliez !
     

      27/04/2012 07:12:15

    Un poutou à notre Poutou
    Les lumières du premier tour des élections se sont déjà éteintes, que l’on en garde quelques nostalgies. Nostalgie de certains personnages évincés de la Campagne, trop prématurément à notre gout. Philippe Poutou, par exemple. Qui nous laisse en mémoire un personnage sympathique, souriant et authentique ; une rareté dans le monde politique. Ce qui séduit chez ce personnage politique, ce n’est pas seulement son franc-parler, qui est déjà très grand, mais sa manière de parler et de s’exprimer. Il parle comme tout le monde ; il parle comme nous tous ; il parle comme vous et moi. Ce qui est devenu presque inconvenant en politique. Chez les politiciens actuels: Plus d’accents chantants ou rocailleux, si chers à nos oreilles de Français amoureux de nos chères régions de France. Pas d’hésitation, ni d’ânonnement, ni de balbutiement de la part de celui qui cherche ses mots pour délivrer un message honnête et compréhensible par tous. Non ! Que des personnages triés sur le volet ; frais émoulus des plus hautes études, des plus grandes écoles (ENA) ; propres sur eux et lisses comme des savonnettes ; beaux et soignés comme du linge rangé dans une armoire ; tirés à quatre épingles ; bref, ennuyeux à mourir, pour ne pas dire plus (restons corrects). On peut se souvenir de l’accent roulant et rocailleux d’un Vincent Auriol ; du parlé chantant d’un Charles Pasqua à la trombine Fernandelesque ; du phrasé provençal d’un Gaston Deferre, socialiste de son état, mais unanimement reconnu de tous, même du milieu Marseillais ; d’un certain Général; De Gaulle était son nom; au discours si original, si envoutant, agrémenté de si belles formules qui ont légitimement soulevés et galvanisés les foules en des temps plus difficiles, pour nos aïeux. Hé bien notre ami Poutou peut rejoindre le Panthéon de tous ces personnages si caractéristiques. Philippe Poutou propose ses idées et ses solutions sans ambages ni détours, même si celles-ci sont démagos et pratiquement inapplicables, On peut retenir surtout son opiniâtreté et sa simplicité pour dénoncer la misère des salariés les plus modestes, le désespoir des chômeurs de longue durée. Certains médias ont tenté de se foutre de lui ; il est réapparu, avec toujours son sourire sympathique, bien décider à dénoncer avec plus de force encore, les multiples et scandaleuses inégalités de notre époque. Je me permets de rassurer certains ; je n’ai pas voté pour lui ; mais j’apprécie le personnage ; il sonne vrai ! Donc, Je vous en prie mesdames, s’il vous plait, oui, s’il vous plait, faites-lui, à notre place, un petit poutou. Il le mérite bien…. Merci !
    Nous, on ne joue pas au sauveur en promettant aux gens de changer leur vie. (Philippe Poutou)
      

      28/04/2012 06:12:35 

      Mois après mois
    Grand rendez-vous de l’année pour les Jardinautes. Ces petits personnages besogneux, que l’on vous a présenté le mois dernier, qui labourent, hersent, ratissent et sèment dans les sillons de leur potager ; dans les filons d’internet ; dans les frontons de Facebook. Donc le mois de mai est véritablement le plus beau mois pour le jardinage. Les semis les plus délicats étant confiés à notre terre nourricière ; et aussi pointent à l’horizon, les premières récoltes en primeur, tant désirées, tant appréciées, depuis si longtemps. Mai est le mois où il va falloir se confier à la nature, encore un peu traumatisée des rigueurs de l’hiver ; un hiver qui fut assez rude dans ses derniers instants. En fait, il va bien falloir confier à la nature, nos plantes les plus fragiles ; gardées à l’abri tout l’hiver ; ou démarrées en serre, en véranda ou au coin d’une fenêtre. Il va falloir être vigilant et ne pas se laisser surprendre par la petite gelée assassine qui en l’espace d’une nuit vous envoie vos solanacées et vos fleurs les plus délicates, dans le mur ; non pas celui de Facebook, mais le mur de votre compostière. Ce n’est pas le retour de l’hiver, mais une de ces très belles journées de mai sans nuage, propice aux gelées nocturnes ; notre globe terrestre ayant au cours de ces nuits la fâcheuse habitude de laisser fuir vers l’espace ces précieuses calories collectées patiemment, pendant ces toutes premières journées de beau temps printanier. On dit ainsi que la terre rayonne, privée de son couvercle nuageux. Si Avril dernier était en jaune, mai sera en blanc ; le blanc du brin de muguet, universellement fêté ; universellement apprécié ; universellement dédié et proposé aux êtres chers. Le blanc c’est aussi Mai le mois de Marie, couleur de l’Immaculée Conception. Mai voit encore l’envol de nombreux essaims, guidés par les jeunes reines, qui convolent en justes noces dans le bleu de l’atmosphère.
    Garden party…….

      29/04/2012 09:08:59

    Avril se défile
    Un printemps glacial et avril qui perd 4° en moyenne cette année. 3° est la température moyenne relevée à Jouy depuis le début du mois d’avril. En faisant des comparaisons sur les relevés depuis une quinzaine d’années ; on s’aperçoit que la moyenne d’avril 1995 est de 6° ; un mois qui fut considéré comme frais à l’époque. L’ensemble de ces quinze dernières années révèle une moyenne de 7° en avril dans les minimas. D’où une perte de 4° en moyenne ce mois-ci ; ce qui est considérable. Même constat pour les maximas ; la moyenne d’avril depuis 1995 est de 14° ; la moyenne des températures maxi d’avril 2012 est à peine de 10°. En plus avec ces vents qui ont pratiquement soufflé tous les jours, les températures ressenties sont beaucoup plus basses. Vous avez peut-être remarqué que la météorologie nationale indique maintenant les valeurs des températures ressenties ; depuis que la présence du vent est quasi constante, chaque jour ; aujourd’hui encore, si j’en juge par le bruit dans les conduits de cheminée. La facture de chauffage va être conséquente cette année. Et le prix global de l’énergie, lui, va toujours en progressant. Si la croissance a déserté notre économie ; le prix de l’énergie, lui, est en pleine croissance. Comme toujours, il y en a qui se sucre pas mal au passage ; multinationales, compagnies et banques ne se plaignent pas du tout de cette situation. Elle vont très bien, je vous rassure. Merci pour elles !

    Sakaïcek…….

      30/04/2012 05:33:07

    Égouts sans odeurs
    C’est ce qui se passe à Jouy sous Thelle ; les égouts n’ont ni odeurs, ni effluves malveillantes, ni rejets pestilentiels.Non! Les égouts sont secrets, inodores, insipides. En clair, le projet d’assainissement communal, va être asséné à la population jeudi prochain 3 mai 2012.. A  Fleury, loin de la salle de réunion du conseil municipal de jouy, afin d’éviter, semble-t-il, l’intervention musclée des forces de l’ordre. Comme c’est devenu la coutume à Jouy. Force de l’ordre dont le siège social réside dans notre chef-lieu de canton : Auneuil.  Donc, très loin de Jouy, la réunion publique va se dérouler, tant le sujet est brulant… Puant ! Devrions-nous dire. Donc des études et des négociations menées dans le plus grand secret, le plus grand silence ; un silence très pesant ; un silence assourdissant, un silence qui en dit long. Maintenant nous commençons à comprendre que tout le tapage, le chambardement et les escarmouches à propos de la réhabilitation de la salle socioculturelle, cachait, en réalité, dans l’ombre, les tractations d’un dossier bien plus destructeur des finances communales ; des revenus et des économies de nos concitoyens. LECHOJOVACIEN compare les habitudes de gestion et de communication de notre conseil municipal avec des pratiques moyenâgeuses, antiques et tribales, comme au temps des Seigneurs .C’est malheureusement le constat que nous pouvons faire à chaque réunion de ce conseil qui avance à marche forcée, en rampant dans un terrain tortueux et boueux . Nous pensons, quand à nous, être revenu comme au temps des soviets, avant la chute du mur, où tout se tramait, se décidait dans des conciliabules troubles, opaques et secrets. Où se trouve la nouvelle Loubianka, dans Jouy, qui pourrait un jour nous empêcher de diffuser certaines vérités qui fâchent ?
    Le mensonge n'est bon à rien, puisqu'il ne trompe qu'une fois. ( Napoléon Bonaparte )

      01/05/2012 07:54:36 

    Muguet en mai
    Le muguet, vivace aux petites clochettes blanches, est aussi une plante toxique. La commémoration de cette fleur et la fête du travail pourraient s’inviter de manière toxique dans la Campagne Présidentielle. Le symbole de ce 1er mai est surtout la commémoration de luttes populaires, syndicalistes et politiques, toujours entachées de violence, souvent tachées de sang. Aujourd’hui, en tout cas, des défilés Parisiens qui pourraient encore plomber davantage, la campagne du Président sortant, tant les exaspérations politiques sont chauffées à blanc ; le blanc du muguet ; le blanc du mois de mai. François Hollande, en tête des sondages, semble avoir épuisé la plupart de ses arguments ; Nicolas Sarkosy semble, quand à lui, avoir conservé par devers lui, quelques traits, certainement très perfides, lancés avec sa grandiloquence coutumière, sa virtuosité dans l’éloquence ; une pratique de notre Président, maintenant, bien connue de tous. De Gaulle a dit un jour « Il faut toujours être là où on ne vous attend pas » ; Les électeurs, quand à eux, savent où l’on peut attendre Sarkosy. Sur le terrain du discours et des promesses, difficiles à tenir ; ce fut l’une de ses activités privilégiées tout au long de son quinquennat. Pauvre premier ministre, qui en fut souvent réduit à inaugurer les chrysanthèmes. La silhouette de notre cher président est pratiquement incrustée en arrière-plan de tous les écrans de France. Tant il s‘invita dans nos repas et nos déjeuners, pour nous réexpliquer, continuellement, le jeu de sa politique, au travers des louanges de ses propres actions en tant que Président de la République. Que n’a-t-il pas fait ? Que n’a-t-il pas dit ? que n’a-t-il pas fustigé ? L’économiseur d’écran qui parviendra à restaurer la qualité des écrans de nos téléviseurs et de nos ordinateurs, n’a pas encore été conçu. Donc il est permit de penser que notre cher Président en a gardé un peu sous la pédale, pour le sprint final, dans la course sur les Champs Élysées, à la conquête du palais de l’Élysée. François Hollande, en campagne depuis plus d’un an, risque la fringale soudaine qui vous coupe les jambes dans les derniers mètres. Une arrivée dans un mouchoir ; pour reprendre les termes de la petite Reine. Quand à vos mouchoirs, quelque soit le lauréat du dimanche 6 mai à 20h00 GMT, vous allez les sortir dès le lundi 7 mai, tant est grand le gouffre financier et politique des impérities, des inaptitudes et des incompétences de nos hommes politiques ; toutes tendances confondues ; toutes couleurs arborées. En auriez-vous douté un seul instant ?
    Il vous sera beaucoup réclamé à vous qui avez tant promis (Tendance)

     02/05/2012 06:34:02 

    Tchernobyl, Fukushima et ensuite….
    Les catastrophes nucléaires de Tchernobyl et de Fukushima nous ont rappelé que la France est le pays le plus nucléarisé du monde. De telles catastrophes peuvent très bien survenir près de chez nous. Bien que tous les scénarios de catastrophe aient été envisagés, étudiés et même expérimentés, rien ne nous met à l’abri de la fusion d’un réacteur nucléaire. Un enchainement de causes accidentelles et cataclysmiques peut très bien provoquer l’accident majeur qui était absolument imprévisible. On en apprend beaucoup à chaque nouvel accident. Mais on ne peut quand même pas souhaiter la mutation d’un réacteur nucléaire en bombe atomique, à seul fin d’enseignement. Jusqu’à présent avec ces trois accidents nucléaires, si l’on prend en compte celui de Three Mile Island, on avait appris beaucoup pour faire progresser la sécurité des centrales. Mais,il n'en demeure pas moins que toutes les possibilités d’accidents nucléaires majeurs, n’ont pas fait l’objet de leur démonstration en vraie grandeur ; heureusement ! On se répète;  s’il faut faire sauter une centrale atomique pour vérifier que les simulations et les prévisions sur ordinateur se révèlent exact ; ce sont les populations voisines de la centrale qui ne vont pas du tout ; mais vraiment pas du tout gouter la plaisanterie. Plaisanterie qui nous rappelle que notre beau village de jouy sous Thelle se trouve entre les centrales de Nogent sur Seine, de Paluel et de Panly. Pas moyen d'y échapper. Nous n’avons plus qu’à choisir à quelle sauce nous serons irradiés. Â Tchernobyl, toutes les populations ont été évacuées dans un rayon de 30 kilomètres ; à Fukushima dans un rayon de 20 kilomètres. Â Tchernobyl, ce sont 15000 victimes dans les mois qui suivirent la catastrophe, qui seront officiellement déclarées. Â Tchernobyl c’est toute l’Europe qui s’est retrouvée sous couverture radioactive, aux becquerels forts peu sympathiques pour nos globules blancs, entre autre ! La centrale de Penly se situe à 91 km de Jouy sous Thelle ; pas tout près pour une ballade à pince ; mais pour un nuage ensemencée de petits becquerels, par un vent de nord ouest, comme on en a si souvent, par ici ; une véritable promenade de santé, donc, pour ces cirro-stratus pollués et avides de foutre la zizanie dans notre ADN .Pas très réjouissant tout cela ; mais il faut bien l’évoquer un jour. Existe-t-il des plans de préventions, de communications et d’évacuations en cas d’accident nucléaire gravissime ? Il est permis d’en douter ; tant l’incurie de nos responsables, de nos élus est grande en ce domaine. On fait souvent des manœuvres contre les incendies, mais rarement les organismes de secours communiquent sur les précautions indispensables à prendre en cas de pollution par des résidus de matières fissiles. On ne peut que souhaiter que les techniciens et les ingénieurs du nucléaire, disposent de tous les moyens nécessaires pour assurer la pleine sécurité de nos centrales. On n’ose, quand même, espérer que les responsables politiques, ne fassent l’économie des remises en cause nécessaires, dans le domaine du nucléaire, à la suite d’un incident dans une centrale. En ces temps de crise financière, monétaire et politique, ces précautions absolument cruciales, risqueraient de passer au second plan.on les connait bien, nos dirigeants! Dans le domaine de la recherche, pour une meilleure sécurité des centrales nucléaires, un spécialiste des fusées, Von Braun, se disait très préoccupé à chaque lancement de fusée réussi. Non par sentiment d’auto-flagellation, mais parce qu’il craignait, disait-il, que la fusée n’emporte en son sein le défaut ou la faille qui feront certainement rater le prochain départ de sa copine, la suivante, sur le pas de tir. Il en est de même pour les centrales ; elles hébergent, encore, elles aussi, en leur cœur la faille, le défaut, la paille qui les feront partir en fusion, si les techniciens n’y prennent garde. C’est pourquoi il faut rester très vigilant, car les centrales nucléaires ont un cœur gros comme çà ; et qui peut battre très, très fort.
    Le coeur à ses raisons que la raison ignore

      04/05/2012 07:27:34  

    Allo ! Â l’eau ! Hello !
    Invité par voie de publication dans les boites aux lettres, nous nous sommes rendus en la bonne ville de Fleury, dans l’Oise. Très forte participation à la réunion d’information du Syndicat Intercommunal d’Assainissement des communes de la Vallée du Rû du Mesnil. La salle multifonctions de Fleury ne suffisait pas pour recevoir les participants à cette réunion ; une partie du public dut se tenir à l’extérieur, afin de recevoir les échos de la réunion par les vasistas entrouverts de la salle multifonctions. Après présentation du projet, nous avons appris que la décision finale reviendrait au Syndicat Intercommunal d’Assainissement des communes de la Vallée du Rû du Mesnil. Il nous a été présenté les deux types d’assainissement en vigueur dans notre pays en zone rurale. Â savoir l’assainissement collectif, d’une part, et l’assainissement individuel, d’autre part. Les inconvénients et les avantages des deux systèmes ont été largement explicités et commentés par Mr louvet. De nombreuses questions du public, très préoccupé par les futurs développements du projet, sont venues enrichir la tenue et la teneur de ce débat. Car il y aura débat ! Le public des communes concernées par ce projet, sera consulté par chacune des municipalités respectives. Les Maires des communes de Jouy sous Thelle , Le Mesnil Théribus, Fresnes l’Eguillon, Senots et Fleury, s’y sont fermement engagés. Les grandes lignes du projet tiennent donc en quelques chiffres : Cout global du projet : 22 000 000 € (vingt deux millions d’euros) (144 310 540 Francs)(14 milliards 431 millions et 54 mille anciens francs). Taxe de raccordement aux alentours de 1000€. Réalisation des travaux si le projet est accepté : Dans les trois ans à venir (certainement en plusieurs tranches) Date buttoir de la réalisation de l’assainissement collectif : 2016 . Â cette date tous les systèmes d’assainissement, collectifs ou individuels, devront être mis aux normes. Par conséquent notre projet d’assainissement devra être réalisé ou en cours de réalisation. Enfin et c’est là le plus important :Le cout du m3 d’eau pour les particuliers : 9.86€ par m3 ; très proche des 10€ préalablement annoncés. Nous avons pu remarquer une intervention très pertinente de monsieur Maurice Monge, conseiller municipal à Jouy sous Thelle, au sujet de ce cout très élevé. Monsieur Maurice Monge insiste très fortement sur le fait que de très nombreuses familles aux revenus modestes ne pourront pas supporter très longtemps un cout aussi pharaonique dans leur budget. L’intervention de monsieur Maurice Monge a été très fortement applaudi par tout le public de la salle. Ce qui revient à dire que pour une consommation de 120m3/an pour un ménage de 4 personnes la facture s’élève à : 9.86€ x 120m = 1183.20€/an ( 7871.48 Francs) ; à condition que d’ici trois ans le prix du m3 d’eau n’ai pas été augmenté ; ce qui s’avère très improbable en ces temps de crise monétaire, financière et politique. Monsieur Maurice Monge insiste aussi sur le fait que les familles peuvent comporter plus de quatre personnes ; surtout parmi les ménages les plus modestes. Nous allons clore ici ce premier chapitre sur cette réunion d’information, car il y a encore beaucoup d’avis et de propositions qui ont été présentés au cours de cette réunion, dont nous nous ferons les rapporteurs prochainement. Nous vous invitons à consulter LECHOJOVACIEN qui a publié dès hier soir les grandes lignes de cette réunion.
    Il faut mettre de l’eau dans son vin pour qu’il n’y ait pas d’eau dans le gaz !

      06/05/2012 06:41:36    

    En jaune sur les Champs Élysée
    On y est enfin. Depuis le temps que cela dure. Ce soir 20h GMT, la ligne d’arrivée sera franchie ; bouquets et lauriers remis ; lauréats acclamés par leurs supporters. ?? Ah ! Oui ! J’oubliais, il n’y aura qu’un seul lauréat ce soir ; donc lauréats acclamés par leurs supporters. Il y aura aussi beaucoup de supporters déçus, ce soir ; des supporters qui vont manger leur écharpe. Concorde ou Bastille ? Ce soir… Il est amusant de rapporter les symboles que sous-tendent ces deux lieux célèbres de notre Capitale. Bastille : Une prison, d’abord ; une victoire, populaire, ensuite. Concorde : Le rassemblement, l’apaisement, après la bataille….. Allez savoir ! « Concorde, divinité des Romains, fille de Jupiter et de Thémis. le dictateur Camille, pour apaiser les querelles sans cesse renaissantes du sénat et du peuple, éleva le Temple de la Concorde ; cet édifice était situé au bas du mont Capitolin. Le sénat s'assemblait souvent dans ce temple.» Ainsi parlent les livres d’Histoire ; une Histoire dont, ce soir, engrenages, rouages, bielles, pignons et crémaillères vont de concert, s’encliqueter, s’embrayer et s’engrener dans la grande mécanique de l’Histoire de notre pays, sans aucun espoir de retour ; on ne refait jamais l’Histoire deux fois. Histoire, dont un épisode de plus, de la cinquième république, sera ainsi au menu, ce soir ; pour la prochaine demi-décennie. C’est à vous maintenant, chers électeurs, aujourd’hui de faire cliqueter l’urne dans l’atmosphère feutrée des isoloirs de vos Mairies respectives, afin de faire coulisser les bielles du train de notre Démocratie, qui ne doit être ni Omnibus, ni Express, mais TGV de toutes nos attentes. Attentes bien souvent en pannes, attentes maintes fois dirigées vers les voies de garage; attentes presque toujours déçues, que la récente Campagne Présidentielle nous a continuellement réitéré, continuellement resservi, continuellement rabâché sous forme de promesses et de démagogie. Demain, 7 mai, le Président de la République Française, devra faire face à toutes les attentes légitimes de nos concitoyens. Le livre de bord de la conduite des affaires lui sera présenté ; la hauteur de nos sacrifices  nous sera communiquée. Plus besoin de longs palabres, de longs discours, de longs conciliabules ni de longues entrevues ; la somme à payer nous sera assénée comme un couperet, tel un marteau-pilon ; la note et le ton de la partition économique à orchestrer, ayant déjà été joués dans le concert spéculatif des places boursières, Mondiales et Européennes ; mélodies spéculatives et économiques, toutes en accord et en harmonie pour faire plonger, notre Beau Pays dans la récession et le désespoir de ses concitoyens. Triste journal au soir du 7 mai 20h GMT. Les notes de la gamme écrite sur la portée de nos difficultés entonneront les octaves de nos déconvenues. Une symphonie de pleurs ; un opéra de grincements de dents (les édentés pouvant, pour une fois, se réjouir). Les trompettes du jugement dernier seraient-elles annoncées ? L’apocalypse pour bientôt ? Bien sûr que non, nous sera-t-il rétorqué. Gardez espoir dans vos dirigeants, vos élus, nous sera-t-il susurré….. Mais le puits de la dette, sans fond, à rembourser et le volume des cadeaux à faire aux électeurs, demeureront absolument incommensurables. Incommensurables pour nos frêles épaules de citoyens. Rassurez-vous! aujourd'hui, vous êtes encore électeurs (la belle affaire); demain vous serez redevenus contribuables, assujettis, justiciables et imposables(la bonne affaire). C’est vous qui voyez… Heu ! C’est vous qui payez !

    Dieu merci! J'ai encore les moyens de faire des dettes! (Sacha Guitry)

    06/05/2012 16:35:23 

    Hollande, Sarko et Jouy
    Jouy, Hollande et Sarko…. ?? Quel rapport me direz-vous ? Â part nos deux illustres finalistes, on ne voit pas très bien ce que Jouy sous Thelle pourrait revendiquer dans ce triumvirat. Hé bien si ! Il y a un rapport ; et colossal le rapport. Figurez-vous que le couple Hollando-Sarkosy va recevoir, à l’arrivée ce soir à 20h00, sur les Champs Élysée, un prix de 22 000 000 d’euros ; et cela pour chacun des deux champions. Jouy sous Thelle n’est pas en lice pour les Présidentielles à ce que je crois savoir.( Si vous aviez des infos de votre coté, communiquez-les moi rapidement). Jouy sous Thelle n’a pas gagné au Loto, non plus ; ça se saurait ; et de toute façon Jouy sous Thelle est trop timoré pour se lancer dans cette entreprise ; que pratiquent chaque semaine, des millions de nos concitoyens. Non ! Rien de tout cela, mais, souvenez-vous, vingt deux millions d’Euros, c’est le montant du projet d’assainissement du syndicat intercommunal des eaux du Rû du Mesnil. Les habitants de Jouy sous Thelle , Le Mesnil Théribus, Fresnes l’Eguillon, Senots et Fleury vont devoir financer leur projet d’assainissement avec cette même somme de vingt deux millions. D’un coté Cadeau de l’État pour des individus qui ont du, quelque peu, confondre Campagne et Champagne. De l’autre pour nos communes, point de Champagne, mais de l’eau ; de l’eau qui va bientôt nous être revendue au prix du Rosé de Provence, si cela se précise. Cette somme sera donc versée à nos deux compères, net d’impôt, ni assortie d’intérêts. Pour nos malheureuses communes, cette somme sera quand à elle, accompagnée d’intérêts, que nos concitoyens paieront de toute façon. Car ces trois fois vingt deux millions d’Euros, qui seront délivrés par l’État et les collectivités, sous forme de dotations, d’aides ou de subventions, seront au final prêté à l’État par des banques Chinoises ou Sud-Américaine, quand ce n’est pas des Émirats Arabe, tant est grand notre déficit monétaire. Et plus on avance dans l’ordre alphabétique de la qualification des agences de notation; et plus les taux d’intérêts, de ces banques, augmentent. Notre triple A (AAA) devant très prochainement se dissoudre dans les miasmes de la crise économique et financière. Ami Jovacien ! Quand on aura mis le futur président sur orbite Élyséenne, t’as pas fini d’payer !

    L'économie est une science qui est seulement à la portée des riches.

      07/05/2012 07:29:19  

    Échec au Roi
    Hier soir sur le grand échiquier de la politique, un nouveau Président et né dans la Cinquième République. Un autre Président de la République a rejoint les livres d’Histoire. Mat! Nicolas Sarkosy assume la pleine responsabilité de sa défaite. Ayant perdu sa Reine ; en l’occurrence la pleine confiance de la majorité des électeurs ; le Président sortant ne pouvait plus mathématiquement relever le défi des Présidentielles ; obligé qu’il était de ne pouvoir se déplacer sur l’échiquier politique de la Campagne Présidentielle, que de cases en cases. Donc, un Président battu, mais pas terrassé. Le journal « Les Échos » revient sur l’analyse de la défaite du Président Sarkosy. Malgré un bilan honorable en ces temps de crise, les erreurs de jeunesse du début de son quinquennat, ont littéralement plombé la Campagne Présidentielle du Président Sarkosy, d’après cet éditorial. Les médias ne lui ont pas facilement pardonné ses méthodes de démocratie directe. De trop nombreux discours ; beaucoup trop de rencontres populaires sur le terrain. Le Général de Gaulle avait le plus souvent recours aux conférences de presse pour faire passer son message ; mesurer sa popularité. Il n’intervenait à la Télévision, qu’en cas de crise ou de problèmes sérieux. Le premier ministre d’alors, se chargeant de gérer les affaires sociales et les difficultés économiques, internes au Pays. Le premier Ministre François Fillon, éminence grise de Nicolas Sarkosy, malgré son grand talent, est trop souvent resté dans l’ombre du monarque. Tout au long du quinquennat, le Président Sarkosy a toujours donné l’impression d’être en campagne. Ce qui a pu conduire à beaucoup trop de promesses difficiles à tenir, tant les caisses Nationales sont sinistrées. Le Président Sarkosy a péché non par mensonge, mais par imprudence. En ces temps difficiles pour tout le monde, vouloir réconforter et donner de l’espoir peut avoir des effets négatifs ; des effets boomerang. Le Président Sarkosy en a fait les frais. Les trois Chanceliers de l’Échiquier, successifs, que sont Jean-Louis Borloo, Christine Lagarde et François Baroin, n’ont pu contenir, malgré leur grand talent, la détresse financière et économique de notre pays ; la montée inexorable du chômage. Préoccupations majeures de tous les Français. On n’a pas cessé de le rappeler tout au long de la Campagne. Donc un nouveau Président est né ; Propre sur lui ; blanc comme la neige ; blanc comme l’agneau qui vient de naitre. Comme on dit aux Échecs, « les blancs jouent en premier et gagnent ! »

    Président !Président ! Qu’avez-vous fait de vos cinq ans ? (Tendance)

      09/05/2012 06:56:10 

    La bataille de l’eau lourde
    Un titre célèbre que l’on peut retrouver sur le site
    « http://www.jouy-sous-thelle.org/spip.php?article142 » .Le site « Vivre ensemble à Jouy sous Thelle», revient en détail sur la réunion d’information du 3 mai à Fleury. Il offre de nombreux documents audio-visuels à consulter sur son site. Il apparait clairement que les couts de l’assainissement individuel ont été majorés ; ceux de l’assainissement collectif, volontairement minorés ; dans le but évident de nous faire avaler jusqu’à la lie, la coupe, particulièrement indigeste, de la dépollution de nos eaux usées. L’eau potable risque d’être particulièrement salée à Jouy sous Thelle, dans un avenir proche. On arrive même à nous réserver un tarif du M3 préférentiel pour nos deux communes de Jouy sous Thelle et du Mesnil Théribus. Monsieur le Maire de Senots, Président de notre communauté de commune, Monsieur Gérard Lemaître évoque, avec juste raison, la possible mutualisation du prix de l’eau dans l’Oise (sans grand espoir de réussite, d’après lui) (mais qui ne demande rien n’a rien !) ; Quand le syndicat du rû du Mesnil, très magnanime, fixe, lui, le prix du M3 de l’eau, à la tête du client. Comment espérer que de grosses communes comme Beauvais, Creil, Compiègne ou autres, acceptent d’intégrer dans la facture de leurs habitants quelques centimes d’Euro, afin de soulager, un peu, celle des habitants des petites communes ; alors que le « Cartel » du Rû du Mesnil fait payer 9.86€ à Jouy et au Mesnil, contre 8.76€ pour les trois autres communes. Un peu plus d’un Euro de différence. Tout cela parce que nous avons quelques kilomètres de canalisation en plus. Imaginez-vous quel tarif serait alors le m3 d’eau si Fleury était à 100 km, Je vous raconte pas la facture. Le syndicat du Rû du Mesnil n’est pas « foutu » de mutualiser le prix de l’eau au sein de son organisation ; comment voulez-vous que des Députés, des Sénateurs ou des Conseillers Généraux, arrivent à faire accepter par leurs électeurs, une dilution communautaire des factures d’eau sur la tête des habitants de l’Oise.Le Syndicat du rû du Mesnil fait, sur ce plan là  une démonstration criante d’anti-solidarité. Comme s’est écrié Monsieur Maurice Monge, en réunion, « Vous, vous foutez du monde ! » .Oui ! C’est du « Foutage de gueule ». Nos lecteurs nous excuseront, certainement, notre vulgarité ; mais il ne demeure plus que ce langage pour crier, hurler même, notre désaccord dans ce projet si mal ficelé. Un projet pourri d’avance. Quand on a pu remarquer, en réunion, la très grande hostilité au projet présenté, manifestée, très dignement, par la foule très importante, à Fleury ce soir-là, le 3 mai 2012. La tenue du débat, très courtois et très poli de ce jour-là, nous a conduits à une mise sous hypnose de nos concitoyens et de nous mêmes, qui allons devoir faire les frais de ce projet assez mal embouché; c'est le moins que l'on puisse dire. On garde, malheureusement, l’impression (pure hypothèse) que la petite commune de Fleury (un peu plus de 500 habitants) (donc avec un budget réduit) voudrait se faire payer à nos frais une magnifique station d’épuration « Nickel/Chrome », comme on dit ; donc à nos frais, j’insiste, nous, justiciables des communes de Jouy et du Mesnil. J’espère de tout cœur, me tromper sur ce coup-là ; tant sont sympas les Habitants de Fleury (eux aussi n’ont pas leur gentilé) ; tant est au fait de ses responsabilités et de son efficacité, leur Maire, Monsieur Philippe Fort. Donc nous pouvons observer, dès maintenant, une atmosphère assez délétère dans le débat légitime, sur ce projet pharaonique, d’assainissement collectif et communautaire. Nous avions indiqué, précédemment, que nous reviendrons sur ce sujet ; c’est chose faite, maintenant. Et notre discours est loin d’être asséché, dans les temps à venir, car le flux de nos critiques n’est pas prés d’être tari.

     

     Nombreux sont encore les murs à abattre, les murailles à rabattre (Tendance)

      10/05/2012 07:06:54 

    Taisez-vous !
    Il semblerait que la liberté de communication, sur internet, dans notre village, soit conditionnée, contingentée, voire réprimandée.  LECHOJOVACIEN nous rapporte cet état de chose. Nous ne pouvons pas rester indifférents à son cri. Si tel est le cas, c’est l’indice d’une audience de plus en plus importante, des différents sites de notre village qui communiquent sur internet. Donc un certain succès dans notre effort de communication. Les grands médias journalistiques quotidiens et hebdomadaires peuvent communiquer, apparemment, en toute impunité. Certains même, sont parfois à la limite de l’incorrection, voire de la diffamation (L’Observateur de Beauvais). On peut pratiquement tout dire sur le papier ; sur internet, ce n’est pas encore le cas, visiblement. (comme à la télévision, d’ailleurs) Et pour cause : les journaux, dans une semaine ou deux auront rejoint la pile des parutions au fond d’un placard, dans les toilettes, près de la cheminée ou dans le bac de recyclage prévu à cet effet. Dans un an ou deux, plus aucun de ces journaux ne sera disponible pour le public ; ayant servi à alimenter la cheminée .Ces publications seront tout au plus encore disponibles pour quelques rares collectionneurs. Tandis que sur nos sites, si on n’efface pas les messages après leur consultation, tout ce qui aura été publié restera vivant et consultable, à tout instant, par tous, à l’infini et cela jusqu’à la mort d’internet ; la nuit des temps, certainement ; l’éternité, peut-être, si l’humanité ne fait pas de gaffe, avant. Cela, on s’aperçoit très bien que quelques-uns commencent à s’en rendre compte ; ils ont mis du temps quand même ; Internet a 27 ans ! J’avais dés le début de mes publications, précisé, que je m’attachais plus à un devoir de mémoire sur mes blogs et forums, plutôt qu’à une mission d’information, de critiques et d’objections. Ce qu’il m’arrive, quand même, de réaliser, parfois. D’autres sites sur Jouy, depuis déjà quelques temps, s’acquittent de cette tâche avec brio. Sur internet, c’est comme si toutes les publications s’étalaient en lettres de feu sur fond de ciel bleu, au dessus de nos têtes ; consultables par tous et  visibles à tout moments ; en bien comme en mal ; en positif comme en négatif. On comprend très bien que certains ne supportent plus de voir au dessus de leur tête, en permanence, le script de certaines de leurs erreurs ; le rapport de leurs bévues. Un peu comme dans la Bible, le doigt de Dieu qui les suit imperturbablement au gré de leurs pérégrinations. Il en résulte que l’autodafé électronique semble être devenu leur tentation. Le média papier peut toujours être finalement et durablement éliminé ; souvenez-vous de Fahrenheit 451. Le média électronique a, lui, la capacité fantastique de s’auto-multiplier ; bien plus vite que les rotatives. Une info, malfaisante ou non, parait sur Internet et dès lors qu’un quidam tente de faire supprimer cette publication auprès de ses auteurs ; la tâche se révèle rapidement impossible, tant le copié-collé aura dupliqué ces documents. En cela Facebook y parvient en quelques minutes, grâce à son milliard d’abonnés. C’est un peu, comme si ce quidam devait tenter de récupérer des tracts accusateurs, lancés dans le vent de la juste information, à des milliards d’exemplaires. Quelle entreprise; ma pov'dame !

    Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.( Voltaire..peut-être..)
      11/05/2012 05:31:00

    Régime spartiate
    La crise Grecque s’aggrave ; pratiquement plus personne pour gouverner le pays ; les partis extrêmes aux portes de la démocratie. Tous prêts à jeter l’Euro aux orties. La pire des solutions ; car la Drachme ne vaut rien face à l’Euro, le Dollar et le Yuan. Mais ils n’en ont rien à faire, ces extrémistes. Des conditions très dures pour les Grecques, aujourd’hui ; mais des lendemains absolument dramatiques pour la Grèce en général. Un terrain très fertile pour ces partis extrémistes (de droite comme de gauche) Ils le savent mieux que tout autre, ces politiciens. Ils vont faire couler l’Europe en quittant l’Euro, afin de provoquer encore plus de malheur dans les populations concernées. Ces partis agissent comme les mafias Italiennes ; L’exploitation du malheur et du désespoir des populations. Ils ont très bien compris le mécanisme des agences de notation et de la mondialisation. Les conséquences économiques et politiques de leurs actes ne les concernent pas, ne les intéressent pas, ne les émeuvent pas ; trop heureux de pouvoir, enfin, exercer leur emprise sur leurs semblables. Dans la période de l’entre-deux-guerres les partis extrémistes, de tout bord, ont fait main basse sur une Europe dévastée par la guerre, ruinée économiquement et socialement. Conséquence : Encore plus de malheur : Et de facto, la deuxième guerre mondiale ; fille de la première. Ainsi tous ces névrosés de la politique, peuvent pleinement exercer leur art sur le dos des populations dans la misère ; enragés qu’ils sont depuis des décennies de ne pouvoir venir sévir dans les gouvernements ; tant les démocraties, au fil des consultations électorales, les renvoient à leur juste place : Le placard des idées subversives. En Europe les partis extrémistes ont déjà fait une victime : Nicolas Sarkosy !


    Ventre affamé n’a pas d’oreille

      12/05/2012 07:13:01 

    Gouy-les-Groseillers
    Inscrits 30 - Abstentions 5 (16,67%) - Votants 25 (83,33%) - Blancs et nuls 0 (0,00%) - Exprimés 25 (83,33%) ?? 30 votants ! Seulement ! Mais combien d’habitants, alors ? 39 ou 40, ce chiffre peut varier ; au grès des déménagements. Gouy-les-Groseillers, cette toute petite commune de l’Oise, a compté à une certaine époque seulement 10 habitants ; 18 habitants au recensement de 1999. La commune s’est développée, par la suite, sur les 3.07 km², que compte sa superficie (la superficie d’une grosse exploitation agricole). Gouy-les-Groseillers avait jusqu’alors le titre de plus petite commune de l’Oise. Mais voila qu’elle risque d’abandonner ce titre prestigieux au bénéfice de Vrocourt dont la population stagne depuis plusieurs années ; 39 habitants au recensement de 2007. Difficile d’établir, dans ces conditions, une comptabilité précise ; tant ces données sont volatiles ; un déménagement, la construction d’une nouvelle maison, et Hop! On reprend le décompte.De toute façon Le village de Vrocourt devrait acquérir la célébrité dans d’autres domaines. Avec 38 inscrits sur les listes électorales, Nicolas Sarkozy y a récolté 30 voix ; 83.33% des suffrages exprimés. Notre ancien Président, qui se trouve maintenant en vacances (pas vraiment souhaitées) devrait faire une petite visite dans la commune de Vrocourt, pour remercier, par un de ces discours (parfois démagos) dont il a le secret. Çà s’rait ti pas sympa ? Çà !M’sieur l’Président !

    Se réfugier dans un village pour en faire le centre du monde. (Jules Renard)

       14/05/2012 08:32:52

    Boucan et Pétarades hebdomadaires
    Avec le retour du printemps, les pelouses réclament de nouveau leurs soins hebdomadaires .Qui consiste principalement dans la tonte de celles-ci. Les haies développent très vite leur feuillage et surtout la longueur de leurs rameaux ; là aussi le taille-haie doit intervenir. Les potagers réclament, quand à eux, le passage du motoculteur. Tout cela pourrait très bien aller sans problème ; mais c’est sans compter avec la vie moderne. La vie moderne a développé et proposé aux jardiniers que nous sommes, toute une panoplie de machines vraiment très peu silencieuses. C’est le moins que l’on puissent dire. C’est pourquoi que la plupart des municipalités on prescrit des horaires très précis dans ce domaine. Proscrivant Le dimanche et les jours fériés, l’usage de ces petites machines, pourtant si bénéfiques à nos activités du Week End. Certaines communes tolèrent, cependant, le passage de ces engins, le matin des jours précédemment décrits. Pratiquement la plupart des propriétaires se plient, de bonne grâce, à cette petite contrainte. Car bon nombre des habitants travaillent toute la semaine et ne disposent plus que de la fin de la semaine pour procéder à ces petits travaux d’entretien. Mais voila, alors que le bruit est interdit Dimanche et fêtes, on assiste à un déchainement de décibels qui n’ont rien à voir avec cette motoculture de plaisance. Toutes sortes d’engins tels que motos et quads, à moteurs souvent gonflés et surtout à pots d’échappement volontairement trafiqués ; afin de produire un vacarme assourdissant mais gratifiant pour les glandes, pour ne pas dire plus, de ces pilotes sans scrupules. Sans scrupules pour la tranquillité de nos villages. Et que fait l’autorité, pendant ce temps-là ? Rien, comme à son habitude ! Elle qui fustige et réprimande, par voie d’arrêté, le malheureux citoyen qui tondrait sa pelouse ; Bénéficiant, le malheureux, de la seule éclaircie, sans pluie, depuis plus d’une dizaine de jours. Donc en fin de semaine, des pratiques, certes bruyantes, interdites par les autorités ; alors qu’elles ne s’exercent que dans un but utilitaire. Et que voit-on dans les chemins, quand ce n’est pas dans les champs, eux-mêmes, la libre circulation vrombissante de machines utilisées, à usage détourné, pour le déchainement passionnel de quelques névrosés. Des machines qui sont toutefois très souvent utilisées pacifiquement à des usages sportifs et de loisirs, sans déchainer de tels concerts de décibels. De plus l’usage dominical des chemins par les promeneurs perd complètement, son caractère bucolique et champêtre. La marche à pied dans la fumée, la poussière et le boucan, ne séduit plus les habitants de Jouy sous Thelle. Il y a encore quelques années on pouvait observer de nombreux groupes de visiteurs et de promeneurs dans les chemins ; chemins entretenus à grand frais par les Agriculteurs et aussi par le personnel communal. Chemins, faut-il le rappeler, destinés surtout et principalement à la circulation des machines et des remorques agricoles. Aujourd’hui, en fin de semaine, la campagne est vide de ses promeneurs, laissant la libre circulation à ces chevaliers du mépris de l’autre, caracolant sur leurs destriers mécaniques et tonitruants aux centimètre-cubes frauduleusement débridés Mais l’heure n’est plus à la courtoisie et au respect de l’autre. Non ! Ce sont les apaches, les impolis, les indélicats, les sournois et les voyous qui ont pris le pouvoir. Dans notre canton, j’ai pu observer une commune qui avait pris des dispositions et engagé des frais pour interdire l’usage de ces chemins, aux véhicules qui ne présentent pas un caractère stricte d’utilité agricole. Cette commune c’est Beaumont-les-Nonains. Il y en a peut-être d’autres. Un habitant de Jouy sous Thelle a réussi à faire respecter les lois en matière de bruit dans les communes ; il en a résulté la remise aux normes de notre ancienne salle des fêtes. Pourquoi ne pourraient-on pas obtenir des autorités que l’usage des chemins par ce loisir hebdomadaire, se pratique avec des machines aux moteurs non débridés, non trafiqués. Cela deviendrait plus supportable pour tout le monde. Car en démocratie tout le monde a le droit de circuler, si tant est qu’il n’indispose pas riverains et promeneurs par cette débauche de pétarades assourdissantes, injustifiées, prohibées et inutiles.

    15/05/2012 06:17:52  

    Un pont pas loin
    La salle socioculturelle est, enfin, en voie de finition. Après avoir fait couler beaucoup d’encre, les bétons nouveaux ont été coulés ; les structures nouvelles installées. Le sujet de Tendance, nous permet mieux de juger de l’aspect final. On a le sentiment que l‘architecte n’a pas voulu trahir l’esprit du bâtiment originel. L’ancienne salle des fêtes était un hangar agricole amélioré ; dans cet esprit là, c’est gagné. Faisons remarquer, que pouvoir construire une salle des fêtes, dans une petite commune, dans les années d’après-guerre, était une sacrée performance, économique et humaine. La guerre ayant ravagé les hommes, les pays et les économies ; la reconstruction devait se passer des matériaux nobles, couteux et devenus rares. Â Beauvais, le Pont de Paris doit être reconstruit, actuellement, parce que le béton utilisé et les ferrailles mises en œuvre, à l’époque, étaient de mauvaise qualité. Il fallait, alors, reconstruire vite avec les moyens du bord et avec le peu de sous qu’il restait dans les caisses. Dans Beauvais et dans beaucoup de grandes villes, cruellement meurtries par la guerre, il y avait un peu partout des baraquements provisoires ; pas de tour ni de barre ou d’immeuble de banlieue ; il faudra attendre la prochaine décennie, pour voir surgir des bâtiments vraiment en dur, dans les ZUP et les nouveaux quartiers. C’est pourquoi l’aspect hangar agricole, de la salle socioculturelle actuelle, nous gène un peu. Les boiseries extérieures trouvent plus leur style en région de montagne, plutôt qu’en plaine, chez nous, en Picardie. Les lambris, chez les particuliers, se trouvent plus à l’intérieur des logis, plutôt que sur les façades de leurs maisons. Les services de l’équipement ne le tolèreraient, d’ailleurs, pas. Essayez de déposer un permis de construire personnel, avec un revêtement en lambris de sapin et vous verrez, très rapidement, votre projet atterrir dans les poubelles de l’administration. En revanche si vous faites réaliser les plans de votre projet, à grand frais, par un architecte réputé et un peu déjanté, qui a du, de temps en temps, fumer la moquette, vous aurez toutes les chances de voir aboutir votre permis de construire. C’est ainsi qu’ici ou là, on peut remarquer quelques horreurs architecturales. Dans notre région, ce sont principalement les enduits, la pierre calcaire et la brique que l’on trouve sur les façades de nos bâtiments. Et aussi l’association des colombages de chêne avec les torchis et les silex ; matériaux directement issues, localement, de nos paysages Picards. Mais de lambris de cette nature : Pas à ma connaissance ! Donc on est très réservé quant à l’aspect de ce bâtiment, qui se trouve être très proche d’une Église, à l’architecture remarquable, qui de plus, est classée.

     Les gouts et les couleurs, çà ne se discutent pas ; et pourtant !

    16/05/2012 08:55:54 

    Asséner l’assainissement
     LECHOJOVACIEN publie aujourd’hui la circulaire reçue par
      les habitants de Senots. Un ultimatum en bonne et due forme ; sans aucune précision technique, comme le souligne très justement LECHOJOVACIEN. Â peine 15 jours pour répondre, pour se retourner, se prononcer sur un dossier aussi lourd, aussi important, aussi grave ! Malgré la très grande participation des habitants des cinq communes le 3 mai dernier, tout le monde n’y était pas, ce soir-là. Et à part les communications faites par tous les sites internet sur Jouy sous Thelle, notre Mairie, n’a pas daigné produire, dans nos boites aux lettres, un résumé des débats publics de cette soirée du 3 mai. Nous savons très bien que la consultation des sites sur internet, est encore trop confidentielle pour que tout le monde soit vraiment au courant des enjeux très importants qui vont découler de l’accord ou non des populations de nos cinq communes. Donc, pour l’instant, dans nos boites aux lettres, pas vu apparaitre le plus petit bout d’une circulaire du même type que celles qu’ont déjà reçu les habitants de Senots. Toujours un métro de retard à Jouy ; n’est-ce-pas ! Peut-être trop de « Ponts » au mois de mai, va-t-on nous répondre. « Sans réponse et sans observation de votre part avant le 31 mai 2012, nous considérons votre avis favorable à la poursuite des appels d’offre et à l’exécution des travaux. » C’est cette formule qui me chagrine ; « Sans réponse = Avis favorable ». Donc une consultation par défaut. Je préconiserais plutôt une réponse « obligatoire », formulée par chacun des chefs de famille des municipalités concernées. Ils sont malins nos élus ! Ils ont fait leurs petits sondages (Il y en a des dizaines par jour, en ce moment). Ils ont calculé que si on additionne : Les habitants qui ne sont pas au courant de ce projet démentiel ; les habitants qui sont absents durablement, en ce moment, de nos communes (des gens en vacances ou en voyage) ; les habitants qui s’en foutent (il y en a, malheureusement, quelques-uns) ; Les habitants qui ne peuvent se prononcer en toute connaissance de cause, privés qu’ils sont, des précieuses données techniques (ce sont certainement les plus nombreux). Donc nos élus ont pu constater que le projet pourra passer à la majorité. Car la grande majorité des indécis, par manque cruel d’information, et en toute honnêteté, n’oseront renvoyer leur réponse. Et grâce à la combine de nos élus, ces indécis deviendront des voix favorables au projet. Projet qui pourra, alors, être entrepris, grâce à l’accord tacite de la majorité des habitants. C’est çà « faire de la politique ». On peut rendre hommage à nos élus ; dans ce domaine-là, ils sont habiles !Il suffit d’estourbir le « Pékin Lambda » par quelques belles formules, quelques vagues promesses, le tout dénués de réelles et honnêtes données techniques, quantitatives et surtout monétaires. Car n’oubliez pas qu’à ce jeu-là, c’est eux qui battent les cartes, poussent les pions et jettent les dés…Pas vous ! Mais soyez certains d’une chose : C’est vous qui paierez ! En douteriez-vous, encore ?

     

    Accord par défaut, ou défaut d'accord (?)
    18/05/2012 05:46:47

    Les Maires au Pôle Emploi
    Notre pays compte actuellement 36783 communes ; donc logiquement 36783 mairies ; donc par déduction : 36783 Maires. (on est doué pour le calcul mental). N’y en aurait-il pas un peu trop ? Nous sommes en Europe, nous a-t-on précisé ; même si actuellement c’est le foutoir. Et en temps qu’ Européen, nous pouvons observer nos partenaires et nos voisins. Prenons le cas de l’Allemagne, par exemple ; en ce moment elle est à la mode ! Donc l'Allemagne comprend 13 000 communes, soit en principe 13000 bourgmestres. Le système politique Allemand peut nous paraitre plus compliqué et nous déconcerter, quelque peu ; nous qui ne sommes pas dans une constitution Fédéraliste et nous sommes surtout habitués à centraliser la plupart des pouvoirs à Paris .Donc comment font nos amis Allemands pour administrer les collectivités locales avec seulement 13000 subdivisions communales pour un pays de 80 millions d' habitants récemment réunifié ? Alors que la France a besoin de 36783 communes pour administrer son territoire dans un pays qui compte un peu plus de 65 millions d’habitants. Spécificité Française ! Vous sera-t-il répondu, en cœur, par tous les élus, les Maires, les Députés, les Sénateurs, les Ministres et aussi le Président. Pas cons ces gars-là ! Pas envie de se retrouver au Pôle Emploi. Mais alors que les politiciens spéculent sur l’utilité ou non de certains postes de fonctionnaires, ne serait-il pas plus judicieux de faire l’économie de quelques Mairies, devenues obsolètes ? Et qui coutent beaucoup de sous à la collectivité. Mais je crois que dans ce domaine on met le doigt sur un sujet tabou ; tabou dans les couloirs de l’Assemblée, comme dans ceux du Sénat. Un sujet très brûlant sur lequel nous allons revenir bientôt. Donc à très vite!…Si vous le voulez bien !

    Gouverne le mieux qui gouverne le moins. (Lao-Tseu)

      19/05/2012 07:06:25  

    SPANC, ADUEC, SIA, DCE
    Que cachent ces initiales ? Ah ! Oui ! J'me souviens! Je me souvient du SPANC, comme si c'était hier ; il devait envoyer des contrôleurs pour renifler la teneur de nos égouts ; il y a encore quelques années, de cela. Là aussi, grande émotion chez les ménages ; encore une fois, manque de véritable information de la part de nos élus ; la caste d’en haut, finalement ! Toujours la même technique ; une vague publication vers le public ; jamais d’informations précises et concises ; ils ont vraiment peur de leurs électeurs, de leurs administrés, ces élus et ces fonctionnaires. Toujours est-il, qu’il y a quelques années, nous devions voir venir dans nos demeures, des quidams chargés de soulever les tampons des regards de nos épandages, de faire des prélèvements, de produire une facture pour leur prestation, de nous informer de la date des résultats d’analyse de nos cacas et de s’en retourner, tout guillerets, satisfaits de la besogne accomplie, sonner à la porte de notre voisin ; la prochaine victime ! Nous n’avons jamais vu personne ! Dieu sait, que nous avons guetté, à l’horizon, le messager du SPANC…Point de contrôleur ! Ce qui inquiétait les assujettis, à l’époque, c’était le tarif de la prestation ; le type de prélèvement ; la méthode d’analyse ; les travaux éventuels à réaliser ; le délai de ces réalisations ; leur montant. Mais comme les élus, une fois de plus, n’ont pas été capables de communiquer efficacement, l’affaire de l’analyse de nos eaux usées, s’est plutôt terminée en « eau de boudin ». Maintenant nous devrions de nouveau entendre parler du SPANC. En attendant vous pouvez aller voir  ici, car il ne faut pas compter sur nos Mairies pour nous indiquer le chemin…..Du SPANC. Quand aux ADUEC, SIA, DCE et autres sigles cabalistiques, je vous fiche mon billet que vous allez en entendre parler prochainement….Très prochainement, d’ailleurs !

    Écoutons nos élus ; égouttons nos égouts (Tendance)

    19/05/2012 09:13:17   

    On vous l’a déjà dit !
    Dans le coltard ! Rappelez-vous ! On vous l’avait prédit ! La facture vient de nous être présentée. La catastrophe est bien plus grande que celle prévue ici. LA Grèce va sortir de l’ Euro ; Les banques sont en train de lâcher l’Espagne ; le Portugal, qu’on avait oublié, croule sous le poids de la dette et supprime les congés des ses salariés . Quand à la France, elle n’est pas prête à faire le moindre sacrifice pour liquider sa monstrueuse dette. Écoutez tous les économistes, les journalistes spécialisés et les observateurs sur tous les médias confondus. Ils vous parlent, avec objectivité, des sombres perspectives des mois prochains. N’écoutez surtout pas les politiques, toutes tendances confondues, très préoccupés, en ce moment, de retrouver un nouveau mandat, car vous, vous savez déjà pour qui voter aux législatives. Les Français ne sont pas prêts à faire le moindre sacrifice pour nous libérer de la dette. Ceux qui ont voté à gauche attendent leurs légitimes cadeaux promis pendant les présidentielles. Ceux qui ont voté à droite, ne voudront absolument pas supporter le moindre centime d’augmentation de leurs impôts, tant Nicolas Sarkosy leur avait promis la rémission de leurs impôts. Les observateurs le clament : Il suffirait que tout le monde perde un peu de pouvoir d’achat, travaillent un peu plus, et paye un peu plus d’impôt, pour que notre dette nationale se résorbe dans de bonne condition. Il n’en est rien ; déjà les enseignants ont le doigt sur la gâchette, car on leur a parlé de réaménagement d’horaire ; Les plus riches contribuables sont déjà sur le départ, vers les paradis fiscaux ; les un peu moins riches prêts à mettre à l’assemblée un grand nombre de députés de droite et d’extrême droite ; Les retraités hostiles à la moindre baisse de leurs pensions ; Les extrêmes des fronts de gauche prêts à en découdre avec le gouvernement, sous forme de gigantesques manifestations. Bref, pas un Français qui ne veuille faire un effort dès maintenant. Les observateurs et les économistes, le martèlent depuis des mois : Si l’on ne prend pas les mesures courageuses dès maintenant, le chômage va décupler, l’inflation va exploser, les impôts vont augmenter, le temps de travail va s’allonger, l’âge de la retraite va reculer, l’épargne des Français va s’effondrer et le pire : Les taux de remboursement de la dette nationale vont enfler considérablement, tant la notation des agences aura dégradé la crédibilité boursière de notre pays. Pauvre Nicolas Sarkosy ; il y a perdu son mandat dans tout çà. Pauvre François Hollande ; il va devoir faire face à ce tsunami de difficultés. Si j’étais à sa place, je prendrais pension chez les Obama ; car on n’y rigole, visiblement, plus qu’en France…..Là-bas… Aux USA ! Je ne reviendrais pas sur le territoire national. Finalement, la dette, il faut bien que les Français sachent que si nos gouvernants, toutes tendances confondues, ont fait, sans discernement, explosé la dette, c’est bien pour notre bonheur, à nous Français. En douteriez-vous encore ?

    Plutôt vous coucher sans souper, que de vous lever avec des dettes.
    (Benjamin Franklin)

      21/05/2012 08:17:02 

     Ladueque
    L’ADUEC ! Je vous avais bien dit qu’on allait en recauser ! Allez voir ici sur  LECHOJOVACIEN et ici sur Vivre ensemble à Jouy sous Thelle. Par contre sur le site officiel de la Mairie , ils ne connaissent pas. Faut-il que nos élus prennent leurs électeurs pour des Couillons Magnifiques, pour leur resservir onze ans après, le même projet, qui avait été repoussé par la grande opiniâtreté de l’ADUEC
    ; par la vigilance et la détermination des électeurs. Comment un projet présenté à une époque plus heureuse pour les contribuables, pourrait-il être accepté, haut la main, actuellement, dans une ère de crise Européenne, politique, monétaire, financière, économique et sociale. Cela prouve combien nos élus sont aveuglés par leur propre incompétence. Ils continuent de nous prendre pour des Gogos ! Quant à nous dire que c’est l’opération de la dernière chance ; qu’à partir de 2016, il n’y aura plus aucune subvention pour un tel projet. Quel sera le paysage politique et social de notre pays vers 2016 ? Tout va tellement vite aujourd’hui….Tout change tellement vite. Où sont donc les subventions dans le projet actuel qui demande aux habitants un tarif de l’eau à 10€ du m3. Petit calcul : 135000m3/an, c’est la consommation moyenne indiquée par l’ADTO (tiens un petit nouveau parmi les initiales initiées). Donc la consommation des cinq communes du Rû du Mesnil. Hors, si on prolonge notre petit calcul : 135000 m3 x 10€ = 1 350 000 € pour une année de consommation. Et si on calcule sur vingt ans ; le délai moyen de toute opération financée par l’emprunt ou le crédit ; on arrive à : 1 350 000€ x 20 ans = 27 000 000 €. Vingt sept millions contre vingt deux millions le cout initial du projet actuel. Vous voyez très bien qui est le mécène, le donateur, le créancier de ce projet absolument dispendieux : Les habitants des cinq communes ; et plus particulièrement les habitants de Jouy sous Thelle, dans le projet qui nous concerne. On peut toujours argumenter sur le prix de l’eau fourni par Véolia, sur ces vingt années… Oui ! Mais ! il se trouve que ce sont les cinq communes du syndicat des eaux, qui fournissent, gracieusement, la matière première ; en l’occurrence Le captage de l’eau du Rû du mesnil au nord du territoire de la commune du Mesnil Théribus. Donc on nous revend très cher, quelque chose, que l’on possède, gratuitement sous nos pieds ; si l’on voulait caricaturer, nous aussi. Il n’en est pas vraiment ainsi ; tout le monde l’aura bien compris. Mais Véolia s’est fait une spécialité de revendre très cher à ses clients un bien fondamental qui appartient à la collectivité ; bien fondamental que l’état et les collectivités territoriales ont cédé au domaine privé .En ce qui nous concerne, Véolia a capté les droits sur notre environnement, pour deux fois rien ; tant l’endettement de l’État et des collectivités territoriales est scandaleux. Il faut se rappeler que Véolia avait annoncé dans les dernières années du siècle dernier, qu’il se positionnerait partout, entre autre, dans la distribution de l’eau en France. Il avait remarqué que le réseau de distribution Français avait plus de soixante ans, et devenait donc obsolète. En clair il va falloir ouvrir toutes les routes de France pour remplacer les canalisations. Cela se fait déjà, le plus souvent, dans les communes, à chaque installation des réseaux d’assainissement collectif. La doctrine de Véolia est de capter toutes les structures de notre environnement, de leur appliquer un traitement financier, et de nous les revendre à prix d’or. La prestation fournie n’ayant plus aucune mesure avec le tarif appliqué. Nous fournissons à Véolia, sur l’eau et notre environnement et bientôt sur l’air que nous respirons, une gabelle et un octroi, sans communes mesures avec la réalité. Souvenez-vous l’ancien régime qui appliquait la gabelle sur le sel et l’octroi sur les marchandises. Deux motifs graves de révolte qui ont en partie concouru à sa disparition. Gare à toi ! Véolia !

     

    « Après l'Humanité, l'eau est la plus précieuse création de Dieu(verset 54 de la sourate (Coran)) »

      22/05/2012 13:40:03  

    Entrechats et ronds de jambes
    Il se passe de ces choses, ma bonne dame, dont vous n’avez pas idée. Sur le site officiel de la commune  depuis près de quarante huit heures, un article à géométrie variable, papillonne et survole notre site communal ; apporte sa petite touche pointilliste, ici ou là, sur des informations de la plus haute importance. De la pure fantaisie ! Le site officiel de la commune  est la voix de l’information honnête et objective des élus et des dirigeants de notre commune. La municipalité se doit de parler d’une seule et même voix ! Un point c’est tout ! Donc, un site dont nous ne tarissons pas d’éloge ; tant il est à la hauteur de la compétence de ses initiateurs ; sur Internet on appelle ces personnes, des webmasters. Notre Maire, lui-même, rendit hommage à ces spécialistes, lors de l’ouverture officielle du site. Mais là, c’est, il est vrai, un article embarrassant, pour la survie du projet commun d’assainissement, qui suscite, notre émoi, notre émotion. On a l’impression que l’article évolue au gré des événements ; au gré des informations. Nous ne sommes pas du tout des journalistes, mais nous avons quelques embryons de connaissance du code de déontologie de cette profession éminemment respectable. Â savoir : quand un journaliste s’est trompé, ou qu’il a été fourvoyé par une de ses sources, il publie, le plus souvent un démenti, ou, ce qui est plus rare, retire carrément l’article (ce qui se fait parfois sous certaines pressions, dans l’audio-visuel). Et le tout accompagné des excuses de la rédaction. Rien de tout cela dans le cas présent. On sait très bien que gouverner et administrer, c’est le plus souvent l’art de louvoyer au gré du vent des évènements et des situations, sans perdre de vue le cap primordial de ses convictions. Mais en matière d’information objective et honnête, revoir sa copie tous les 5 minutes, après l’avoir déjà publié, vous conduit tout droit à la perte de toute crédibilité. Seuls les romanciers pratiquent cela, mais c’est pour le plus grand bonheur de leurs lecteurs. Ce qui nous fait dire que l’information de nos concitoyens n’est pas un roman, mais un journal qui ne s’en tient qu’aux faits ; rien qu’aux faits !
    fluctuat, nec mergitur

      24/05/2012 07:18:42   

    Thelle Bray : un rêve brisé
    On se souvient de ce scandale. Notre commune a du emprunter pour sortir de la communauté du Thelle Bray. Les autres communes de la communauté, aussi.
    Le Maire de Porcheux, présidente de la CCTB, responsable de la mauvaise gestion de la communauté disparue, est aujourd’hui à la tête d’une petite commune en pleine expansion. Petite commune, qui a déjà installé son tout-à-l’égout ; mis en chantier plusieurs lotissements ; dont un avec de très nombreuses parcelles qui sont à bâtir, en ce moment..Plus toutes sortes d’aménagements urbains sans commune mesure avec ceux réalisés à Jouy sous Thelle. Les câbles aériens y sont maintenant enterrés sur tout le territoire de la commune. Le clocher a lui entièrement été restauré. Lors de la réunion du 3 mai au soir à Fleury, à la question évoquant la mise en place de l’assainissement à Porcheux , il a été vaguement répondu que la politique d’expansion de Porcheux, lui avait permis de financer tous ces travaux, il y a environ deux ans. Ce seraient les futurs acquéreurs des terrains à bâtir, qui financeraient, en partie, le montant de ces travaux très importants pour une petite commune de 300 habitants. Pas vraiment convainquant !

    « Tenter de persuader, c'est démontrer que l'on n'a pas d'arguments pour convaincre. » (Elisabeth Wolff )

      25/05/2012 06:17:06   

    Assainissement perso
    Et si comme Porcheux on faisait son petit tout-à-l’égout pour soi tout seul ; rien que pour nous ; en famille. Un tout-à-l’égout propre sur lui ; sans odeur ; sans débat houleux ; étudié et installé dans la sérénité. Après tout pourquoi pas ? Porcheux y est bien parvenu ! Une si petite commune, sans commerçant, sans entreprise, juste quelques fermes. Avec un taux
     d’endettement très grand ; mais un budget à l’équilibre. Elle a réussi à financer son assainissement au moyen des subventions de l’ADTO, de ses fonds propres, de ses emprunts
    (??) et de sa politique intensive d’habitats nouveaux. Â Jouy sous Thelle, il y a 30 ans, on s’est penché, sérieusement, sur la question. Mais les études d’impact et les devis ayant été très artificiellement exagérés et gonflés, la municipalité d’alors, repoussa, avec effroi, le projet. Avec clairvoyance aussi, car déjà à l’époque, quelques petites communes s’étaient ramassées économiquement, au moment de l’entrée en fonction de leur nouvel assainissement. Mais Jouy s’est privé des moyens que Porcheux a déployé récemment. Il y a 30 ans, Jouy a refusé un gros projet d’urbanisme proposé par l’agence « Claude Michel » de Beauvais. 100 maisons devaient être construites à Jouy. Les terrains étaient déjà retenus. Mais la municipalité, très frileuse, refusa l’offre. Une offre qui sous-tendait l’installation de nouveaux commerces et peut-être de nouvelles entreprises. On entendit murmurer, à l’époque, qu’avec un tel projet, on risquait de voir venir de la « racaille » de banlieue. Milly sur terrain et Savignies, qui sont des communes du même ordre que Jouy (ce ne sont pas des chef-lieu de canton) ont su, à l’époque, prendre le train en marche, et développer leur commune. La fin des années 70 était encore larges de promesses. Pas comme aujourd’hui ; où dans un contexte général de crise gravissime, on veut se lancer dans des projets faramineux. Si des erreurs ont été commises dans le passé ; si des politiques beaucoup trop timorées ont été menées, l’heure n’est pas à la mise en place de vastes chantiers très couteux et pratiquement impossibles à financer. Il va falloir attendre,un peu, pour cela. Vous ne croyez-pas?

    Vous leur avez fermé la porte ; ils sont passés par la fenêtre

      26/05/2012 06:25:02  

     Balle de match
    Cela s’empoigne dur en politique, en ce moment. Beaucoup de sport en vue des Législatives. Les amis d’hier, deviennent des adversaires. Les partis extrémistes peuvent ainsi ricaner. Et en plus l’Europe ne sort pas vraiment rassurée, quant à son sort, à l’issu des différents sommets. Les bourses se remettent à la baisse. Le AAA (triple A) de notre hexagone de plus en plus fragilisé. Il va encore falloir en passer par tout le vacarme des Législatives pour être fixé sur notre sort fin juin. En termes de privation, de récession et de chômage. Beaucoup de titres convoités en cette fin de printemps ; que ce soit à l’Assemblée ou à Roland Garros.
    « La chambre des députés, la moitié sont bons à rien. Les autres sont prêts à tout. » ( Coluche)

      28/05/2012 07:41:23  

      Titanic ou Costa Concordia
    Après les concertations, les informations et les réflexions de ces derniers mois ; notamment au mois de mai, qui fut riche en réunions profitables pour tous ; le projet d’assainissement collectif du Rû du Mesnil est venu s’échouer sur la plage rocailleuse de l’indignation de nos concitoyens. Le projet d’assainissement collectif, pourtant indispensable à nos communes, très mal piloté, dans les brumes de la désinformation, s’est engagé sur les hauts-fonds du mépris de la concertation des habitants et s’est finalement éventré sur les rochers, gardiens vigilants, de la détermination des électeurs. Â la barre, les capitaines des communes n’ont toujours pas accordés leurs appareils de communication envers un équipage avide d’information, toute légitime, sur le cout global de ce projet qui a fini par prendre de la bande dangereusement et a en définitive chaviré. Chaviré mais pas sombré. C’est le SOS, le message, que l’on peut retirer de nos propres conclusions, de la réunion d’information de l’ADUEC, de samedi dernier 26 mai 2012. Le navire est échoué et gravement endommagé, mais il peut être renfloué et voguer de nouveau pour le plus grand bien des habitants des 5 communes, concernées par le projet d’assainissement collectif. Non seulement l’ADUEC n’a pas fermé la porte de la concertation et de la négociation, mais propose, sa participation, ses idées et son aide pour remettre à flot un projet qu’il faudra bien remettre en ligne un jour ou l’autre, après avoir, évidemment, réduit la voilure et jeter par-dessus bord les lourdeurs du projet qui handicapent encore grâvement sa remise à niveau ; à un niveau du prix du m3 acceptable pour tous. Mais il ne faut pas se bercer d’illusions, en cette période de tempêtes monétaires, même si le prix du m3 est allégé, chacun de nous, devra affronter les vagues scélérates des surcouts du futur projet, pourtant relooké. Les plus faibles, financièrement, de nos concitoyens, toujours à fond de cale, risquant d’être submergés, voire noyés, par un projet, qui même allégé, en fera des naufragés et des victimes. C’est bien là le dilemme qui se dresse devant nous. Envoyer tout ce beau projet par le fond définitivement et se tourner vers un autre projet mettant en ligne des vaisseaux bien plus modestes pour les finances de chacun.Donc un projet, pour l’instant, unanimement rêvé, d’assainissement individuel, mais qui comporte des inconvénients, non négligeables, sur une navigation au long cours. C’est là le choix qui nous est proposé. Si ce n’est pas nous, pour l’instant, qui commandons le rafiot, c’est, quand même nous qui sommes dans la machine et qui pouvons faire voguer, par notre vigilance, notre détermination, ce projet d’assainissement vers des rivages plus respectueux du bien-être économique des habitants du syndicat des eaux du Rû du Mesnil. Souhaitons, de tout cœur, que cet assainissement, ne devienne par une galère.
    Bon vent !

     



    Les carnets de Jules Hostouley 

    29/05/2012 07:03:16   

    Bankia BanKeroute
    Les banques Espagnoles dans la tourmente ; l’État Espagnol qui risque la faillite ; L’immobilier qui affiche des pertes sans précédent ; un quart de la population active, sans emploi. N’y a-t-il eu personne, dans la Patrie de Cervantès pour crier « casse-cou » ? N’y a-t-il pas eu de gens assez raisonnables pour fustiger cette folie immobilière ? N’y a-t-il pas eu de gouvernements assez responsables, pour règlementer cette course effrénée à l’urbanisation tout azimut. N’a-t-on pas dit « construire des châteaux en Espagne ». Preuve que le risque a toujours été très grand, dans ce domaine. Aujourd’hui la monnaie Européenne n’a jamais autant été menacée. Beaucoup de nouvelles difficultés dans la cour de Mr Hollande. Prévues ou imprévues ; on ne sait pas. Faudra lui demander ce soir, au journal télévisé. Notre Président venant présenter le bilan des premières actions de son quinquennat. Qu’on aimerait qu’à Jouy sous Thelle, un élu vienne se soumettre au feu roulant des questions d’un journaliste…. De la radio, par exemple….Régionale et locale, parce que l’on est modeste. Car on n’a pas de station Télé à Jouy sous Thelle. Pas encore… Quoique ! Quoique ! Je me suis laissé dire que dans les milieux autorisés, vers le 1er avril de cette année, on a murmuré, mais vraiment susurré, l’éventualité, de l’installation d’une chaine de télé municipale
    en notre bonne ville de Jouy sous Thelle. Vous devez vous en souvenir, n’est-ce-pas, mais cela est une autre histoire. Donc ce serait tellement bien ce type de communication à Jouy sous Thelle. Faut-il que les enjeux du mandat municipal soient infiniment plus importants que ceux de notre nation tout entière, pour que l’on entretienne le secret, le flou artistique autour des projets et des réalisations de la Municipalité ? Ce soir le Président Hollande, en charge de tous nos espoirs, nos souhaits, nos désirs, portant sur ses épaules, tel un Hercule, les secrets les plus lourds d’une démocratie moderne comme la notre, sera au Rapport, comme on disait à l’Armée, à notre époque. Ah !!! Si à Jouy ça pouvait être un peu comme çà………


    « Taisez-vous Elkabbach ! » (Georges Marchais)

      31/05/2012 06:53:25  

    Vexin Thelle
    La communauté de commune du Vexin Thelle a toute compétence pour l’assainissement collectif ou individuel. Pourquoi n’intervient-elle pas dans le financement du projet d’assainissement du Ru du Mesnil ? Une communauté de communes forte de 42 communes et de plus de 20000 habitants. Un sujet brûlant sur lequel nous tenterons de nous pencher dans les prochains jours. Â bientôt.


    « Pour être un membre irréprochable parmi une communauté de moutons, il faut avant toute chose être soi-même un mouton. » (Albert Einstein)

    1/06/2012 06:55:22  

     On ne va pas en faire un fromage
    Comment voulez vous gouverner un pays qui compte plus de 365 sortes de fromages ? Dit un jour, le Général De Gaulle. Une allusion à la pesanteur administrative de notre pays. Une référence à la quasi permanence de la contestation des institutions. En France tout est revendiqué, contesté, décortiqué, discuté, analysé, critiqué, jugé puis voté ou rejeté. Pas confortable tout çà, pour un homme politique, même très éminent, qui s’est mis en tête de réformer le réformable. Car il y a beaucoup de tabous dans ce domaine et beaucoup d’irréformable dans nos institutions. Notre nouveau Président n’aura pas cette peine à l’issu du scrutin législatif. Dans quelques semaines, la France sera le prochain domino qui va être bousculé par le domino Hispanique, qui est déjà en train de s’effondrer. Les réprimandes de l’Europe sur notre politique de restriction budgétaire et la perte de notre crédit auprès des agences de notation, auront mis le feu à la structure administrative et financière de notre pays, déjà pratiquement constituée de cendres et de scories. Le Président Hollande devra, alors, sauter très rapidement dans l’équipement du Super Pompier pour tenter de circonscrire le sinistre de notre économie en ruine. L’heure sera à l’annonce des tours de vis budgétaires, des restrictions, des licenciements, de la levée de nouveaux impôts. Exit les promesses électorales ; bonjour la rigueur. « Ce n’est pas de notre faute ! Sera-t-il, alors, proclamé ! C’est la crise madame ! C’est la crise, je vous dis ! » Je suis convaincu qu’il est plus facile d’administrer un pays en crise comme le notre, plutôt que la France des 30 glorieuses, que l’on cite si souvent, en exemple, avec nostalgie. Tant les revendications de tout bord,
    en période faste, affluent, quotidiennement sur les bureaux de tous les ministères. Les Churchill, Roosevelt, De Gaulle, Pétain, Clemenceau et autres Napoléon, se sont forgés une solide réputation et une grande gloire, dans les périodes de crises ; dans les années de guerre. -  365 fromages, disiez-vous, donc ? Alors il faut ajouter le 366ème ! - Comment dites-vous ? Encore un fromage ? - Héééé ! Oui ! Le Hollande ! Si vous voyez ce que je veux dire………….
    Si vous êtes gêné par l’odeur du fromage ; bouffez-le ! (Tendance)

    03/06/2012 06:47:57  

    Faîtes des Maires
    Faîtes ou défaites les Maires. C’est là votre choix citoyen aux prochaines municipales. Quand à la Fête des Mères ; vous n’avez plus le choix ; c’est aujourd’hui. Trop tard pour le cadeau ! On vous avait prévenu ! Une fête avec une connotation politique, elle aussi. Instituée après la guerre de 14 pour rendre hommage à toutes les mères qui avaient perdu un être cher. Inscrite au calendrier, dans les années 40, par le vainqueur de Verdun, lui aussi un héros de la 1ère Guerre Mondiale. En vue de relancer, à l’époque, la natalité défaillante, en France. Une Fête entérinée officiellement dans les usages, par une loi votée en 1950. Une fête devenue commerciale, par la suite. Mais il faut bien que le commerce vivre…Survivre, même, en ces temps de difficultés économiques. En ce qui concerne la « Faîtes des Maires » cela pourrait devenir aussi la « Fête des Mères » tout au long de l’année. Et par le fait même, la Fête de la famille ; la Fête des Ménages. Car la Mère, en plus de son salaire, est toujours la « Maîtresse de Maison » ; la « Fée du logis ». Elle a encore pour vocation de gérer une grande partie du budget familial. Ses finances risqueraient d’être considérablement alourdies, dans l’avenir, par la politique désastreuse de nos Maires, en matière d’assainissement. On a connu dans le passé des triumvirats désastreux en politique ; Jules César en fut même victime, dans une Rome que l’on dit, de nos jours, toujours Antique. Dans le projet du Rû du Mesnil le «Quinqumvirat » des Maires aura précipité aux orties le budget de nos Mères, si l’on n’y prend pas garde. L’ADUEC nous appelle à rester vigilant face au Cartel des Maîres du Rû du Mesnil. Défaites ce projet d’assainissement trop couteux pour les finances familiales de nos cinq communes ! Proclame-t-elle ! Ce qui pourrait, alors, entrainer la « défaite » de nos cinq élus, lors de la prochaine consultation municipale. Ils ne doivent pas être à la fête en ce moment, nos vénérables et très respectés Maires, toujours en charge du légitime mandat, accordé lors du dernier scrutin municipal, par la majorité d’entre nous. Comme on les comprend dans leur détresse ; investis d’un projet qui risque de briser leurs frêles épaules. Le métier de Maire a évolué. Les dossiers sont devenus plus lourds à porter. Mais ils le savaient très bien, lorsqu’ils ont sollicité notre suffrage, ces Maires maintenant pris au piège de leurs responsabilités. Ils ne pourront plus faire la Fête, dans l’avenir, nos Maires, si les habitants renvoient aux Calendes Grecque, ad vitam aeternam, le fruit de leur travail : un projet aussi mal ficelé. De « Fait », ayant perdu la légitime confiance de leurs électeurs, ils seront mis au « Fait » de leurs responsabilités ; au pied du mur, en quelque sorte. En « Fait » c’est à nous électeurs, de nous mobiliser pour entrainer la « Défaite » de ce trop couteux projet. Au « Fait » aviez-vous perçu  les choses sous cet angle ?
     C’est aujourd’hui la « Fêtes des Mères » et nous souhaitons « Bonne Fête à toutes les Mamans ». Quand à nos chers élus municipaux, en l’occurrence le «Quinqumvirat » des Maires du Rû du Mesnil, si le résultat de leur travail n’est plus en adéquation avec vos aspirations, vous pourrez toujours profiter du prochain scrutin municipal de 2014, pour leur faire leur « Fête » ! (Électoralement parlant ; cela va sans dire !)
    Fest-noz

      05/06/2012 07:31:56  

    Marché Commun  Marché Humain
    Marché de Noël ; Marché aux Fleurs ; Marché aux Chevaux etc…. Des lieux, des espaces d’humanité et de rencontre, face à ces grandes surfaces pourtant si utiles à notre économie, mais tant déshumanisées, elles aussi. Marché de Saint Paul ; Marché de Gournay ; Marché de Beauvais. Des marchés aux portes de nos villages. Des marchés qui ont toujours autant de succès. Le petit dernier ; celui de Saint Paul, a su adapter quelques-unes des recettes du marché de Gournay, sans lui porter ombrage, car distant de plus de 20 kilomètres. Un nouveau marché à caractère animalier, entre autre, qui avait disparu dans le Beauvaisis. La création, sous une halle, d’une commune dynamique, dans un cadre naturel de rivière et de zones marécageuses aménagées. Le marché de Beauvais n’a rien perdu de son lustre, au fil des années, même si ses deux journées hebdomadaires sont parfois contestées, par quelques commerçants sédentaires et riverains de la place des Halles. Le marché de Gournay, un peu éloigné de chez nous, n’a rien perdu de son importance, au fil des décennies. Sa halle aux volailles est toujours aussi remplie et surtout toujours aussi bruyante, qu’il y a cinquante ans. Gournay, une petite ville, un chef-lieu de Canton, fort de ses deux cent commerces et de ses deux marchés hebdomadaires, qu’animent plus de cent commerçants non-sédentaires. Une petite ville, à taille humaine, qui peut attirer des retraités, pouvant ainsi, pratiquement se passer de véhicule, tant sont divers et nombreux les commerces de ce petit bourg. Un réel enjeu des temps futurs, lorsque les couts et l’utilisation de l’automobile en zone urbaine atteindront des sommets pas encore vraiment envisagés. Nous avons, aussi, bien connu un marché un peu plus éloigné, mais très important ; le marché de Formerie ; le marché du mercredi. Ayant résidé à Formerie et dans les environs, nous avons gardé le souvenir d’un marché très divers et très animé. Avec sa Halle au Beurre, où se négociaient de gros paniers de beurre bien jaune ; des rasières débordantes des œufs pondus dans les poulaillers du canton. Son marché aux cochons très célèbre et aussi son marché aux veaux. Rien que trois halles pour abriter tout ce négoce. Nous avons, encore, bien connu un marché très coloré, très vivant, très bruyant, très odorant, très chantant. Un marché chanté par Gilbert Bécaud. En descendant le cours Lafayette, dans les bas-quartier de Toulon. Un marché plein d’odeurs et des injonctions amicales, mais fermes, des matrones maraichères, qui vantaient leur étal magnifique de tous ces parfums, de toutes ces couleurs, de tous ces fruits, de tous ces légumes de ma Provence natale. On pouvait critiquer la marchandise, mais il fallait présenter de solides arguments, pour cela. De grands éclats de voix, de grands gestes, des jurons et finalement des éclats de rire. Tout çà « avé l’assent » C’est toujours ainsi dans le sud, sur le bord de la Méditerranée. Tous ces marchés qui ont survécu à la grande distribution, le doivent à la grande humanité de leurs acteurs, commerçants, camelots ou forains et aussi à la fidélité, l’assiduité, l’intérêt d’un public qui n’a jamais failli à son rôle.


    Il y a tout au long des marchés de Provence Qui sentent, le matin, la mer et le Midi Des parfums de fenouil, melons et céleris (G Bécaud)

     06/06/2012 07:00:39     

    Coquette petite maisonnette
    « « Depuis quelques mois de nombreuses maisons sont mises en vente à Jouy sous Thelle. Modestes petites maisons, amoureusement entretenues et fleuries tout au long de la belle saison et parfois plus. Petites maisons qui sont le plus souvent le logis d’une ou deux personnes aux revenus aussi modestes que leur petit pavillon, fruit de décennies de travail et d’économies. Les enfants ont grandi et se sont installés le plus souvent aux abords d’une grande agglomération. La maison est devenue très calme, voire souvent silencieuse. Nos retraités, car ce sont bien des gens qui ont pris leur retraite, après avoir peiné toute leur vie pour accéder à la propriété, comme on dit dans le ministère du logement, peuvent enfin jouir pleinement de leur modeste demeure, si chèrement acquise. Croyez-vous qu’ils le puissent vraiment ? Hé bien non ! Un consortium de communes en a décidé autrement. Un consortium qui se fait appeler « Syndicat des eaux du Rû du Mesnil ».Ils savaient, nos vénérables Papys et Mamys, que la note allait être salée (terme un peu bizarre pour une eau que l’on nous dit propre, potable et non polluée). Mais cela dépasse, aujourd’hui, toutes leurs prévisions. Cela faisait des années que des gens responsables, des associations comme l’ADUEC, les mettaient en garde contre des projets d’assainissement très peu respectueux des budgets des habitants. Nos malheureux retraités furent-ils trop confiants dans les actions de leurs élus ? Furent-ils très mal informés ? On ne le saura jamais. En tout cas leurs demeures sont à vendre. Et comme le prix de l’eau est devenu dément dans la commune ; pas beaucoup d’acheteur au portillon ! Actuellement les futurs acquéreurs se font communiquer toutes les caractéristiques techniques des futurs logements qu’ils désirent acquérir. Ils n’achètent plus au « coup de cœur », de nos jours. Quand on sait que certaines communes très proches de notre village distribuent l’eau potable à 1€ le m3 , il n’est pas difficile de remarquer vers quels cieux se dirigent leurs aspirations. » » Que dites-vous ? Vous avez la gueule de Bois ! Normal tout ceci n’est qu’un cauchemar ; de la fiction pure! Vous avez fait un mauvais rêve ! Tout ce que l’on vient de dire n’est qu’élucubration ….Mais ! (j’insiste !) Mais cela pourrait bien se passer vers les années 2015/2016 ; heureusement ce n’est pas encore la réalité. C’est pourquoi la balle est encore dans votre camp. Vous avez encore la possibilité d’influer sur votre avenir. Rien n’est perdu. Mais il ne faudrait pas tarder à faire connaitre votre opinion sur ce dossier.
    For sale

    08/06/2012 06:58:25

     C’est l’plombier ! Qui çààààà ????
    Le plombier Polonais est rentré au pays. Et La Pologne, comment ça va ? Très bien merci ! Après avoir été sortie de la mouise socialo-communiste Soviétique le 1er mai 2004 et mise sur la rampe de lancement de la prospérité, grâce aux fonds de l’Europe (nos fonds), la Pologne est devenue un pays de cocagne en matière de réussite économique. Qui n’est visiblement pas prêt à renvoyer l’ascenseur vers des pays comme l’Espagne. Qu’il faut maintenant sortir de la mouise. La volonté et la couleur politique de ses dirigeants nationalistes faisant bien comprendre au reste de l’Europe qu’elle n’envisageait pas, il y a peu, de partager les emmerdements des autres…Pays de l’Europe. Heureusement, une catastrophe aérienne est venu quelque peu corriger ces perspectives politiques peu en adéquation avec les aspirations d’une Europe démocratique. Il est vrai qu’embarquer le Président, une partie du gouvernement et quelques autres personnages importants en Pologne, dans le même avion, peut comporter quelques risques. C’est ce qui arriva : voler sur un Tupolev, soumis à des normes de sécurité encore très décalées par rapport à celles de l’occident, avec un équipage qui s’obstine à atterrir en PSV , malgré les injonctions de la tour qui ordonnait un atterrissage vers un autre aéroport. Cela peut  changer le cours politique d'un pays. C'est ce qui a fini par arriver. Donc aux élections suivantes, exit le jumeau du Président, et arrivée au pouvoir du leader libéral. Mon opinion est que, dans son histoire, la Pologne s’est souvent entêtée, avec courage, mais aussi avec un manque certain de maturité diplomatique, sur une ligne politique intenable en Europe centrale. Un pays Catholique noyé dans un océan de pays Orthodoxes et Luthériens. Très difficile de survivre politiquement ! Au XIXème siècle la Pologne n’existe plus, partagée par la Prusse, la Russie et l’Autriche. En 1939 La Pologne pense pouvoir contrecarrer les ambitions politiques d’Hitler, par sa seule action militaire ; trop confiante dans une armée courageuse mais surannée, face aux blindés modernes et aux stukas Nazis, exterminateurs et déterminés. Obligeant ses alliés à déclarer, dans la précipitation, la 2ème Guerre Mondiale. En 1980 la détermination courageuse de la classe ouvrière Polonaise, emmenée par un leader politique, devenu célèbre, sape les fondements du régime socialiste des pays de l’Est, annonçant la chute du mur de Berlin en 1989. Dans la tourmente Européenne actuelle, la courageuse Pologne saura-t-elle être à la hauteur de ses engagements Européens ? Car la voix de la solidarité est venue en Europe. C’est là, la seule voix que l’on devrait entendre maintenant.
    Solidarność

    12/06/2012 06:24:45

    God Save Our Garden

    Bonjour Les Jardinautes ! Si tout s’est bien passé dans votre région et dans votre jardin, ce mois-ci c’est l’arrivée des premières grosses récoltes. Jusqu’ici laitues et radis, asperges et pois, épinards et fèves se sont inscrits au menu de nos cuisines ; maintenant c’est au tour des pommes de terre de se mettre dans la file des épluchables à l’entrée de la cuisine encombrée depuis maintenant deux mois, par toutes ces primeurs. Une cuisine, devenue un laboratoire où il faut déjà songer à sortir écumoires et bassines cuivrées ; pots, bocaux et étiquettes. Les rhubarbes ayant ouvertes depuis le mois de mai leurs ombrelles généreuses, pourvoyeuses de tartes acido-sucrées et de brunes confitures au gout d’enfance et d’autrefois. Même branle-bas au royaume des fruits rouges ; les fraises de pratiquement toutes les variétés donnent, déjà depuis quelques semaines, généreusement, leurs gros bonbons sucrés qui viennent enrichir les yaourts et autres fromages blancs, les tartes et gâteaux nappés de chantilly. Les grosses non-remontantes, grâce à leurs productions abondantes, se trouvant transformées en coulis et confitures ; confitures souvent élus reines par les bambins, tant le gout prononcé de cet akène, le place, au royaume des saveurs, sur le même podium que le chocolat et la vanille. Pour les jardinautes les plus chanceux vers la fin du mois, de généreuses gousses, s’agitant au gré du vent, vont faire onduler les planches de haricots semés à la fin avril. Du coté des fleurs l’arrivée de la reine des jardins est annoncée pour ce mois-ci, avec des couronnes aux épines acérées, mais non mortelles, avec des nuances multiples et aussi variées que les atours royaux d’une Reine, britannique de son état, au jubilé récent.
     Honnie soit qui mal y pense

    15/06/2012 06:53:08 

    Brocante ou Foire à tout?
    Deux ans que nous n’avions plus de brocante. La fête en second, dans le village, si j’ose dire. Les Fêtes Patronales, comme les Ducasses dans ch’Nord , ont pris du plomb dans l’aile, depuis quelques années. La faute à qui ? Pas aux municipalités ! Elles conservent la tradition et continuent d’organiser la fête dans le village, malgré une certaine désaffection du public. Pas aux forains ! Un métier difficile ; toujours par monts et par vaux ; touché par la crise. Un métier assorti de règles de sécurité toujours plus contraignantes. Un métier où les plus petits on fini par renvoyer les chevaux de bois aux écuries. Non la faute est aux parcs de loisirs. Le porte-monnaie des Français n’est pas extensible ; l’argent dépensé dans les parcs de loisir est soustrait de la recette des fêtes de nos villages. Les parcs de loisir nous vendent du rêve Américain au prix des vieilles pièces du Dollar-Or. Le rêve Français n’étant pas au programme ; encore moins le rêve Européen….. par les temps qui courent ! Le parc de Saint Paul draine énormément de clients chaque dimanche, dans notre région, au détriment des fêtes de nos petits pays. Heureusement les communes se sont mises à avoir des idées et ont créé, pour certaines, des manifestations à caractères naturels ou sportives, des expositions et pour la plupart des autres, des brocantes et parfois des marchés de Noël. Il faut bien faire front aux « Campion » et à toute leur clique, si l’on veut pouvoir continuer à rigoler un peu dans nos campagnes. Donc Jouy a récupéré sa brocante, agrémentée de quelques nouvelles originalités .De généreuses tasses de café offertes aux exposants, souvent transis de froid, tant les printemps sont devenus glacials sous notre ciel surchargé de carbone et de vapeur d’eau. La possibilité, aussi, d’un casse-croute pour les exposants voraces et affamés, à un prix très bas. Quelques individualités « Clownesques » qui ont pu mettre du baume au cœur à un public qui redécouvre, en ces temps de crise, l’intérêt du marché de l’occasion. Peu d’achat coup de cœur, mais énormément d’emplettes utiles. Une tendance qui se dessine depuis le début de la crise. On investi moins dans la « déco » et dans les « collections » pour rechercher de plus en plus de l’outillage, du textile, de la vaisselle et toutes sortes d’objets encore moins chers que dans les nombreuses Braderies, Promotions et Solderies de nos « Grandes Surfaces » bien aimées. Malheureusement, la fête a dut s’interrompre vers les trois heures de l’après-midi. Un plaisantin ayant retiré la bonde du gros cumulus noirâtre, qui avait investi notre commune, dés les aurores de cette journée. Mais tous les chineurs le savent ; la plupart des transactions se font le matin ; la brocante, devenant l’après-midi un lieu de villégiature. C’est souvent, à ce moment là, au tour des quelques forains présents sur la brocante et des organisateurs bénévoles de pouvoir faire leur bénéfice dans cette journée.

    L’amour, c’est comme la brocante. C’est dans la remise qu’on fait souvent les meilleures affaires. (Simon Berryer),

    16/06/2012 08:03:25

     François XIV Roi des Français
    La Monarchie est restaurée. Nous avons élu notre nouveau roi : François le Flamby, quatorzième du nom ; Grand Duc de Hollande. Vive le roi ! Nous aurait-on menti le 6 mai ? Aurions-nous élu un Monarque, ce jour là ? On pourrait le croire ; tant la politique en France est devenue une affaire de famille ; une affaire d’oreiller ; une affaire de couple ; de couple royal. Comme au bon vieux temps de la monarchie, de la noblesse et de la féodalité, quand les femmes ne gouvernaient pas, elles intriguaient ; et si cela ne suffisait pas, elles empoisonnaient ; faisaient raccourcir et parfois même, faisaient empaler. C’est ce qui se passe depuis quelques jours. Pas dans les alcôves, antichambres et corridors de quelques forteresses moyenâgeuses, mais dans les canaux électroniques et sociaux de « Touiteur ». Twitter ! Qu’il faut dire.. Vous savez le gros oiseau du net, aux petits gazouillis nommés Tweets. Petits gazouillis virtuels, qui viennent de se révéler mortels pour le règne de la Royal, Ségolène 1ère la Pleureuse, Duchesse de Poitou Charente et autres lieux. Le tweet assassin de la Trierweiler, royale épouse de François XIV le Flamby, aura consommé le rêve d’une campagne paisible et législative pour les barons de la monarchie socialiste. Donc la Trierweiler, telle une Lucrèce Borgia, versa dans le calice virtuel de Twitter, le poison qui va emporter la Royal au royaume des politiques désavouées. La Trierweiler portant son royal assentiment sur la candidature du baron félon « Falorni ». Ce qui provoqua la colère, la révolte et les larmes de la Royal, Ségolène 1ère. Nicolas le divorcé, treizième du nom, Prince de Sarkosy, déchu de son trône royal, au Royaume de France, doit en ce moment se gausser avec tout son aréopage, de toutes ces chausse-trappes politico-politiciennes et familiales. Dans les contrées glacées de l’Est, la LePen, Marine 1ère la Haineuse, lance un contrât mortel sur la noble personne de la Kosciusko, Baronne de Morizet, Comtesse de l’Essonne . Le baron socialiste et félon Olivier Thomas, connétable de France, risquant sa noble tête, sous la hache acérée du prochain congrès socialiste. Pendant ce temps-là, la Aubry, Martine IV la tsarine , Reine du Grand Royaume Nordique des 35 heures, fille de Delors 1er l’Européen , futur monarque de l’Empire d’Europe ; donc pendant ce temps là, disais-je, la Aubry, en appelle à plus de discrétion sur Twitter. Elle ne doit pas aller souvent sur les réseaux sociaux ; où il est très difficile de rester discret. François le quatorzième qui a pu obtenir de son Chambellan, Jean-Marc le discret, Prince de Ayrault, la parité Baron/Baronne au sein de son gouvernement. Le voila donc bien entouré, notre bon roi de France, François XIV. Le crêpage de couronne sera son lot quotidien ; les intrigues toujours invitées à son royal repas. Ces imbroglios, ces embrouillaminis, ces méli-mélos, ce micmac Politico-familial et affectif, prouvent que la femme a repris sa véritable place dans la société. Après toutes ces années de luttes pour faire reconnaitre ses droits. Elle est en, tout point l’égal de son compagnon, en matière de droits et de devoirs. Elle a récupéré toutes ses prérogatives qu’on lui avait ravi. Prérogatives dont elle n’aurait jamais du être dépossédée.
    On gouverne mieux les hommes par leurs vices que par leurs vertus. »( Napoléon Bonaparte)

      18/06/2012 07:32:57   

    L’heure du bilan
    Les lumières se sont éteintes. On a rangé les drapeaux. Les sages se sont réunis pour faire l’expertise des dégâts économiques dans la maison France, dorénavant confiée aux socialistes. On l’avait déjà annoncé depuis quelques semaines ; la rigueur est en marche. Et les français n’y sont pas du tout préparés. Mais alors pas du tout. Alors que la plupart des pays de l’Europe se sont déjà mis la ceinture, depuis longtemps. Les économistes envisagent une perte d’au moins 4 à 5 points de pouvoir d’achat dans les prochains mois. Mais qui voudra, pour les plus privilégiés, abandonner un peu de son luxe quotidien ? Qui voudra réduire la qualité coutumière de ses vacances ? Qui voudra changer sa limousine pour une, un peu moins cossue, que celle de ces voisins ? Qui voudra réduire le nombre de ses « restos » du mois ; une réduction très certainement plus profitable à sa santé ? Qui voudra s’embarquer pour des destinations moins lointaines que prévu ? Qui voudra s’offrir une piscine de rêve un peu moins volumineuse que celle des amis ? Qui voudra…. ? Qui ? Qui ? On peut multiplier les propositions. On n‘a pas parlé de réduire sa part de consommation alimentaire, la qualité de son logement, l’éducation couteuse de ses enfants, ses dépenses en matière de culture, ses dépenses de santé, ses déplacements utiles et professionnels, son épargne etc… etc… Non ! Point question de réduire le train de vie normal et nécessaire pour toutes les familles. Mais plutôt de toucher au domaine du luxe et du super luxe. Seulement voila, si d’aventure quelques Français, soucieux de leur rôle de citoyen responsable et solidaire, supprimaient une petite partie de leur superflu, on assisterait, aussitôt, à une levée de boucliers de tous les professionnels du luxe. On assisterait de nouveau au suicide de quelques grandes toques de la gastronomie Française. On assisterait, immédiatement, à la mise au chômage de quelques salariés ayant eu le tord de travailler pour le très fructueux marché du luxe. On assisterait, aussi, à de grands plans sociaux dans l’industrie automobile .Donc, par manque de courage politique, la France continuera de conforter les Français dans leurs rêves. Les Français, les plus privilégiés, vivant la tête dans les nuages, au dessus de leurs moyens. Très mauvaise conjoncture pour les socialistes, avec une France en panne de progrès. Il va bien falloir augmenter la pression fiscale en France, si on veut tenir ses promesses en matière de diminution de la dette.
    Aujourd'hui, cela va être : travailler plus pour payer plus (François Hollande)

      20/06/2012 07:12:15   

    Comme une eau contre cantonniers
    Hommage aux agents communaux. Ce printemps pourri nous permet, nous jardiniers, d’apprécier la qualité de la tache des agents communaux dans notre commune. Les pluies devenues quotidiennes et abondantes depuis de nombreuses semaines, voire depuis plusieurs mois, handicapent lourdement la mission de nos deux agents communaux. Tout est à recommencer quotidiennement. Les pluies multiplient la progression des mauvaises herbes et accroit considérablement la pousse des pelouses, des gazons et des haies. De plus le mauvais temps continuel entrave considérablement la bonne marche des travaux de nos agents communaux. Qui de plus, doivent travailler quotidiennement sous les intempéries. Ce métier, pourtant très dur, offre l’avantage de travailler au grand air. Mais ce n’est pas pour cela qu’il faut journellement peiner dans un marécage ; voire une rizière nauséabonde. De plus, comme tous les jardiniers, nos deux agents communaux, qui aiment retirer une satisfaction personnelle de leur labeur quotidien, doivent se désoler de ce climat qui vient saboter, chaque jour, le produit de leurs efforts. Si ce temps-là continuait en juillet, je pense que Mr Le Maire devrait certainement faire appel à un troisième agent, tant la tache va devenir de plus en plus lourde. En attendant, amis de Jouy sous Thelle, éviter absolument de polluer l’espace public par toutes sortes de déchets, fréquemment observés sur nos trottoirs et sur nos espaces verts. Nos deux sympathiques agents communaux, qui gardent toujours le sourire, vous en sont déjà reconnaissants.
    Sur la route de Berthier, Il y avait un cantonnier…..(Chanson Canadienne)

      22/06/2012 08:08:24  

    Le VEXINFO du Vexin Thelle
    L’envoi du très luxueux magazine du VEXINFO de la communauté de commune du Vexin Thelle me rappelle que la communauté de communes n’a pas pour vocation d’aider les communes dans la réalisation de leur assainissement. C’est ce que nous rappelait son président, Mr Gérard Lemaître, le 3 mai dernier, à Fleury. Mais quelle est sa vocation, alors ? Collecte et Traitement des déchets, culture, sport, complexe aquatique, réhabilitation d’hôpital, assistance à l’enfance, aux personnes âgées, sentiers de randonnées, nouvelles technologies et….. et Assainissement collectif et individuel.
    C’est bien ce qu’indique le site officiel de la commune de Jouy. Beaucoup de priorités dans cette mission, mais aussi du superflu, dans le contexte de crise actuel. Alors, pourquoi la communauté de commune du Vexin Thelle, à l’instar d’autres communautés, très proches et très connues, ne peut elle pas prendre en charge, une partie des investissements en matière d’assainissement, des 42 communes qui la compose. C’est bien, encore une fois, ce que nous avons entendu de la bouche de son Président un certain soir du 3 mai 2012. Il semblerait que la mission de la CCVT se limite à l’étude et à la gestion des cours d’eau et aux rivières. Cela nous fait une belle jambe de pouvoir profiter d’un complexe Aquatique à Trie Château , alors que beaucoup de ménages des cinq communes du Rû du Mesnil, ne pourront même plus honorer, dans quelques années, une facture d’eau devenu prohibitive par son montant. Y aurait-il une politique de l’eau pour les plus nantis et une autre pour les moins riches ? La priorité des investissements ne devrait-elle pas aller vers les objectif les plus couteux et qui intéressent le plus grand nombre ? Santé, social, éducation et environnement sont primordiaux. Culturel, loisirs et sports peuvent attendre des jours meilleurs.

    C'est la lessive qui lave l'eau avant de laver le linge, pour le cas où qui y aurait des cons qui laveraient leur linge à l'eau sale !(Coluche)

     25/06/2012 06:15:46  
      Fracture d’os
    Facture d’eau qui fait la Une des journaux, maintenant. Nos élus ont peut-être été un peu légers sur le coup. Une fois de plus. Ils ont pris les électeurs pour des mécènes. Des mécènes de leurs rêves de grandeurs. Ont-ils vraiment appréhendé le fait qu’ils devront acquitter, eux aussi, un jour, de telles factures. Que l’heure n’est plus au baccarat, à la roulette, au Casino des recettes fiscales. Chaque Euro dépensé doit être justiciable de la nécessité collective auprès des électeurs ; et ne plus servir à conforter les ambitions de quelques élus déconnectés des réalités profondes de notre époque et de notre société. Toutes les deux mises à mal par des difficultés qui iront croissantes. Il va falloir que les futurs candidats aux charges municipales comprennent qu’ils viennent aux affaires pour gérer et apporter des solutions aux problèmes nombreux de notre époque. Ils ne viennent pas pour flatter leur ambition personnelle. Ni pour laisser la trace de leur gestion dans des réalisations grandiloquentes peu soucieuses du bien public, mais beaucoup plus spectaculaires que l’estime de leurs concitoyens, si difficile à conquérir, tant les taches municipales des élus seront de plus en plus ardues.

    Ce qu'il y a de plus douloureux chez le dentiste, c'est la facture, toujours présentée sans anesthésie. (Philippe Bouvart)

      26/06/2012 06:21:27  

    Un projet qui prend l’eau
    La mobilisation des troupes des électeurs est en passe de remporter une première bataille dans les plaines « juridico-municipales » de notre bon pays de Thelle. Bien que rien ne soit encore gagné. Il faudra encore beaucoup d’eau ruisselante et nauséabonde dans les rues et les caniveaux de notre bonne ville de Jouy sous Thelle, avant qu’une nouvelle solution moins couteuse, soit élaborée, pour le bien-être de tous les habitants du Syndicat du Rû du Mesnil. Mais quand on dit « Syndicat du Rû du Mesnil », ne faut-il pas mettre à bas cette structure, tant ses conclusions furent funestes pour bon nombre de nos citoyens. Notre Conseil Municipal n’a-t-il pas voté une provision de 30000 € pour financer les prochaines études de ce projet d’assainissement ? On peut, peut-être, commencer par « assainir » les structures de ce syndicat, par exemple. Il en coutera peut-être, quelques euros de plus ; mais on n’est plus à quelques Euros prés, quand on a failli en jeter des millions et des millions pour colmater les brèches de ce projet irréaliste, si hâtivement jeté à la face des électeurs de ces cinq communes.

    Prends de ma main cette coupe remplie du vin de ma colère (Jérémie)

      12/07/2012 05:52:13   

    Sacs kakis mis au vert
    La solidarité n’est plus ce qu’elle était. On ne peut que le déplorer. Il est un sujet qui revient périodiquement dans Jouy : La collecte des déchets verts ; dans des sacs kakis. Certains ne sont plus ramassés et encombrent les trottoirs. Suscitant la légitime colère du plus grand nombre. Mais pourquoi la Mairie s’est-elle une fois de plus « fourrée » dans un guêpier qui sous-entend à chaque fois de porter un jugement de valeur. Une solution où l’arbitraire engendre le courroux des administrés. Qui est véritablement handicapé ? Plus ou moins handicapé ? Qui ne possède pas de moyen de locomotion ou de véhicule approprié ? Allez savoir, Bonnes Gens ! Bref la Mairie doit rendre justice comme au bon vieux temps de notre cher Saint Louis ; neuvième du nom dans la dynastie des Capétiens… Sous un vénérable chêne plus que centenaire, nous pouvons observer le vénérable premier Magistrat de Jouy sous Thelle, désigner de la pointe de son sceptre magistral, le malheureux sac en papier recyclé kaki, gavé et goinfré, de la pâture grasse et copieuse de nos vertes pelouses, et coupable de s’être posé, sans discernement, sur les trottoirs de notre commune, nouvellement qualifiée par des armoiries prestigieuses, récemment honorée par un blason aux couleurs toutes héraldiques. Il y a loin de la coupe aux lèvres .Notre monarque a vraiment des missions bien plus importantes à honorer, dans le mandat qui lui fut confié par ses sujets, les neuvièmes et seizièmes jours du mois de mars de l’an de grâce MMVIII . Fi de toutes ces considérations juridico-environnementales, si l’on pouvait restaurer un peu de solidarité entre les citoyens de nos communes du XXIème siècle, la municipalité n’aurait pas à se substituer à la solidarité de ses électeurs. Les retombées de la vie moderne ont littéralement annihilé la solidarité encore très présente dans la première moitié du siècle précédent. Dans les petits villages d’une centaine d’habitants, le nombre de véhicules pouvait se compter sur les doigts de la main, et pourtant tous les habitants pouvaient acheminer leur production agricole vers le gros bourg voisin ; ils pouvaient aussi se procurer toutes marchandises, nécessaires à leur vie quotidienne, sur le marché du canton. Les rares véhicules de l’époque étaient le plus souvent saturés des productions hebdomadaires des poulaillers et des métairies de leurs voisins démunis de tout véhicule. Exemple : les centaines d’œufs ou la généreuse motte de beurre à proposer sous la halle appropriée, le jour du marché cantonal, étaient embarquées dans le véhicule d’à coté, tandis que leurs propriétaires enfourchaient leurs bicyclettes pour rejoindre leur voisin solidaire, sous la halle. Les municipalités de l’époque n’avaient pas besoin de venir proposer toutes sortes de services déjà largement réalisés par les habitants eux-mêmes. La solidarité, actuelle, entre voisins qui ne se connaissent même pas, ayant disparue, il serait souhaitable que la Mairie encourage par son discours, par son action, par son exemple (là on rêve !), un peu plus d’entraide entre les habitants de notre village. Ainsi beaucoup de petites tâches pourraient se trouver simplifiées ; la Mairie pourrait se concentrer sur sa véritable mission administrative et le personnel communal pourrait enfin contribuer à des réalisations bien plus gratifiantes plutôt que de collecter quotidiennement, la Merde !

    « La solidarité n'existe pas : n'existe qu'une coalition d'égoïsmes. Chacun reste avec les autres pour se sauver soi-même. »
    Francesco Alberoni

      27/07/2012 07:36:44

     L'été meurtrier
    C’est les vacances. Du repos pour tous. Pour les agents communaux aussi. Seulement voilà il y a problème. Un des deux agents de la commune peut profiter, actuellement, de son repos annuel si bien mérité, tandis que l’autre continue sa besogne journalière d’embellissement de notre commune. Mais il est seul à pourvoir à une tache très lourde en ces temps de canicule brutalement et récemment débarquée dans notre belle région, maintenant très chaude et gorgée de soleil. Pour lui, c'est l'été meurtrier! Bref, l’agent en vacance n’est pas remplacé. C’est ce que nous pouvons observer, en l’absence d’indication de la part des responsables de la gestion communale. Les gazons, les haies, les plates-bandes, les massifs, les bas-côtés et les caniveaux ne sont pas en vacances, eux ! Bien au contraire, c’est maintenant sous cette canicule nouvelle, qu’ils réclament le plus grand soin. Pire ! Notre commune s’est dotée dernièrement de nouveaux embellissements, qui ont suscité, en leur temps, quelques controverses. Très bien, finalement, tous ces nouveaux aménagements ! Mais toutes ces plates-bandes et toutes ces plantations nouvelles réclament un surcroit de soins et d’entretien. Nous savons tous que des plants fraichement plantés, réclament la première année, énormément de soins qui se concrétisent, en ce moment, sous le soleil et la chaleur, en de nombreux arrosages. Et notre agent communal peine dans la chaleur, tout seul, pour parvenir à sauver tous ces plants, toutes ces plantations, des affres de cette nouvelle sècheresse ; une sècheresse, certes très limitée, mais qui handicape, gravement, des plants gorgés de liquide, pendant près de quatre mois de précipitations exceptionnelles, et qui se trouvent maintenant sevrés de leur substance nourricière fondamentale : L’eau. Â cela vient s’ajouter le phénomène de battance du aux fortes précipitations de ces derniers mois. En tant que jardiniers, nous savons bien le travail très important que nous devons apporter dans nos jardins, depuis près de 15 jours, dans la chaleur et la canicule, pour rétablir un semblant de beauté et d’efficacité dans nos potagers et nos jardins, cruellement éprouvés. Jardins qui ont été livrés depuis quatre mois aux éléments complètement déjantés que nous déplorons depuis la fin de l’hiver dernier. Nos observations nous ont peut-être trompées, mais l’agent communal semble, vraiment, être seul pour mener à bien ce dur travail. S’il y a un second agent, nous ne l’avons pas remarqué ; il est peut-être assigné à d’autre taches, plus à l’ombre (mais, lesquelles ?) ; et la Mairie, une nouvelle fois, n’a pas communiqué sur ce sujet. De plus nous pouvons remarquer, dans la rue principale de notre commune, récemment réaménagée à grand frais, un dépôt de sacs kakis qui grandi de jours en jours et qui ne semble pas pris en considération par les gestionnaires communaux de nos déchets. Point besoin de décrire les effluves caractéristiques de toutes ces coupes de végétaux en train de macérer sous notre beau soleil de Picardie. Enfin rappelons, que ce sont nos agents communaux, qui ont mis en œuvre, avec leur grande compétence, tous ces nouveaux aménagements, sur les trottoirs de Jouy, devant de nombreuses résidences. C’est pourquoi nous renouvelons notre considération envers ces personnes sympathiques qui concourent, quotidiennement, à nous apporter un peu plus de bien-être. Nous nous permettons de vous inviter à en faire de même. Merci !

    Celui qui plante la vertu ne doit pas oublier de l'arroser souvent.(Confucius)

      02/08/2012 06:09:11   

    Pain pon Pain pon !
    Plus de pain à Jouy sous Thelle. C’est le constat que nous pouvons faire en cette période de vacances. Plus de pain à Jouy sous Thelle… Et pourtant il y a encore une boulangerie à Jouy sous Thelle.. Petit village de bientôt 1000 habitants, avec une salle socioculturelle toute neuve. Qui devrait être inaugurée en septembre ; en principe. « Vous n’avez plus de pain, mais mangez donc des croissants ! » Nous aurait-on rétorqué, à une certaine époque. Une époque, pas vraiment révolue, finalement….Hé bien, on va en reparler de cette époque dans les prochains Jours ! Â bientôt et Bonnes Vacances !

    Celui qui manque trop du pain quotidien n'a plus aucun goût au pain éternel. (Péguy)

      09/08/2012 07:21:37  

    Jouy-en-josas
    Jovaciens et Jovaciennes ; cela nous est très familier mais pas du tout officialisé. L’ennui est, que ce gentilé est déjà utilisé par la commune de Jouy-en-josas dans les Yvelines. Donc en rechercher un autre serait de bon aloi. Et pourquoi ne pas donner la parole aux habitants de Jouy sous Thelle, pour en proposer un inédit. " Jouythellois" et "Jouythelloise", proposés par Daniel Lommer, riment bien avec notre département de l’Oise. Jouy étymologiquement, provient du latin et veut dire Joie . On s’en serait un peu douté…. C’est aussi l’appellation d’un textile très célèbre. On peut déjà se féliciter d’afficher dans le nom de notre village cette déclaration d’optimiste et d’amabilité. Donc rendez-vous à la rentrée pour concrétiser et officialiser le gentilé de notre village.

    « L'heure, c'est l'heure ; avant l'heure, c'est pas l'heure ; après l'heure, c'est plus l'heure.  » (Jules Jouy)

      10/08/2012 08:39:22  

    Télépathie
    « Télé pâti! » disait notre brave Camerounais, dépossédé de son téléviseur…. Hé oui !Télé partie en vacance. On nous assure que 45% de la population ne part pas en vacances. Pratiquement la moitié des Français. Du coup, toutes les grandes émissions de la télé sont, elles aussi en vacances.....Et c'est là le scandale; tout ceux qui restent à la maison doivent supporter des rediffusions, des séries américaines pour public de TF1... et j’en passe. Et pourtant tous ces téléspectateurs payent leur redevance comme les autres. Tous les grands réalisateurs, tous les présentateurs, ont droit aux vacances comme les autres. Mais ils sont provisoirement remplaçables.
    Or, on ne le fait pas. Leurs émissions s’arrêtent pendant leur congé. Dans le meilleur des cas on repasse les meilleurs moments de ces émissions. Tout cela est un vrai scandale.
    La moitié des Français s'éclatent en vacances. On nous le susurre quotidiennement dans les journaux d'information. L'autre moitié doit se contenter de la merde qui reste, tout en continuant de payer pour cette malodorante prestation télévisuelle. Heureusement pour notre plus grand bonheur, il y a le tour de France et actuellement les Jeux olympiques. Mais ce ne sera pas le cas, tous les ans.

    La télé : c'est la vision carrée d'un monde qui ne tourne pas rond. ( Franck Dhumes )

      14/08/2012 18:17:50 

    Pluie d’étoiles
    Et de médailles…. Les jeux sont finis depuis avant-hier soir et jusqu’au bout on a pu vibrer pour nos jeunes champions ; et pour les autres aussi. Tant le spectacle fut sublime. Il est vrai que les téléspectateurs des chaines à péages sont beaucoup plus habitués que les autres, au spectacle merveilleux de tous ces sports, pour certains même très confidentiels. Les abonnés du service public que nous sommes, sont largement rassasiés du Foot, du Tennis, du cyclisme et du sport automobile. Pour les autres sports… Nacache ! Pas assez d’audience pour les chaines non-cryptées. Il faut alors payer une surtaxe pour les voir. On a reçu des médailles dans des disciplines que l’on ne voit que trop rarement à la télé ; donc que l’on appréhende assez mal. Des disciplines dont nous avons, par voie de conséquence, un peu de mal à en mesurer et en apprécier la grande difficulté. En plus du bonheur que nous donnent tous ces athlètes, ces compétions largement couronnées, viennent rabattre le caquet de tous ces mauvais-coucheurs, ces grincheux ou ces éternels râleurs qui se gaussent continuellement du désœuvrement de notre jeunesse, de l’incompétence de nos dirigeants sportifs, du « jenfoutisme » de nos athlètes, trop grassement payés. Ce qui peut être parfois vrai pour le foot et quelques autres sports de grande audience, n’est pas à prendre pour argent comptant pour beaucoup d’autres spécialités sportives, dont certaines sont même très confidentielles. La récente moisson de médailles nous met du baume au cœur et fait fermer la gueule de tous ces inconditionnels grincheux. Qui devront se recycler, dans un autre domaine de dénigrements systématiques…..La politique, par exemple. Il y a longtemps que l’on n’en avait pas causé.

    « Plus fort, plus haut, plus vite. » Pierre de Coubertin

      17/08/2012 07:52:14  

    La Femme du boulanger
    Plus de pain à Jouy sous Thelle. C’est les vacances, ma Bonne Dame ! Il y en a à Auneuil ou à Chaumont ! Â Beauvais, même ! C’est tout simple, vous prenez votre véhicule ; vous vous rendez en ces lieux ; recherchez la boulangerie la plus proche (ça se repère à l’odeur ( Mmmhhh ! la bonne odeur du bon pain cuit)) ; vous commandez 10 pains ; on vous fournira même le sac adéquat ; vous mettez votre congélateur en mode congélation ; vous ouvrez votre congélateur ; vous remplissez votre congélateur avec vos 10 pains ; et vous retournez à vos occupations ! Oui ! Fort bien ! Mais si vous n’avez pas de véhicule ? Si vous n’avez pas de congélateur ? Si vous n’avez pas de voisin bienveillant (Ils sont tous partis en vacances ou ils s’en « foutent de votre gueule ») ? Si votre mobilité est réduite ? Si ? Si ? Si ?. Que de « Si » ! ça me scie le moral tout çà ! Il fut un temps…Il fut une époque… Une époque, certes, révolue. Il fut un temps, donc, à Jouy sous Thelle, lorsque la boulangerie était fermée pour cause de vacances, s’organisait un dépôt de pain. De diverses manières ; soit dans les locaux de la Mairie ; soit chez un autre commerçant (il en reste encore) ; soit devant la boulangerie même, à bord du véhicule du boulanger d’un village voisin. On vit alors, un Maire se dépenser au sein du bâtiment communal, quelques heures par jour, pour procurer l’indispensable nourriture à ses concitoyens les plus démunis, les plus déshérités, les plus défavorisés. On vit aussi, un commerçant réorganiser ses rayons pour procurer une petite place à l’indispensable manne, et ainsi pourvoir quotidiennement ses clients de notre trop célèbre baguette nationale. On vit enfin, les boulangers s’organiser pour faciliter leur légitime congé annuel et pour assurer un minimum de ravitaillement, auprès de leurs fidèles clients, en baguettes, miches, flutes, bâtards et autres parisiens. Aujourd’hui tout cela a disparu ; c’est le sauve-qui-peut général ; l’empire de l’individualité, le royaume de l’égoïsme. Vous n’avez plus de pain ? Mais vous pouvez jeuner, mon Bon Monsieur ! Voyez le Christ ! Quarante jours qu’il a jeuné ; et dans le désert, en plus ! Vous pouvez faire carême maintenant ! Alors ce ne sont pas une quinzaine de jours de privation « boulangeresque » qui vont perturber votre organisme ! !!!. Oui ! Je vous le concède ; tout cela est un peu excessif ; mais pourquoi n’y a-t-il pas un petit, mais un tout petit minimum d’organisation en faveur de nos concitoyens, pour qui la période des vacances, ajoute encore quelques problèmes à leur quotidien, déjà pas toujours facile. Une fois de plus, c’est la Mairie qui ne fait pas son boulot ; normal, elle est en vacances. Sans pour autant se charger du travail, elle peut s’informer, s’inquiéter, écouter, pour mieux administrer, organiser, informer et coordonner. C’est là tout simplement la mission pour laquelle, les électeurs lui ont donné carte blanche. Ce ne sera pas toujours les vacances ; la Mairie actuelle pourrait bien se voir remettre, un de ces jours prochains d’élection, un billet de troisième classe, en aller simple, pour des vacances de très, très longue durée. Tant l’administration, en ce moment, de notre cher village, s’est mise au vert et en congé de ses responsabilités. Bon voyage !

    Â chacun son Gagne-pain. Â chacun son pain et tout ira bien ! (Tendance)

      21/08/2012 08:58:17  

    Microcoupures
    Non ! On ne vous interdit pas de causer ! Votre micro ne vous est pas confisqué ! Il n’est pas coupé. Rien de tout cela, mais il s’agit de toutes ces coupures de courant mortelles pour nos petits matériels électroniques et aussi dévastatrices sur l’électronique raffinée du gros électroménager ; comme on dit chez Darty. Des microcoupures dit-on, aujourd’hui. Qui sont occasionnées par le mauvais état du réseau. Pas de ces coupures occasionnées par les orages. Des coupures de quelques minutes à quelques dizaines de minutes. Non ! Mais des microcoupures que les responsables du réseau n’ont pas vraiment cherché à éviter, par manque d’entretien du réseau. Â la suite de la tempête 1999 le réseau a subit des dommages considérables. Les équipes d’EDF on fait un travail remarquable, à l’époque, dans des conditions effroyables, pour rétablir une distribution du courant sur les trois quart du territoire Français. Il fallut, alors, parer au plus pressé. Mais depuis EDF et ensuite ERDF ont négligé l’entretien de ce réseau fragilisé par les intempéries. Les Mairies, très frigides aussi dans ce domaine, n’ont que trop rarement, relayé les doléances des abonnés, auprès des services d’ERDF. Il aurait fallu engager des capitaux importants pour examiner point par point et en détail toute l’infrastructure du réseau, et remédier aux nombreuses séquelles, occasionnées par la tempête. Des séquelles qui finissent par entrainer des pannes à répétition sur une partie du réseau. Ces microcoupures sont le plus souvent occasionnées par un incident sur les lignes électriques ; malveillance, oiseaux, chute de branches, ruptures de lignes ou chute de la foudre. Ces incidents déclenchent automatiquement l’intervention des éclateurs qui provoquent des coupures qui ont pour tache de protéger le réseau. Un peu comme un disjoncteur. Hors ces éclateurs ont tendance à se déclencher plus souvent que nécessaire et provoquent ces microcoupures sur notre alimentation électriques. ERDF a depuis longtemps mis au point des dispositifs plus sécurisés en matière de protection du réseau. ERDF remplace les éclateurs par des parafoudres beaucoup plus performants. Mais elle le fait à une cadence beaucoup trop faible pour la sécurité des installations. Préférant investir les capitaux dans les centrales productrices de courant électrique, plutôt que dans la modernisation du réseau. Il aura fallu la catastrophe de Fukushima pour qu’ERDF revoie ses priorités en matière d’investissement .Depuis Fukushima rien ne sera plus comme avant dans le monde merveilleux de la « Fée Électricité » . Mais ERDF trainait encore les pieds, récemment, pour moderniser son réseau. Elle vient d’annoncer, il y a quelques mois, qu’elle allait mettre le paquet sur l’entretien, la modernisation du réseau et la sécurité des centrales. Elle a , en outre, chuchoté, voire murmuré, quelques semaines plus tard, que le kilowattheure allait augmenter de manière considérable dans les prochaines années. Donc nous sommes en droit d’attendre un réseau mieux entretenu dans les prochains mois, les prochaines années.

    « Une panne d’électricité laisse l’aveugle indifférent. » (Grégoire Lacroix)