• Lundi 9 octobre 2017

     

         Journal Ordinaire D'Un Jardinier Ordinaire

           

    Bonjour 

    Quel charme! Dit-on de lui, habituellement. Quel est donc ce bel arbuste, qui nous séduit tant? D'abord un grand arbre à la très grande modestie. Un de nos plus grands arbres, car il peut atteindre les 25 mètres. Lui le géant, se prête volontiers à notre volonté d'en faire un vulgaire arbuste de haie. Ses feuilles, si excellemment  gaufrées et de couleur verte très claire, presque «Fluo», nous séduisent divinement au printemps. C'est, à mon avis, le plus bel arbuste de haie à feuilles caduques. Ayant gardé tout l'hiver ses feuilles mortes, il s'en ai fait un manteau aux reflets d'or qui le signale déjà  à notre regard. Au printemps, il se retient de faire exploser cette houppelande hivernale, attendant avec modestie que ses voisins nous aient fait admirer leurs parures printanières. Un beau matin, on trouve sur le gazon, ces petites feuilles mortes mais dorées qui ont échappées aux turpitudes de l'automne. Et dans sa ramure encore décharnée des caprices de l'hiver, on peut assister au débourrement de ses nombreux bourgeons. Le fait de garder son feuillage mort tout l'hiver s'appelle la marcescence. Un phénomène attribué aussi au hêtre, un autre géant que j'ai  convié à venir se reposer parmi les pensionnaires feuillus de ma haie champêtre. Trouver des plants de charme dans les bois est très aisé en hiver, car ceux-ci se signalent par leur feuillage marcescent. Parce que tout autour, tout le monde est décharné et privé de ses feuilles. Sa reprise en pépinière est très facile et il pourra l'année suivante entamer sa carrière de gardien de notre intimité au sein de toutes ces essences si bien adaptées à notre région. Pour le hêtre, quand à lui, j'ai du passer par le fournisseur, pour en acquérir une dizaine de plants à racines nues. Franc succès, tous ces plants ont repris facilement le court de leurs occupations, sans que j'eusse besoin de remplacer tel ou tel plant défectueux. Les feuilles du hêtre ressemblent un peu à celles du charme, mais elles n'ont pas l'aspect émouvant de ces charmantes et fines dentures, caractéristiques essentielles de ce nouveau feuillage. Après près de 40 années de bons services, cette haie n'a perdu que quelques sujets, dont la trouée dans le décor fut vite comblée par le désir pressant de ses voisins de venir offrir généreusement le concours de leur ramure. Actuellement, c'est le lierre qui s'installe un peu partout. Habillant de son feuillage la base des plants de troènes les plus vieux. Le lierre suscite auprès de nos contemporains, par son action, divers sentiments. Certains le propagent parmi leurs plantations et lui font même la courte-échelle pour venir garnir les murs de leur domicile. D'autres, le considère comme un serpent végétal qui vient avec force étouffer toute forme de vie végétale. C'est selon, et chacun se fera son opinion. Depuis j'ai installé une deuxième haie champêtre sur la rue. En remplacement d'une haie de thuyas devenue trop difficile à entretenir. Dans cette nouvelle haie j'ai remplacé les hêtres ordinaires par des hêtres pourpres, de très belle allure. Cette haie est bien établie depuis sa réalisation en 2008. Il faut se rappeler qu'il faut cinq ans pour qu'une haie nous offre la plénitude de ses bienfaits. Avant d'arracher une vielle haie, même de thuyas, il faut bien prendre en considération ce futur désagrément. C'est quand elle n'est plus là, qu'une haie disparue, nous fait ressentir comme une sorte de nudité, alors que nous sommes de nouveau offerts à la vue des passants. Des passants qui constituent, toutefois, le plus souvent, d'agréables rencontres et conversations avec notre voisinage.

     

     

    Â demain

     

     Les carnets de Jules Hostouley

     

         

    En bas de cet article, cette petite flêche bleue pour ouvrir le sommaire d'une rubrique

     

     
    Bonjour   Bonjour    Le jardin de l'Echassière
    Bonjour Bonjour Si vous passez votre souris sur les petites flêches
    Celles-ci vous inviteront à voyager sur le blog
     
    Bonjour Bonjour Ci-dessous les derniers articles publiés sur le blog Récolte de tomates du 22 septembre 2017
    USSR  Mark Knopfler   Une drôle de posture    Récolte de tomates du 30 septembre 2017
    Troène doré  Un buis taillé en boule  Dernière mise à jour  Lundi 9 octobre 6:00
          Le pluviomètre du mois :  11 mm
     Compteur de visiteurs en temps réel                  Photos  Création & Techniques   Photos   Photos   Modèle

     

     

     

     

     

    bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    « Récolte du 6 octobre 2017 Mardi 10 octobre 2017 »
    Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Octobre 2017 à 06:35

    cet haie doit être belle

    hâte de la voir

     

    2
    Lundi 9 Octobre 2017 à 09:50

    Bonjour

    oui la vegetation prend son temps pour pousser,

    c'est l'humain qui est trop pressé de voir le resultat

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :