• Mercredi 20 septembre 2017

     

         Journal Ordinaire D'Un Jardinier Ordinaire

           

    Bonjour  

    Le temps va se rétablir progressivement dans les prochains jours. Du moins, c’est ce que l’on nous annonce, du coté des services de la météo, en espérant qu’ils n’aient pas consommé tout le contenu du lave-glace, avant de venir bosser. Beaucoup moins de pluie. 78 mm au total, pour l’instant, dans le pluviomètre. Dans le potager, c’est l’envahissement par toutes les mauvaises herbes. Par les adventices, devrais-je dire, pour sacrifier à la mode. Qu’on les appelle mauvaises graines  ou adventices, le résultat est le même : Il va falloir ressortir  binettes et serfouettes. Arracher tout ce mouron blanc, qui va constituer le menu végétal des poules qui ne pondent plus, perturbées par ce dérèglement climatique, qui affiche des températures de début novembre. Leur parcourt étant gorgé d’eau des pluies récentes, est recouvert d’une épaisse couche de paille. Cela les oblige à travailler ferme. Elles retournent dans tous les sens cette paille fraîche qui pourrait recéler, encore, quelques grains de blés, oubliés par la moissonneuse, si sophistiquée fût-elle. Elles espèrent aussi y découvrir d’imprudents insectes qui auraient établi, préventivement, leurs quartiers d’hiver dans ce gros ballot rond de plus de 300kg. Une poule est une infatigable travailleuse qui retourne inlassablement le sol, à la recherche du moindre grain, du plus petit vermiceau, du minuscule gravier ou du dernier éclat de coquilles d’huitres. Les petits graviers leur servent à remplacer les petites meules, qui au sein de leur gésier leurs servent à moudre toutes ces petites graines de céréales, patiemment ingurgitées. Les coquilles d’huitres, de moules ou de divers coquillages, leurs servent à constituer la coquille de l’œuf qu’elles vont produire dans les prochaines heures. Une poule qui pèse en moyenne 2 kg500 produit quotidiennement un œuf de 70 grammes. Cela permet d’entrevoir  le travail énorme que doivent accomplir, journellement, ces gallinacées. Alors qu’à l’aube de chaque journée, le coq plastronne et parade fièrement sur son tas de fumier, en espérant faire lever le soleil, chaque jour, de plus en plus tôt, tout en s’égosillant à tue-tête, d’un chant qui tire prématurément de leur sommeil, les honnêtes dormeurs que nous sommes.

    Â demain  

     Les carnets de Jules Hostouley

     

         

    En bas de cet article, cette petite flêche bleue pour ouvrir le sommaire d'une rubrique

     
    Bonjour   Bonjour    Le jardin de l'Echassière
    Bonjour Bonjour Si vous passez votre souris sur les petites flêches
    Celles-ci vous inviteront à voyager sur le blog
     
    Bonjour Bonjour Ci-dessous les derniers articles publiés sur le blog Récolte de tomates du 6 septembre  2017
    USSR  Mark Knopfler   Une drôle de posture    Récolte de tomates  du 15 septembre 2017 
    Pecotee  Colchique 2017  Dernière mise à jour  Mercredi 20 septembre 6:05
          Le pluviomètre du mois :  78 mm
     Compteur de visiteurs en temps réel                  Photos  Création & Techniques   Photos   Photos   Modèle

     

     

     

     

    bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    « Mardi 19 septembre 2017Rock Around The Clock »
    Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Septembre 2017 à 06:51

    Que j'aime voir mes gallinettes, elles sont vraiment infatigable comme tu le dis si bien

    j'ai de la paille je vais tout nettoyé si beau temps revient et bien les installer pour l'hiver

    2
    Mercredi 20 Septembre 2017 à 11:39

    Bonjour

    bon mercredi avec encore un peu de chaleur et on oublie les pluies de ces derniers jours

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :