• Rubrique

  •  

     

      
       

    Louis Janmot

    Fleur des Champs (1845)

           
      Rubrique    Forum      
     
       
     Tableau      

    Musée de Lyon
    Cette figure de femme à l'attitude mélancolique, assise devant un paysage et tenant des fleurs fraichement cueillies, cultive le mystère. La précision avec laquelle le peintre a représenté son visage pourrait laisser penser à un portrait. L'identité de son modèle demeure toutefois inconnue et ses traits semblent à la fois réalistes et idéalisés.

    En observant de près le vêtement de la jeune femme, on peut remarquer que le drapé de son vêtement évoque bien plus les portraits peints par Léonard de Vinci ou Raphaël à la fin du XVe et au début du XVIe siècle que les habits des femmes du XIXe siècle. Cette référence à l'art de la Renaissance est renforcée par le choix d'un support de bois (et non d'une toile), suivant l'exemple de ces mêmes peintres anciens.

    À l'arrière plan, au loin, les reliefs montagneux du Bugey ouvrent la profondeur de l'espace vers les Alpes. Autour du personnage, des fleurs représentées avec un soin méticuleux renvoient à la tradition de la peinture de fleurs à Lyon au XIXe siècle. À la différence de la plupart de ses collègues, le peintre préfère ici les espèces sauvages aux cultivées.
    Derrière l'apparente simplicité d'une image naturaliste se dessine alors une autre intention de la part de l'artiste : celle, peut-être, d'une allusion à la déesse antique Flore, mais aussi une invitation à la méditation sur le temps qui passe. En effet, les fleurs des champs, tout comme les papillons que regarde la jeune femme, sont éphémères et la conscience de ce destin baigne le tableau de mélancolie.

    Extraits de l'audioguide Musée de Lyon
    D'autres oeuvres de Louis Janmot au Musée des Beaux-Arts de Lyon.

     

     WS
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos

     

       
      accueil

     

    votre commentaire
  •  

     

      
        Fermière Manger - Boire - Cuisiner       
      Rubrique    Forum      
     
       
     Tableau      
    WS Photo 
     

     
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos

     

       
      accueil

     

    votre commentaire
  •  

     

      
        Un Jardin En Avril Du nouveau chez Titine       Photos
      Photos   Forum       
      Sujet du message: Revue de Potager
       
      Posté le: Jeu 14 Avr - 07:50 (2011)      

     Revue de Potager


    Pommiers en fleurs.
    Erable en feuilles.
    Asperges en turions.
    Patates en terre....



    Dans les serres : ça pousse!
    Mâches, Radis et Laitues.
    Haricots, en attendant les tomates.....



    En bas,au fond, un petit poirier conférence déjà chargé de petits fruits.
    Il n'a jamais déçu.
    Une petite palmette qu'il faut étayer, à cause des fruits, beaucoup trop nombreux et volumineux.
    Le rendez-vous annuel des guêpes...



    Les bulbes commencent leur croissance
    Les pois attaquent leur support..
    De grillage à béton.



    Châssis qui protègent les planches de fraisiers.
    Du froid et des oiseaux.
    Pas des limaces.
    Au premier plant un jeune cerisier nain.



    Fèves et poix mangetout, à l'avant!
    Asperges au centre!
    Un partout!



    Des petites cloches plastiques de récupération.
    C'est bientôt Pâques!
    Courgettes et potimarrons dessous.
    Essai!
    On verra bien.....
    Qui vivra, verra!



    Â l'est, du coté des poules...Rien de nouveau!
    ça picore!
    ça pond!
    Tôt le matin, ça chante.
    Cocorico!



    Sur la plaine, le colza est en fleur.... Atchoum!
    C'est le printemps!
    Qui s'en plaindra?

    Plaine, ma plaine...................Полюшко-поле
    WS

     
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos

     

       
      bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     

     


    votre commentaire
  •  

     

      
         Des Pères Noël plein la rues        
          Forum      
      Sujet du message: Des Pères Noël plein la rue!
       
     Tableau Posté le: Mer 14 Déc - 08:08 (2011)    
              Des Pères Noël plein la rue!
    12 décembre 2011


    3000 pères Noël de toutes tailles et de tous âges ont couru hier matin dans les rues d'Issy-les-Moulineaux.

    Avant de se déployer dans les magasins, plus de 3000 pères Noël de toutes tailles et de tous âges ont couru hier matin dans les rues d'Issy-les-Moulineaux.
    Vêtus de rouge de pied en cap, ils ont pris part à la course folle des pères Noël (10 km) de la «Corrida des Fêtes» de cette municipalité française située au sud-ouest de Paris.

     
     

     
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos

     

       
      accueil

     

    votre commentaire
  •  

     

      
         Des fermes urbaines où pousse tomates et poissons        
          Forum      
      Sujet du message: USA: Des fermes urbaines où pousse tomates et poissons...
       
     Tableau Posté le: Ven 30 Sep - 18:28 (2011)    
     USA: Des fermes urbaines où pousse tomates et poissons...
    Le 01/03/2010



    Aux Etats-Unis, seuls 20% des américains vivent à la campagne et se nourissent de produits venant directement des champs. C'est une abération écologique, et pour y mettre un terme, la société Cityscape a imaginé une ferme urbaine aquacole et hydroponique. Explication: c'est une ferme qui produit hors sol et en ville, aussi bien des poissons que des légumes. Or pour faire pousser des tomates en hydroponie, il fallait avant utiliser des fertilisants à base de pétrole, ici, ils seraient remplacés par les déjections de poissons. Les conséquences sont importantes: moins de déchets, moins d'intrants et moins d'eau contaminée. Cityscape espère lancer à San Fransisco sa première ferme au premier semestre 2010.

    Encore du domaine de la science fiction.
    Pourtant l'idée est séduisante
     

     
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos

     

       
      accueil

     

    votre commentaire
  •  

     

      
         Les activités en plein air séduisent les français        
          Forum      
      Sujet du message: Les activités en plein air séduisent les français
       
     Tableau Posté le: Dim 5 Juin - 14:09 (2011)    
     Les activités en plein air séduisent les français
    mardi 24 mai 2011

    Selon l’étude publiée par l’Observatoire Campingaz, les français s’adonnent de plus en plus aux activités en plein air synonymes de convivialité, de liberté et de simplicité.


    Barbecue

    L’arrivée des beaux jours donne aux français l’envie de pratiquer des loisirs en plein air et de multiplier les repas en extérieur. A travers l’étude publiée mi-avril par l’Observatoire Campingaz réalisé par la TNS Sofres, on constate que les trois-quarts des français (76%) aiment se retrouver autour d’un barbecue tandis que 62% d’entre eux préfèrent organiser des pique-niques. Autre loisir largement plébiscité par les français : le jardinage. 55% de la population pratiquerait cette activité, dont 27% régulièrement. Suivi de la randonnée (48%), puis du camping (31%) et enfin les sports nautiques (25%), souvent réservés aux classes plus aisées.

    L’étude nous informe également des raisons de cet engouement. En effet, selon le rapport de la TNS Sofres, les activités en plein air sont synonymes de convivialité, de simplicité et de sérénité. Ainsi, la majorité de ses loisirs sont largement pratiqués en famille (58%) ou entre amis, à l’exception du jardinage (52%), activité plus solitaire. Idem pour le barbecue qui est associé à l’art de vivre, au soleil et à la simplicité.

    Dernière info de l’étude, si les français devaient partager un barbecue avec une personnalité, ils choisiraient Dany Boon et Gad Elmaleh !

    Campingaz.com

    Angéline Barbara

    Un jardin blanc
     Faut-il vraiment faire une étude pour constater celà!
     

     
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos

     

       
      accueil

     

    votre commentaire
  •  

     

      
        Des bouteilles recyclées en abribus        
          Forum      
      Sujet du message: Bouteilles & Ampoules
       
     Tableau Posté le: Ven 10 Sep - 06:31 (2010)    
     Des bouteilles recyclées en abribus

    Publié le Vendredi 26 Mars 2010

    Abribus nuit
    A Lexington, dans le Kentucky, un abribus a été construit dans un matériau pour le moins original : des bouteilles en verre usagées.
    Avec son look un peu barré imaginé par l'architecte et designer Aaron Scales, cet abri n'en reste pas moins écologique.




    Toutes les bouteilles utilisées ont été récupérées après usage. Quant aux autres matériaux qui composent aussi bien l'armature que les sièges, ils sont issus du recyclage. Et devinez ce qu'on trouve sur le toit ? Des panneaux solaires ! De quoi éclairer l'abri la nuit.
    Et avec quoi est éclairé cet abri eco-friendly, hein ?
    Des ampoules ?
     Non.
    Avec des LED bien sûr, qui durent plus longtemps que les ampoules classiques, et offrent une meilleure qualité d'éclairage.

    Les bâtiments publics qui présentent une architecture originale sont assez rares comme cela pour que celui-ci soit signalé. Rendez-vous donc dans le Kentucky pour voir ça de vos propres yeux.






    http://www.marcelgreen.com/
     Certainement plus solide que les vitres que l'on voit souvent explosées.
    Du délire pour les "clodos", toutes ces bouteilles vides, eux, qui sont malheureusement les hôtes assidus de ce genre de local
    WS
     

     
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos

     

       
      accueil

     

    votre commentaire
  •  

     

      
        Traffic        
          Forum      
      Sujet du message: Le trafic de tomates porte sur des centaines de tonnes
       
     Tableau Posté le: Sam 28 Juin - 01:21 (2008)    
    Le trafic de tomates porte sur des centaines de tonnes

    Publié le mercredi 18 juin 2008

    À Berre, la famille Otta et deux grossistes sont toujours en garde à vue

    Les tomates étaient réemballées dans les installations du lieu-dit Mauran, un des quartiers cotés de Berre.


    Les militaires de la compagnie de gendarmerie d'Istres et les services des impôts ne sont pas au bout de leurs surprises. Vingt-quatre heures après l'interpellation de François Otta, agriculteur bien connu à Berre-l'Étang, les gendarmes continuent de démanteler le tentaculaire réseau mis en place par cet homme de 70 ans.

    Régulièrement, il se fournissait chez un grossiste de Perpignan à qui il achetait des tomates ibériques à 50 centimes d'euros le kilo. Il les faisait ensuite réemballer dans ses installations du lieu-dit Mauran, un des quartiers cotés de Berre, avant de les livrer à deux grossistes. Ces derniers, rémunérés à la commission, étaient chargés de placer ces produits dans les centrales d'achats de grandes surfaces notamment qui les rachetaient à 1,30€. Ils étaient, selon une source proche de l'enquête, informés du changement d'appellation. Ils seront sans doute poursuivis pour abus de biens d'une société de produits agricoles (l'équivalent d'un abus de bien social) et complicité de tromperie.

    François Otta, sa femme et sa fille, seront déférés devant un magistrat aujourd'hui même. Ils sont suspectés d'avoir démarré ce trafic au sein de l'entreprise familiale, depuis "au moins dix ans". Sur les six derniers mois, le trafic porterait sur "au moins une centaine de tonnes" de tomates indûment étiquetées comme étant issues de Provence. Un volume conséquent qui laisse facilement imaginer l'ampleur de la fraude mise sur pied. L'autre volet de l'enquête concerne l'emploi de main-d'oeuvre non déclarée et plus particulièrement d'immigrés en situation illégale sur le territoire. Selon un enquêteur, l'homme hébergeait des Marocains dans des conditions de vie, "totalement inhumaines". Certains d'entre eux dormaient dans les serres. D'autres dans des bungalows. Neuf ont été placés en centre de rétention administrative, à Marseille. L'enquête se poursuit.

    "Nous sommes à la fois soulagés et en colère"

    À Berre-l'Etang, on parle déjà "d'affaire Otta"... Une affaire qui agite la paisible campagne de cette commune où les exploitations maraîchères s'étalent à perte de vue sur une bonne centaine d'hectares. Et qui suscite de nombreux commentaires de la part des agriculteurs dont les sentiments sont partagés. "D'une certaine façon, nous sommes soulagés car nous nous doutions depuis longtemps qu'il avait de telles pratiques, mais nous sommes aussi en colère car nous craignons que cette affaire jette le discrédit sur l'ensemble de notre profession qui traverse déjà une crise économique sans précédent", commente Françoise Ballatore, la présidente du syndicat des agriculteurs de Berre qui est rattaché à la fédération départementale des exploitants agricoles (FDSEA).

    Sa structure réunit une soixantaine d'adhérents sur les quelque cent agriculteurs berrois. "Nous sommes regroupés en organisation de producteurs, conventionnés avec l'État et soumis à des contrôles réguliers sur la marchandise, plaide-t-elle. Cela fait vingt-deux ans que je préside ce syndicat et je peux affirmer que François Otta n'en faisait pas partie! Il était discret, toujours à l'écart. Il ne participait jamais à nos réunions et encore moins à nos actions." Des actions visant justement à dénoncer la concurrence des tomates étrangères, d'Espagne ou d'ailleurs, jugée "déloyale". A fortiori si elles sont vendues par un producteur du cru...


    Par Stéphane Rossi ( srossi@laprovence-presse.fr ) & Laurent Alexandre



     v'la aut'chose Combien de tels trafics ne sont pas décelés. Question ..

    la honte Bonsoir

     WS

     
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos

     

       
      accueil

     

    votre commentaire
  •  

     

      
         Le porc divise les familles        
          Forum      
      Sujet du message: Le porc divise les familles
       
     Tableau Posté le: Mar 11 Mar - 20:03 (2008)    
     Le porc divise les familles

    C'est l'histoire d'une petite fille qui ressemblait à sa mère maghrébine, et qui mangeait du porc. Pendant des mois, elle fut insultée par ses camarades de cantine de Lyon, tandis que le personnel de service la regardait avec circonspection. Jusqu'au jour où ses parents se sont énervés, pour qu'elle puisse manger du porc en toute sérénité !

    Car la religion s'est maintenant invitée à la table de l'école. Avec plus ou moins d'harmonie. Là où autrefois les élèves se taisaient, laissant le porc et parfois la viande sur le bord de l'assiette, ils réclament aujourd'hui le respect de leurs croyances.

    En l'absence de consignes uniformes, les dames de cantine improvisent. Certaines écoles élémentaires pratiquent les tables séparées pour simplifier le service. À Lyon, une mère de famille s'est insurgée que les enfants soient rassemblés au son de «les porcs par ici», les «sans porcs par là». Les instituteurs tiennent parfois la liste des ­élèves, en fonction de leur ­alimentation. Tandis que les cantinières croient bien faire en affectant d'office certains élèves au régime sans porc, au faciès.


     Le figaro.fr

     

    WSBien que amateur d'un peu de charcuterie, je pense que le porc est une viande un peu trop riche pour notre santé.
    De plus cet animal doit être, en partie, nourri avec des céréales qui sont prélevées sur notre ration alimentaire.
    Les ovins se contentent de maigres pâturages.
    Les bovins demandent de riches pâturages, mais ne nous concurrencent pas sur le plan des céréales..
    Je pense que si les gens d'Afrique du nord ne consomment pas de porc, c'est simplement une mesure de santé publique.
    Comme chez nous le poisson qui fut imposé à la noblesse et au peuple, au moyen age.
    La noblesse de l'époque consommant trop de viande au détriment des légumes.
    De plus, la plupart de ces viandes étaient du gibier.
    La chasse étant la seule occupation de cette noblesse....Quand elle ne faisait pas la guerre.

    Le porc a pu présenter un avantage dans nos régions dans des temps plus anciens, en apportant sa graisse dans notre alimentation.
    Mais la vie moderne doit nous permettre de nous affranchir de cette nourriture.

    Le porc présente aussi un petit avantage, en plus des céréales, il accepte facilement les déchets alimentaires, les féculents et les sous-produits laitiers.

    Toutes les civilisations, de tout temps, par le biais de leurs religions, ont toujours édicté des mesures de santé publique.
    C'est par la suite que ces recommandations sont devenues des préceptes intangibles dont certains extrémistes en font, aujourd'hui, des principes, voire des tabous.

    On a prétendu que le Porc pouvait héberger certains virus, notamment celui de la peste.
    Mais est-ce vraiment cela qui aurait décimé l'Europe au moyen age.
    Plutôt une population mal nourrie et vivant dans des conditions d'hygiène très faibles.
    Une population soumise brutalement à des souches très virulentes de virus, transportées par les premiers voyageurs.
    La peste a pratiquement disparue d'elle-même, sans que les conditions de vie et d'hygiène s'améliorent vraiment.
    Il faudra attendre la 2ème partie du XIXème pour voir cela s'améliorer.
    On peut supposer que des souches de virus plus faibles sont venues prendre la place des souches les plus virulentes.

     
     WSPhoto
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos

     

       
      accueil

     

    votre commentaire
  •  

     

      
        Un épouvantail adoré        
          Forum      
      Sujet du message: Un épouvantail adoré
       
     Tableau Posté le: Ven 11 Oct - 04:59 (2013)    
    Un épouvantail adoré


    Pas si épouvantable que cela cet épouvantail
    La preuve: Les 2 jeunes admiratrices

    Musée pour voir cet article

    WS
     
     
     
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos

     

       
      accueil

     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique