• Samedi 10 juin 2017

     

         Journal Ordinaire D'Un Jardinier Ordinaire

           

    Bonjour les amis
    Bienvenue

    Notre ami Facebook Daniel Drigeard attire notre attention sur le paillage dans le jardin. Il nous fait connaitre un astucieux calculateur de paillage. En effet il est difficile de connaitre la quantité exacte de produit nécessaire pour nos plates-bandes, massifs et autres planches de légumes. Les produits de paillage proposés en sac sont, maintenant, multiples. Mais leur prix reste assez élevé; c'est pourquoi, pouvoir faire un devis avant d’aller acquérir cette marchandise, est une bonne idée, relevée par notre ami Daniel Drigeard.
    De plus, en cas de grosses quantités, ces sacs de produit, demande un moyen de transport judicieusement adapté. Dans mon jardin de type «Broussailles» mes parcelles d'arbres, d'arbustes et de fleurs doivent atteindre les 500m² (Je n'ai jamais vraiment mesuré).C'est dire la quantité de matière à transporter. Pendant des décennies, je me suis fourni en grande surface, au moment des promotions. Si l'on se débrouille bien, on peut arriver  à près de 50% d'économie .Au fil du temps,  porter des déchets verts en déchetterie et racheter ces derniers, quelques mois plus tard, sous forme de produits de paillage en sac, m'est apparu comme un peu stupide. J'ai quand même mis quelques temps avant d'arriver à cette conclusion. Les déchets végétaux contiennent, au moins 90% d'eau; ce qui revient à dire, que lorsque l'on se rend à la déchetterie, pour 500kg de déchets, on transporte 450 litres d'eau, à chaque transport. Vous me direz que cela est devenu une habitude dans nos sociétés modernes de transporter, quotidiennement, des centaines de litres d'eau, sous forme de pack de 6 bouteilles , dûment filmés sous plastique, à remettre par la suite, en déchetterie. On tourne en rond. Dans mon enfance, on buvait l'eau du robinet; celle-ci n'était pas encore soupçonnée de tous les maux, de toutes les turpitudes. Bref, j'ai adapté ma méthode de recyclage des déchets verts. Primo, au moment de la tonte de mes haies (90m linéaire), je broie les résidus de tonte avec une vieille tondeuse. Résidus que je dépose, non pas sur un de mes 3 tas de compost, mais sur toutes les surfaces occupées par mes bouleaux et mes arbustes. Ces matières se désagrègent très rapidement en séchant, car on taille le plus souvent ses haies pendant les mois de chaleur et non en hiver. Secundo, je recouvre tout cela avec le fumier pailleux que je récupère sur le parcours des volailles (100m²). Un paillis très riche en azote et en matière d'origines végétales. Pour parer à un excès d'humidité, je recouvre ce parcours avec de grosses quantités de paille, que me fournit  un agriculteur du village. De la paille sous forme de gros ballots ronds, que tout le monde aura remarqué au moment des moissons dans notre belle campagne. De gros ballots ronds qui pèsent pas moins de 300 kilos. J'en utilise 2 ou 3 par an. Sur le parcours des poules, ce sont, aussi, les déchets verts du potager, qui sont régulièrement répandus. C'est fou ce qu'un potager de 300 m² peut produire comme déchets verts. Le poids des légumes finalement proposé en cuisine restant, somme toute, assez faible. Donc ce type de fumier que je ne peux étaler sur le potager, car beaucoup trop fort en azote, me permet de recouvrir le sol de mes parcelles arborisées; les arbustes et les rosiers supportant très bien ce type d'amendement. Dans le potager, je dépose ce type de produit, pendant l'hiver, et pas sur n'importe quelle parcelle.
    Ce fumier de «poules» très fort en azote, dissuade, pour la saison, après son application,  toutes mauvaises herbes de vouloir tenter de refaire surface. Même le liseron éprouve quelques désagréments dans son métabolisme. Évidemment, je vous l'accorde, vous me direz que cette méthode un peu extravagante, n'est pas applicable, ni même souhaitable, en vos jardins. Et vous avez raison, car cette pratique doit réunir plusieurs conditions bien particulières. Mais quoi! Cette manière de faire me convient et me dispense d'aller, quotidiennement, rendre visite à la déchetterie, qui se trouve dans le village voisin (6km).
    Je ne vous donne pas rendez-vous à la déchetterie, mais vous dit: Â demain! chers Amis.

      

       

    En bas de cet article, cette petite flêche bleue pour ouvrir le sommaire d'une rubrique

    Bonjour   Bonjour     
    Bonjour Bonjour Si vous passez votre souris sur les petites flêches
    Celles-ci vous inviteront à voyager sur le blog
     
    Bonjour Bonjour Ci-dessous les derniers articles publiés sur le blog Ce ne sont pas que des queues de cerises
    USSR  Mark Knopfler   Une drôle de posture  Culture des verveines  Étoile d'Argent 
    Phlomis de Russel Elles gloussent et elles caquettent  Dernière mise à jour:   Samedi 10 juin 2017 06:25
          Le pluviomètre du mois :  31mm
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques   Photos   Photos

     

       
      bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    « Phlomis de RusselDimanche 11 juin 2017 »
    Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Juin 2017 à 09:27

    bon weekend,

    chaleur partout en France, occasion d'admirer la faune et la flore

    2
    Lundi 12 Juin 2017 à 07:29

    bon début de semaine

    et prenons soin de notre sol ♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :