• Vendredi 20 avril 2018

     

         Journal Ordinaire D'Un Jardinier Ordinaire

           

    Bonjour

    28°C, hier, sous abri, orienté nord, c'est ce que le thermomètre nous indiquait. 1°C mini et 11°C maxi c'est ce que disait notre thermomètre l'année dernière le 19 avril 2017. 27°C maxi le 29 avril 2010. Une fois de plus, on passe d'hiver en été. Fin mars au changement d'heure, on change véritablement de saison. D'une saison froide et humide, on rentre dans une saison chaude et sèche. Mais où sont alors passés les printemps d'antan? Comme on a accumulé plus d'un mois de retard dans la réalisation des travaux de jardinage, on peut enfin se livrer efficacement à ces opérations. Mais le temps perdu ne se rattrapant jamais, les récoltes s'en trouveront différées d'autant. Ainsi on a pu planter trois routes de pomme de terre et 8 routes de bulbes. Le bêchage n'a pu être entrepris que vers le 9 de ce mois, les pluies abondantes et fréquentes rendant impossible ce labeur souvent hivernal. Ayant abandonné depuis longtemps la pratique habituelle du bêchage, la mise en oeuvre de cette opération avec une bêche façon grelinette, me permet de gagner beaucoup de temps, avec une charge de fatigue nettement inférieure. Hier il a fallu désherber la planche des fraisiers. Les boutons d'or pour certains ou les renoncules rampantes pour les autres envahissent très rapidement ces plantations. Ceci à la faveur de ces hivers humides et doux, alors que les fraisiers rabattent une partie de leur feuillage, dans un réflexe de survie. Ranunculus repens vient se nicher au plus près du cœur du malheureux fraisier et finit par l'étouffer. Ses racines étant multiples et bien agrippées dans le sol, l'arrachage de cette envahisseuse devient très vite une entreprise fastidieuse. Il faut une gouge à asperge pour l'éradiquer efficacement. Seulement se contenter de couper son feuillage, c'est lui rendre le meilleur des services pour sa propagation. C'est bien connu, la plupart des végétaux adorent une taille raisonnable de leur partie aérienne. Après avoir soulevé légèrement la terre de ce carré de fraisier avec la bêche grelinette, on peut facilement  fouiller cette terre fraîchement émiettée avec la gouge à asperge pour se débarrasser de ces boutons jaunes qui ne sont vraiment pas de l'or pour le jardinier. Cette pratique permet en plus d'enfouir efficacement les amendements préalablement déposés sur cette planche. Des amendements composés de cendres de bois, de sang desséché et d'engrais à vocation biologique. Des amendements qui dans quelques semaines nous permettront d'enrichir nos desserts de ces petits akènes rouges si prisés du public. 

     

     

    Â demain

     

      Les carnets de Jules Hostouley 

         

    En bas de cet article, cette petite flèche bleue pour ouvrir le sommaire d'une rubrique

     

     
    Bonjour   Bonjour    Le jardin de l'Echassière
    Bonjour Bonjour Si vous passez votre souris sur les petites flèches
    Celles-ci vous inviteront à voyager sur le blog
     
    Bonjour Bonjour Ci-dessous les derniers articles publiés sur le blog Puits de marne
               
    Semis des annuelles le 5 mars Repiquage des roses d'Inde   Dernière mise à jour  Vendredi 20 avril 2018 8:30
          Le pluviomètre du mois :  27 mm
     Compteur de visiteurs en temps réel                  Photos  Création & Techniques   Photos   Photos   Modèle
       

     

     

    bonjour poule météo godefroy Jardin Blanc Oise Picardie Potager Fleur Légume Tomate Forum Animal Nature Terre accueil

     
    « Bilan des semis de légumes en 2018Tombé du ciel »
    Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Avril 2018 à 05:59

    il y a du boulot au jardin pas près d'avoir remis le jardin en état !!

    mais pas grave cela va aller quand même

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :