• Nuisibles

  •  

     

      
       
     Un anti-limaces à base de coquilles marines broyées
           
      Nuisibles          
     
       
            

    Limaces, escargots et loches sont un véritable fléau pour les jardiniers. Par temps humide, ils sont particulièrement actifs et font d'importants dégâts dans le potager, les massifs de fleurs... où ils viennent se nourrir.

    Pour empêcher la progression de ces gastéropodes et les repousser loin des cultures et des plantations, on lance une nouvelle barrière physique et 100 % naturelle : la Barrière anti-limaces à base de coquilles marines broyées de Bretagne.

    Cette barrière physique à base de coquilles marines se présente sous forme d'éclats coupants. De part leur structure rugueuse et anguleuse, les coquilles broyées représentent une véritable barrière écologique qui va bloquer le passage des limaces.

    Produit Naturel, 100 % renouvelable, la Barrière anti-limaces est particulièrement résistante à la pluie et l'eau d'arrosage, et a un effet longue durée.

    Si les coquilles broyées sont très efficaces pour repousser les gastéropodes, elles sont inoffensives pour les animaux domestiques, les hérissons et les plantes.

    Pour une efficacité optimale, il suffit de former une barrière épaisse de 3 à 5 mm sur une largeur de 5 à 10 mm.

    Anti-limace

     Ce nouveau produit naturel, sans molécule chimique destructrice, a retenu mon attention. Il est composé d'éclats de coquilles de coquillages savamment pilées. Des éclats qui constituent des milliers de mini-rasoirs, très agressifs pour nos gastéropodes. Quand on a l'estomac dans les talons, on évite alors quelques divagations dans des cultures ainsi protégées. De plus ce produit naturel, en se décomposant, participe à l'amendement des terres de culture.
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos

      

       
      accueil

     

     


    4 commentaires
  •  

     

      
        La pyrale du buis

           
      Nuisibles          
       
       
            

    La pyrale du buis se propage dans les jardins et espaces verts de Toulouse et ses environs. Particuliers et professionnels sont dépassés par la prolifération de ces insectes nuisibles.

    C'est un véritable fléau. La pyrale du buis envahit les jardins et les espaces verts de la Ville rose. Introduit accidentellement en France en 2006 et repérée en 2008 en Alsace, ce ravageur venu d'Asie s'en prend aux buis de la région. La pyrale du buis est un petit papillon de nuit de couleur blanche dont la chenille dévore les feuilles de cet arbuste d'ornement. Cette chenille verte et noire qui mesure entre 1 et 4 centimètres est particulièrement vorace. A titre d'exemple, environ 25 de ces larves peuvent venir à bout d'un petit buisson en une semaine. Marie-Claire, habitante du quartier de Lardenne à Toulouse confirme : «l'arbuste devient tout jaune et paraît avoir été entièrement brûlé. Il faut être attentif et réagir très vite. Si on ne les soigne pas rapidement, les buissons dépérissent.» Ce nuisible prolifère à très grande vitesse puisqu'il n'a pas de prédateur naturel en Europe et que le papillon se déplace plus aisément que d'autres insectes. Localisée, il y a peu encore essentiellement en Alsace et en Ile-de-France, la pyrale est désormais très présente en Midi-Pyrénées. Les jardineries de Toulouse et de ses environs ont en effet constaté une hausse de la demande de produits de désinsectisation contre ce ravageur. C'est notamment le cas chez Truffaut à Balma, qui est en rupture de stock. Même son de cloche «Au Parfait Jardinier», 16 rue de Metz à Toulouse, où les ventes de bacille (bactérie) et de Decis (molécule) s'envolent depuis ces trois dernières semaines, après des ventes déjà assez importantes au mois de juin. Il existe plusieurs moyens de se débarrasser de la pyrale, en fonction du stade de cycle de vie auquel se trouve l'insecte. Installer des pièges à phéromone afin de capturer les papillons mâles est un moyen de prévention efficace pour lutter contre la pyrale avant qu'elle ne ponde ses larves. Mais, une fois les chenilles détectées sur le buis, il est déjà trop tard pour employer cette technique, il faut adopter d'autres stratégies pour les éradiquer. Il est possible d'opter pour un traitement insecticide chimique. Dans ce cas, les molécules le plus souvent utilisées sont la delthaméthrine (Decis par exemple) ou la cyperméthrine. Quant au traitement biologique, il consiste à arroser les plantes avec des bactéries spécifiques. Anne Mesas, la directrice de FREDON Midi Pyrénées, unique organisme à vocation sanitaire pour le végétal de la région, vient confirmer les inquiétudes «La pyrale représente un danger sanitaire de catégorie 3. La pression est forte sur l'ensemble du territoire, mais en particulier en Midi-Pyrénées. Nous n'en sommes plus au stade de la prévention mais de la lutte. Nous invitons les particuliers à nous signaler sa présence afin que nos experts fassent un diagnostic pour enrayer ce problème le plus efficacement et le plus rapidement possible.»

     Doc & photo 
     Pyrale  
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  Photos

      

       
      accueil

     

     


    2 commentaires
  •  

     

      
       
    Ces bons insectes 
           
      Nuisibles   Forum      
       
       
            
     Une multitude d'insectes, qui vont finir par polliniser ces adorables fleurs jaunes . Des Centaurées à Grosses Fleurs. Une abeille participe à ce dur labeur. Les abeilles sont devenues rares; d'autres insectes, comme les bourdons, viennent les aider dans cette mission.
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  Photos

      

       
      accueil

     

     


    votre commentaire
  •  

     

      
       
    Des humains indésirables
           
      Nuisibles Vu sur Facebook  Forum      
    Heidy Clavel   
       
            

     Voici la récolte de printemps dans un champ de 35 ares
    21 canettes de bières de red bull et autre
    15 bouteilles de pet
    3 bouteilles en ver dont 2 de vin
    Enjoliveurs , cd, , déchets de construction ,papier d alu ,
    Ver Mc Do etc
    Et après c'est les mêmes cochons qui font une montagne d un cheveux dans l assiette !!!
    Et nos vaches elles. Elles peuvent pas ronchonner quand elles ont des canettes dans leurs assiettes et si elles en mangent un bout elles peuvent en mourir dans atroce souffrance . Alors publié ça afin de sensibiliser tous ces gens sans scrupule

    Yann Rossé

     WSJ'ai mis cet article dans les nuisibles, car certaines espèces d'humains sont devenus d'exécrables nuisibles contre le bien-être de l'humanité et des énergumènes au comportement désastreux pour le futur de nos enfants.  
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos  Photos

      

       
      accueil

     

     


    votre commentaire

  •  

      
     
      157 Juillet 1930 ← Cliquez sur les images SVP    

     

     

       
    Navires à éolienne accueil

    >


    votre commentaire
  •  

     

      
       
     La terreur des limaces
           
      Nuisibles   Forum      
      Sujet du message: Semis des potimarrons 
       
      Posté le: Mar 19 Mai - 06:45 (2015)       


    Le couple .

    Des sujets de petite taille.
    «Sauvageons», hybrides entre espèces sauvages et domestiques.

    La femelle, ici à l'avant, pond aussi de gros oeufs verdâtres.

    Autant que les poules.

    Lachés dans le jardin, ces palmipèdes fouillent le long des tiges des végétaux et en capturent ces mini-limaces si dévastatrices des jeunes plants.

    Contrairement aux poules ces oiseaux ne dégradent pas les plantations. Ils risquent tout au plus à damer les nouveaux semis, s'ils fréquentent trop souvent ces nouvelles parcelles.

    Autrefois, les canards étaient très employés, à cet usage, dans les grands potagers. C'était le «coureur Indien»; un canard qui se tient debout


    La terreur des limaces Very Happy Very Happy Very Happy

     

    Une grosse cane de la race de ceux que l'on gâve au maïs . Pauvre canard! 
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos

      

       
      accueil

     

     


    votre commentaire
  •  

     

      
       
     Pris au piège
           
      Nuisibles   Forum      
      Sujet du message: Pris au piège 
       
      Posté le: Ven 8 Nov - 17:28 (2013)       
     Pris au piège


    8 jeunes rats affamés se sont fait prendre avec des appâts de maïs.


    Le piège était disposé à la base du tas de compost .
    Difficile de faire une photo d'ensemble.
    Tellement tout cela remue dans tous les sens. chat chat


    Ils ont l'air tout délavé.. Car ici il tombe de fortes pluies depuis ce midi.
    On n'a pas pris les parents.
    La semaine dernière; c'était déjà 4 rats dans ce piège disposé dans un des poulaillers.
    1 gros et 4 petits
    Ils avaient même croqué la sous-tasse en plastique


    WS
     
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos

      

       
      accueil

     

     


    votre commentaire
  •  

     

      
       
     Insectes utiles
           
      Nuisibles   Forum      
      Sujet du message: Elle aurait pu être belle
       
      Posté le: Ven 27 Sep - 05:06 (2013)    

     WSAujourd'hui on nous vend des hôtels à insectes.
    Souvent très chers.
    Très utiles pour la biodiversité.
    Mais moi je n'ai pas besoin de cela.
    Car j'ai 2 voisins.
    Dont un qui se sert de son terrain pour y déposer des matériaux de récupération.
    Des dizaines de palettes de vieilles tuiles en tout genre.
    Un palace pour toutes sortes d'insectes.
    Des tas de bois qui finissent par pourrir même.
    L'eldorado pour toutes sortes de bestioles.
    Des tas de ferrailles.
    Planques idéales pour toutes sortes de petits mammifères.
    Des tas de sables, de cailloux et de terre.
    Là encore des habitats fabuleux.
    De plus il a laissé en place arbres, fruitiers et arbustes, haies et ronces..
    Il ne vient en moyenne qu'une fois par semaine, déposer quelques matériaux ou quelques ferrailles.
    Et une fois par mois il vient tondre les hautes herbes.
    Un paradis pour la faune et la biodiversité.
    Donc nous voyons apparaitre dans notre jardin : Guèpes et frelons; mais aussi toutes sortes de bourdons pollinisateurs.
    des sortes de papillons que l'on ne voyait plus.
    Encore trop peu d'abeilles, car le Rucher que j'ai identifié dans notre village est à plus de 2km.
    Conséquences bénéfiques. plus jamais de pucerons sur les rosiers.
    Ni sur les fèves.
    Mes produits phytosanitaires ne me servent plus à rien depuis plus de 20 ans.
    J'ai des poires et des pommes en grand nombre; et peu sont touchées par les parasites.

     

     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos

      

       
      accueil

     

     


    votre commentaire
  •  

     

      
       
     Elle aurait pu être belle
           
      Nuisibles   Forum      
      Sujet du message: Elle aurait pu être belle
       
      Posté le: Ven 27 Sep - 05:06 (2013)    

    Elle aurait pu être belle



    Cette fleur de dahlia a été amputée d'une grande partie de sa parure.
    Un insecte nuisible est à l'évidence passé par là.
    Au secours la biodiversité!. Il doit bien y avoir dans les parages un prédateur de ce dévastateur.
    Il suffit de lui faciliter la tache .

    WS

     
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos

      

       
      accueil

     

     


    votre commentaire
  •  

     

      
       
     Ramassage des escargots
           
      Nuisibles   Forum      
      Sujet du message: Ramassage des escargots
       
      Posté le: Ven 13 Sep - 09:19 (2013)        

    Ramassage des escargots



    Ces jours de pluie sont très favorables aux escargots.
    Après cet été caniculaire, nos bêtes à cornes peuvent revivre de nouvelles aventures.
    On en a ramassé un grand nombre en peu de temps
    De nos jours, on ne voit pratiquement plus d'amateurs d'escargots dans nos campagnes.
    Est-ce la règlementation qui décourage les chercheurs?
    Il y a encore 40 ans, ils étaient nombreux les chasseurs d'escargots
    On envoyait surtout les enfants dans la campagne à la recherche de ces petits mollusques.
    Et pourtant il y a encore de nombreux coins à bourgognes dans notre région.
    Notre campagne est vide de ses habitants.
    Seuls les tracteurs sillonnent les chemins campagnards.
    Autrefois on allait aux champignons, aux pissenlits, aux fraises, aux mures, aux framboises, aux myrtilles,  aux noisettes, aux noix, aux châtaignes et aux escargots....
    Et j'en oublie certainement... La pêche à la grenouille par exemple... Ou le glanage, une fois la récolte engrangée.
     Les gens serait-ils devenus fainéants?


    Un petit malin a découvert une brèche dans les mailles de cette bourriche très usagée.
    Je ne visite mes coins à escargots que tous les 2 ans.
    Mais dans la même année je retourne plusieurs fois de suite sur le même site.
    Car à chaque visite on ne rencontre qu'une petite partie de ces habitants baveux.
    Je sélectionne ainsi les plus gros.... pour laisser petits et moyens, continuer à tracer leur sillage brillant dans les fourrés.
    Plus le lieu est couvert de ronces, d'orties et de lierre; plus la réserve d'escargots sera grande pour les années suivantes.
    Il n'y a alors que les désherbants qui arrivent à les exterminer.


    Escargots On peut trouver ici les dates où le ramassage est réglementé ;Surtout pour favoriser la reproduction de ce sympathique gastéropode.

    Je ne met pas de photos sur mes coins à escargots, car je ne veut pas prendre le risque qu'ils soient visités à mon insu. Very Happy
    Désopilant



    WS

     
     
     Compteur de visiteurs en temps réel                Modèle  Photos  Création & Techniques  Photos

      

       
      accueil

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique